ouverture


Recherches associées à ouverture: ouverture d'esprit

ouverture

n.f.
1. Action d'ouvrir ; état de ce qui est ouvert : L'ouverture automatique des portières
2. Action de pratiquer un passage, de créer un vide, un orifice : Il a fallu pratiquer une ouverture dans la roche
3. Action d'inaugurer, de commencer : La cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques
4. Composition instrumentale au début d'un opéra (par opp. à final).
5. Point de départ d'une situation juridique ou d'un droit : L'ouverture d'une information judiciaire. L'ouverture d'une succession.
6. Fait d'être ouvert : Les heures d'ouverture des magasins
7. Espacement des deux parties d'un objet : L'ouverture d'une pince, d'un compas
8. Fait d'être ouvert, réceptif : Elle a une certaine ouverture d'esprit
9. Possibilité de comprendre, de connaître qqch de nouveau : Une ouverture sur le monde.
10. Attitude politique visant à des rapprochements, des alliances avec d'autres ; élargissement : Une politique d'ouverture au centre.

ouvertures

n.f. pl.
En politique, premières propositions, dans une négociation : Le président étudie les ouvertures faites par l'opposition

OUVERTURE

(ou-vèr-tu-r') s. f.
Fente, trou, espace vide dans un corps. L'eau et l'air s'insinuent par les plus petites ouvertures.
Cyrus se fait une ouverture dans Babylone [BOSSUET, Hist. II, 4]
Suivant Gemelli Carreri.... l'on peut compter plus de dix mille ouvertures de mines, dans un espace de six lieues autour de Santa-Cruz [BUFF., Min. t. V, p. 53]
Je ne parle pas encore de ces larges ouvertures, de ces énormes coupures qu'on trouve dans les rochers et dans les montagnes ; elles ont été produites par de grands affaissements [ID., Hist. nat. 2e disc. Œuv. t. I, p. 158, dans POUGENS.]
Fig.
Les prières ne trouvaient aucune ouverture pour entrer dans son cœur [FÉN., Tél. XI]
Terme d'architecture. Portes, fenêtres, croisées, etc. Ce bâtiment a trop d'ouvertures. Terme de maçonnerie. Ouverture plate, celle qui est au haut d'une coupole pour éclairer un escalier. Grandeur de la baie d'une porte, d'une fenêtre. Cette porte n'a pas assez d'ouverture, a trop d'ouverture.
Terme de géométrie. Écartement de deux lignes qui forment un angle.
Le sens de la vue n'a pour juger la grandeur des objets et leur distance qu'une même mesure, savoir l'ouverture de l'angle qu'ils font dans notre œil [J. J. ROUSS., Émile, II]
En un sens analogue, l'ouverture d'un compas, l'écartement plus ou moins grand de ses deux branches.
Terme de dioptrique. La surface plus ou moins grande que les verres de lunettes présentent aux rayons de la lumière. L'ouverture de l'oculaire, de l'objectif.
Terme militaire. Ouverture des colonnes, espace qui est entre chaque colonne d'une armée ou d'une escadre.
Terme de danse. Ouverture de jambes, mouvement agile et gracieux que fait une jambe pendant qu'on se tient en équilibre sur l'autre.
Terme de marine. Espace libre entre deux terres. Le plus grand écartement dans un vaisseau en construction.
Entrée. L'ouverture d'un port.
Les îles Orcades forment une partie de son ouverture [d'un grand golfe], et semblent être dirigées comme si elles étaient une continuation des montagnes de la Norwége [BUFF., Hist. nat. Preuv. théor. terr. Œuv. t. II, p. 103]
Faire l'ouverture d'un port, en permettre l'entrée.
Action d'ouvrir. L'ouverture d'une fosse, d'un coffre. L'ouverture d'une lettre, d'un testament.
Je vous rends mille grâces de l'honneur de votre souvenir, de tous les pâtés que vous m'avez jamais donnés, et du dernier que je viens de recevoir ; l'ouverture s'en fera aujourd'hui entre messieurs de Vivonne, de Matha, d'Elbène, de Châtillon et moi [SCARR., Lett. Œuv. t. I, p. 262]
À l'ouverture du livre, en ouvrant le livre au hasard. L'ouverture d'un corps, action d'inciser un corps mort pour en examiner les parties intérieures.
Ce ne sera que demain que je commencerai à travailler ; si vous voulez me faire la grâce de vous trouver à l'ouverture, vous entendrez un petit discours qui, je crois, ne sera pas fort commun [HAUTEROCHE, Crisp. médec. II, 9]
