ouvré, ée

OUVRÉ, ÉE

(ou-vré, vrée) part. passé d'ouvrer
Qui a été travaillé.
Les silex ouvrés, dans le diluvium de Loir-et-Cher [VIBRAYE, Acad. des sc. Comptes rendus, t. LVI, p. 577]
Dans les ateliers des ports, matières ouvrées, objets en état de confection préparatoire, ou objets confectionnés. Toiles ouvrées, toiles de fabrique figurées, qu'on emploie particulièrement pour le service de table.
Il vient de m'arriver vingt-cinq Flamands pour le linge ouvré comme celui de Courtray [MAINTENON, Lett. à d'Aubigné, 6 oct. 1682]
Cuivre, fer ouvré, cuivre, fer façonné.
Les métaux ouvrés, c'est-à-dire élaborés ultérieurement par l'industrie manufacturière [DEVILLEFOSSE, Instit. Mém. scienc. t. IX, p. 146]