Terme de guerre. L'ouverture de la tranchée, le premier travail pour creuser la tranchée. Terme de physique. Se dit des fils électriques que l'on rapproche pour ouvrir la voie aux courants d'électricité, par opposition à fermeture, quand on écarte les fils pour leur fermer la voie.
10° Fig. Commencement. L'ouverture des chambres, de la campagne, des vendanges, de la chasse, des cours de la Sorbonne, etc.
C'était une grande joie de me voir aux états, où je ne fus de ma vie, je n'ai pas voulu en voir l'ouverture, c'était trop matin [SÉV., 5 août 1671]
L'ouverture de la guerre et de la campagne se fit par le siége de Chio [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. V, p. 492, dans POUGENS]
Deux ans après sa naissance [de M. Fagon], c'est-à-dire en 1640, M. de la Brosse fit l'ouverture du jardin royal pour la démonstration publique des plantes [FONTEN., Fagon.]
Les légats et l'archevêque de Trente commencent par accorder trois ans et cent soixante jours de délivrance de purgatoire à quiconque se trouvera dans la ville à l'ouverture du concile [VOLT., Mœurs, 172]
L'ouverture du parlement est un moment intéressant [D'ALEMB., Lett. au roi de Prusse, 27 nov. 1777]
Il se dit aussi de l'exposition d'une pièce de théâtre.
La protase, où doit se faire la proposition et l'ouverture du sujet [CORN., 1er disc.]
L'ouverture d'un cours, se dit aussi de la création d'un enseignement. Le ministre a autorisé l'ouverture d'un cours d'économie politique.
11° Terme de musique. Symphonie ou morceau instrumental qui précède un opéra, un oratorio, une ode-symphonie. Les ouvertures d'Iphigénie en Aulide de Gluck, de la Flûte enchantée de Mozart, de Guillaume Tell de Rossini, sont justement célèbres.
Qu'est-ce qu'une ouverture ? c'est la pièce de musique qui commence un opéra et qui doit préparer l'auditeur à ce qu'il va entendre [D'ALEMB., Lib. de la mus. Œuv. t. III, p. 406, dans POUGENS]
12° En jurisprudence, il y a ouverture à la substitution, la substitution commence d'avoir lieu pour quelqu'un. L'ouverture d'une succession, le moment où les biens d'un défunt sont dévolus à ses héritiers. Ouverture de faillite, l'époque à partir de laquelle le débiteur est déclaré en faillite.
L'ouverture de la faillite est déclarée par le tribunal de commerce [, Code de comm. art. 441]
Il y a ouverture à cassation, à requête civile, il y a lieu de se pourvoir par cassation, par requête civile. Ouverture de requête, les moyens qui servent de fondement à la requête civile. Terme féodal. Ouverture de fief, se disait lorsqu'il y avait mutation de seigneur ou de vassal ; et ouverture de rachat, quand le rachat était dû au seigneur.
13° Fig. Premières propositions relatives à quelque affaire.
Aspar vient, faites-lui, ma sœur, quelque ouverture [CORN., Pulch. I, 3]
Jonathas, en ayant été averti, lui envoya des ambassadeurs pour faire la paix avec lui, et lui offrir de lui rendre les prisonniers ; Bacchide reçut favorablement cette ouverture [SACI, Bible, Machab. I, IX, 70, 71]
S'il faut faire à la cour pour vous quelque ouverture, On sait qu'auprès du roi je fais quelque figure [MOL., Mis. I, 2]
Il [Hircan] fit faire au roi des ouvertures de paix [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. IX, p. 359, dans POUGENS]
14° Expédient, voie, occasion.
Sitôt que la mort de son rival fait quelque ouverture à son espérance [CORN., Hor. Examen.]
Le roi [Charles Ier] n'avait point donné d'ouverture ni de prétexte aux excès sacriléges dont nous abhorrons la mémoire [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Il n'eût pas vu la moindre ouverture à s'établir parmi nous [ID., Var. 15]
Je ne le dis pas de moi-même : c'est un saint évêque d'Orient qui m'a donné ouverture à cette pensée [ID., Serm. pour une profess. prêché le jour de l'Épiph. II.]
Combien de projets a-t-il faits ? combien d'ouvertures a-t-il données ? [FLÉCH., Lam.]
Pour trouver des expédients et des ouvertures dans les affaires [ID., le Tellier]
Quelques-uns ont cru trouver de la conformité entre des paroles caraïbes et des mots hébreux, et n'ont pas manqué de suivre une si belle ouverture [VOLT., Mœurs, 145]
Dès qu'on vous offre de loin la moindre petite ouverture pour faire du bien, vous saisissez la chose avec un acharnement qui n'a point d'exemple [ID., lett. à la duch. de Choiseul, 20 août 1770]
15° Ouverture s'est dit pour opinion.
Le président le Bailleul [dans le procès du duc de la Valette] pensa s'échauder, disant qu'il était de l'ouverture de M. le Cardinal ; M. le Chancelier lui dit : M. le Cardinal n'a pas opiné. Sa réponse fut : je le sais bien, aussi n'ai-je parlé que de l'ouverture et non pas de l'avis [MONTRÉSOR, Mém. t. II, p. 270, dans LACURNE]
16° Aveu, confidence.
Je m'en vais trouver Mopse, et lui faire ouverture De l'amour que sa nièce et toi vous vous portez [MOL., Mélic. II, 5]
J'en avais fait à sa mère quelque peu d'ouverture [ID., l'Avare, IV, 3]
Les ouvertures qu'il en faudrait faire à un conducteur sacré, seraient amères [MASS., Confér. Communion.]
17° Ouverture de cœur, franchise, sincérité.
Il ne paraît personne avec qui elle [Cléopatre] ait plus d'ouverture de cœur qu'avec cette Charmion [CORN., Poly. Examen.]
Avec la même sincérité et la même ouverture de cœur que s'il parlait à Jésus-Christ dont le prêtre tient la place [PASC., Prov. X]
Je trouvais si peu de douceur, d'ouverture de cœur, de franchise, dans le commerce même de mes amis, que, rebuté de cette vie tumultueuse, je commençais à soupirer ardemment après le séjour de la campagne [J. J. ROUSS., Confess. VIII]
Absolument. Inclination, propension, complaisance.
Celles qui auront de l'ouverture pour vous [BOSSUET, Lett. abb. 114]
Il faut éprouver le directeur en le consultant, pour voir si on pourra avoir l'ouverture qui est nécessaire, et si on trouvera en lui tout ce qu'on a besoin d'y trouver [FÉN., t. XVII, p. 537]
18° Ouverture d'esprit, facilité à comprendre, à inventer, à imaginer.
Le P. Loup, jésuite, habile mathématicien, trouvant beaucoup d'ouverture d'esprit à cet aîné, dont nous parlons, lui apprit les éléments de géométrie [FONTEN., de Lafaye.]
Il [le fils du czar Pierre] n'était pas né sans ouverture d'esprit ; il parlait et écrivait bien l'allemand [VOLT., Russie, II, 10]
Absolument. Il a de l'ouverture pour les sciences exactes.
Comme mademoiselle votre fille montre un esprit assez avancé, avec beaucoup d'ouverture, de facilité et de pénétration [FÉN., Éduc. filles, avis à une dame de qualité.]
Des enfants qui manquent d'ouverture ou d'attention [ROLLIN, Traité des Ét. IV, 2]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Il ne trouveroit ouverture De tele plaie aparissant [, Complainte douteuse, dans JUBINAL, t. II, p. 248]
  • XVe s.
    Ce mesme jour, vint au palais un heraut nommé Toulongeon, qui appela le heraut garde du pavillon et luy dist : Noble heraut, je demande ouverture pour aller toucher l'une des trois targes qui sont en vostre garde, pour et au nom d'un noble escuyer nommé Pierre de Chandos [O. DE LA MARCHE, Mém. liv. I, p. 296, dans LACURNE]
    Le duc Jehan s'en alla en tirant vers la ville de Chartres.... et se logea dedens la ville, car ilz luy firent ouverture [FENIN, 1417]
    Le roy d'Angleterre trouva ces ouvertures très bonnes [COMM., IV, 7]
  • XVIe s.
    Prescher liberté aux captifs, ouverture aux enserrez [CALV., Instit. 598]
    [Propositions de mariage] Pour tenter ces occasions, et afin de ne faire ouverture de choses dont nous puissions avoir regret, j'ay retins ledict Brodeau qui estoit sur son partement et que j'avois desjà despeché [MARG., Lett. 160]
    Cerchons la cause du nostre [mal], et ce nous sera après une grande ouverture et preparation pour trouver le remede [LANOUE, 159]
    Si quelqu'un d'adventure luy fait ouverture de tels propos, s'il est à cheval, mettant pied à terre, il l'embrassera [AMYOT, De la curiosité 13]
    On fit imprimer la description de son ouverture par les medecins [D'AUB., Hist. II, 423]
    Nous festoyoient d'une gaieté et ouverture si grande que merveille [, l'Amant ressuscité, p. 27, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Ouvert ; bourguig. ovature ; provenç. ubertura ; catal. obertura.

ouverture

OUVERTURE. n. f. Action d'ouvrir. On a ordonné l'ouverture de ce coffre-fort. L'ouverture de la veine.

Par extension, L'ouverture d'une dépêche. À l'ouverture de la lettre. L'ouverture d'un testament. L'ouverture de cette banque, de ce magasin, de ce musée a lieu à telle heure. Pendant les heures d'ouverture.

En termes de Guerre, L'ouverture de la tranchée, Le premier travail que l'on fait pour pratiquer, pour creuser la tranchée.

OUVERTURE désigne, au figuré, le Commencement de certaines choses. L'ouverture de l'assemblée. L'ouverture des Chambres. L'ouverture de la session parlementaire. Le discours d'ouverture. L'ouverture d'un cours. L'ouverture d'un inventaire. L'ouverture de la chasse. L'ouverture de la foire, du théâtre.

L'ouverture d'une succession, Le moment où les biens d'un défunt sont dévolus à ses héritiers. L'ouverture de la succession se fait au lieu du dernier domicile du mort.

En termes de Jurisprudence, Il y a ouverture à la substitution, La substitution commence d'avoir lieu en faveur de quelqu'un.

Il y a ouverture à cassation, à requête civile, à la requête civile, Il y a lieu de se pourvoir.

OUVERTURE se dit, particulièrement, de la Symphonie par laquelle commence un opéra. L'ouverture de cet opéra est trop longue. Je suis arrivé après l'ouverture. L'ouverture de " Don Juan ", de " Guillaume Tell ".

Il se dit encore, figurément, des Premières propositions relatives à une affaire, à une négociation, à un traité, etc. Faire des ouvertures de paix. C'est lui qui m'a fait les premières ouvertures de ce mariage. Se prêter, se refuser à des ouvertures. Il n'a pas écouté mes ouvertures.

Il signifie aussi Occasion, moyen, manière d'entrer dans un sujet. Je n'ai pas trouvé ouverture à parler de votre affaire.

OUVERTURE signifie encore État d'une chose qui est ouverte, espace vide dans ce qui est par ailleurs continu. Ce mur présente une large ouverture. L'eau et l'air s'insinuent par les plus petites ouvertures. Pratiquer une ouverture.

Il se dit particulièrement, en termes d'Architecture, des Portes, des fenêtres, des arcades d'un édifice. Ce bâtiment a trop d'ouvertures.

Il désigne aussi la Grandeur du vide pratiqué. Cette porte, cette fenêtre n'a pas assez d'ouverture, a trop d'ouverture, La baie de cette porte, de cette fenêtre est trop étroite, trop large.

Fig., Ouverture de coeur, Franchise, sincérité, épanchement amical. Il m'a parlé avec une grande ouverture de coeur, ou simplement avec ouverture.

Fig., Ouverture d'esprit, Qualité d'un esprit qui a de la facilité à comprendre, à saisir, qui a de la curiosité, de la largeur de vues. C'est un homme borné, qui manque totalement d'ouverture d'esprit.

OUVERTURE, en termes de Dioptrique, désigne la Surface plus ou moins grande que les verres des lunettes présentent aux rayons de la lumière. Plus l'oculaire d'une lunette a d'ouverture, plus l'instrument a de clarté, et plus l'objectif a d'ouverture, plus l'instrument a de champ.

En termes de Géométrie, L'ouverture d'un angle, L'écartement plus ou moins grand de deux lignes droites qui, se rencontrant en un point, forment un angle. On dit, dans un sens analogue, L'ouverture d'un compas, L'écartement plus ou moins grand de ses deux branches.

ouverture

Ouverture ou le fait d'ouvrir, Apertio, Patefactio, Apertura.

Ouverture et trou fait en quelque lieu, Apertura.

Ouverture faicte pour entrer en la ville, Patefactum iter ad vrbem.

Fuite et ouverture par où on peut fuir, Effugium.

Donner ouverture de pouvoir juger, Dare copiam existimandi.

Faire ouverture, Patefacere.

Faire ouverture en rompant, Refringere.

Faire ouverture à quelque chose, et la donner à entendre, Patefacere aditum alicuius rei.

Faire grande ouverture à ceux qui veulent desrober, Patefacere viam illustrem atque latam auaritiae.

Se faire ouverture, Comparare sibi aditum ad aliquam rem.

Qui a deux ouvertures, Bipatens.

Regarde quelle grande ouverture je t'ay fait à te defendre, Vide quam tibi defensionem patefecerim.

ouvertûre


OUVERTûRE, s. f. [Ou-vêrtûre: 2e ê ouv. 3e lon. 4e e muet.] Au propre, c'est 1°. Fente, trou. espace vide dans le corps continu. "Grande, large ou petite ouvertûre. = Cette porte, cette fênêtre a trop ou trop peu d'ouvertûre: la baie en est trop grande, ou trop petite. = 2°. Action par laquelle on oûvre. "L'ouvertûre d'un cofre, d'un pâté, d'un corps, d'une fôsse. "L'ouvertûre de la veine. "L'ouvertûre d'un testament. — À~ l' ouvertûre du livre: en ouvrant le livre au hasard. = 3°. Figurément, comencement. "L'ouvertûre d'un Concile, des États, du Parlement, etc. En parlant des Opéra, la symphonie par où commence le spectacle. = 4°. Proposition qu'on fait, expédient qu'on suggère. Faire une ouvertûre. "Voilà une bone ouvertûre. "Je ne vois aucune ouvertûre pour parvenir à mon but. = 5°. Ocasion, conjonctûre favorable. "Je parlerai pour vous, si je troûve quelque ouvertûre à le faire prudemment. = 5°. Ouvertûre de coeur: franchise, sincérité. = Ouvertûre d'esprit, facilité de comprendre, d'imaginer. = Ouvertûre pour les Sciences; disposition et facilité pour les aprendre.
   Rem. Dans le sens figuré d'expédiens, moyens, le verbe doner vaut mieux que le verbe faire. "Combien de projets a-t-il faits ou réformés? Combien d' ouvertûres a-t-il donées. Fléchier. — Dans le sens d'avis, proposition, on dit faire, et non pas doner. "Il fit une ouvertûre qui charma autant qu'elle surprit. = Doner ouvertûre (commencement, ocasion), à, est un terme de Palais: "Sa succession va doner ouvertûre à des problèmes délicats, etc. Ling. = On peut le dire aussi hors du Palais: mais il n'est pas du style élevé.

Synonymes et Contraires

ouverture

nom féminin ouverture
1.  Ce qui permet le passage.
3.  Espace pratiqué dans.
Traductions

ouverture

Öffnung, Ouvertüre, Eröffnung, Lochaperture, opening, overture, breakopening, ouverture, gat, mond, openheid, ouverture [muziek], kijkgatחריר (ז), מפתח (ז), פיעור (ז), פניית גישוש (נ), פרצה (נ), פתח (ז), פתיחה (נ), חֲרִיר, פֶּה, פִּרְצָה, פֶּתַחάνοιγμαabertura, abrimiento, apertura, orificioотверстие, увертюраabboccatura, apertura, sfogo, fessuraثقبštěrbinaåbningaukkootvor開口部구멍åpningotwóraberturaöppningช่องaçıklıklỗ hổng小孔Отваряне開幕 (uvɛʀtyʀ)
nom féminin
1. action d'ouvrir, fait d'être ouvert l'ouverture du magasin
2. action de commencer l'ouverture d'un compte
3. trou faire une ouverture dans un mur
4. figuré fait d'accepter des idées nouvelles l'ouverture d'esprit

ouverture

[uvɛʀtyʀ]
nf
[frontières, magasins] → opening
heures d'ouverture → opening times
jours d'ouverture → days of opening
l'ouverture des magasins le dimanche → Sunday trading
(PHOTOGRAPHIE)aperture
ouverture du diaphragme → aperture
ouverture d'esprit → open-mindedness
(POLITIQUE) l'ouverture → the widening of the political spectrum
(MUSIQUE)overture ouvertures
nfpl (= propositions) → overtures