ouvragé

ouvragé, e

adj.
Qui est finement travaillé, décoré, ciselé, sculpté : Des balcons ouvragés.

ouvragé


ouvragée

(uvʀaʒe)
adjectif
objet qui est décoré avec soin et minutie un couteau au manche finement ouvragé

ouvrage

OUVRAGE. n. m. Travail, action de travailler. Se mettre à l'ouvrage. Cet ouvrier n'a pas d'ouvrage. Ce domestique se plaint qu'il y a trop d'ouvrage pour lui dans la maison. Quitter son ouvrage. Changer d'ouvrage.

Avoir du coeur à l'ouvrage, Travailler de bon coeur, avec ardeur, avec courage.

OUVRAGE signifie encore Ce qui est produit par l'ouvrier ce qui résulte d'un travail. Ouvrage accompli, parfait, achevé. Ouvrage de marqueterie, de mosaïque. Ouvrage de tapisserie, de broderie. Ouvrage de peinture, de sculpture, d'architecture. Faire un ouvrage. Travailler à un ouvrage. Commencer, continuer, achever, finir un ouvrage. Négliger, interrompre, laisser, quitter un ouvrage. Entreprendre un ouvrage. L'univers est l'ouvrage de Dieu, l'ouvrage de ses mains. La cire, le miel est l'ouvrage des abeilles. Cette construction sera l'ouvrage de deux ans. Fig., Ce succès fut l'ouvrage du hasard, de la fortune. Vous ne pouvez réussir tout de suite, ce sera l'ouvrage du temps, ce ne peut être que l'ouvrage du temps. Mes malheurs ont été votre ouvrage.

Fig., C'est un ouvrage de patience, C'est un ouvrage qui demande principalement du temps et de la constance.

OUVRAGE se dit absolument des Objets auxquels les femmes travaillent à l'aiguille. Elle avait toujours son ouvrage à la main. Sac à ouvrage. Ouvrages de dames.

Fig., C'est l'ouvrage de Pénélope se dit d'une Chose commencée cent fois, que l'on défait à mesure et qui ne finit jamais.

OUVRAGE se dit particulièrement des Productions de l'esprit. La Bruyère a écrit un chapitre Des ouvrages de l'esprit. Les ouvrages de Cicéron, de Virgile. Le sujet, la matière, le plan, le dessin d'un ouvrage. Ouvrage instructif. Ouvrage d'imagination. Ouvrage d'érudition. Ouvrage en prose. Ouvrage en vers. Ouvrage anonyme, pseudonyme. Ouvrage posthume. Composer, faire imprimer, publier, mettre en vente un ouvrage. Donner un ouvrage au public. Il vient de paraître un excellent ouvrage d'archéologie. Critiquer un ouvrage. Ébaucher, esquisser un ouvrage. Le succès d'un ouvrage. Cet ouvrage a eu dix éditions. Fig., La législation d'Athènes fut l'ouvrage de Solon.

OUVRAGE désigne, en termes de Fortification, Toute sorte de travaux avancés au- dehors d'une place et destinés à la fortifier. Ouvrages de défense. Les ouvrages avancés d'un fort.

En termes de Maçonnerie, Les gros ouvrages, Les murs de fondation, de face, de refend, les contre-murs; et Les menus ouvrages, Les cheminées, les plafonds, les carrelages, etc.

Ouvrages d'art, Gros travaux de maçonnerie, de charpente, etc., que rendent nécessaires certaines entreprises d'utilité publique comme les chemins de fer, les canaux, les ponts, etc. Il a fallu faire une série d'ouvrages d'art pour établir une ligne de chemin de fer dans cette région montagneuse.

ouvragé

OUVRAGÉ, ÉE. adj. Qui est le fruit d'un travail long et minutieux. Il ne se dit que de Certains ouvrages qui demandent beaucoup de travail de la main, comme les ouvrages de damasquinerie, de filigrane et de broderie. La garde de cette épée est très ouvragée. Une boucle de ceinture ouvragée. Une pièce d'orfèvrerie trop ouvragée.

ouvrage

Ouvrage, Opificium, Opus, Operatio.

L'ouvrage composé et escrit, Liber.

Ouvrage antique, Opus antiquum.

Ouvrage à miel, Opus mellificum.

Ouvrage de cuyvre, ou d'arain, AEramentum.

Ouvrage fait de marqueterie, Emblema, Museum, Musiuum, voyez Marqueter.

Ouvrage fait de tests rompus, et pieces de pots de terre cassez, et tuileaux, avec de la chaux, Opus signinum.

Ouvrage de terre à potier, Figlinum, Plasma, et Plasmatum plasmati.

Ouvrage de terre cuicte, Testaceum opus.

Ouvrage de verdure qu'on voit parmi les jardins, Topiarium vel Topium topij.

Ouvrage d'excellente et grande beauté, Lautissima opera.

Ouvrage riche et de grand coust, Diues opus.

Ouvrages desquels il sera bruit à jamais, Immortalia opera.

Ouvrages faits soigneusement et proprement, Amussitata opera.

Ouvrage qui contient grande matiere, Argumentosum opus.

Ouvrage qui requiert long temps à le faire, Spissum opus et operosum.

Ouvrage mal aisé, et de haulte entreprise, Opus arduum.

Petit ouvrage, Opusculum.

Ouvrage fait à la haste, Opus tumultuarium.

Les ouvrages demeurent imparfaits jusques à un temps, Pendent opera interrupta.

Achever un ouvrage, Colophonem addere operi.

Approuver un ouvrage, Approbare opus.

Bailler à faire quelque ouvrage à pris fait, Addicere opus aliquod.

Faire quelque ouvrage, Opus texere.

Qui fait ouvrages d'arain et de cuivre, AErarius.

Qui regarde un ouvrage s'il est bien fait ou non, Inspector.

ouvrage


OUVRAGE, s. masc. OUVRER, v. act. OUVRIER, ÈRE, s. m. et f. [Ou-vrage, vré, vrié, vriè-re: 2e é fermé au 2d et au 3e, è moy. et long au dern.] Ouvrage est 1°. ce qui est produit par l'ouvrier, par celui qui travaille de la main. "Ouvrage de menuiserie, de marqueterie, etc. "Grand, beau, merveilleux ouvrage. "Travailler à un ouvrage. "Faire, entreprendre, avancer, finir, achever un ouvrage. = Le ciel est l'ouvrage de Dieu, l'ouvrage de ses mains, de sa toute-puissance, etc. = 2°. La façon, le travail qu'on emploie à faire un ouvrage. "Il y a de l'ouvrage pour trois mois au moins, etc. = 3°. Il se dit des productions de l'esprit. "Bel ouvrage: ouvrage, utile, intéressant, etc. Et dans les chôses morales: "Tâchons donc de nous former. Loin d'avoir la vanité de croire que rien ne nous manque, ne rougissons pas de reconnoître nos besoins. L' ouvrage en sera plus parfait, si l'art vient au secours de la belle nature. MARIN, l'Homme Aimable. = 4°. En termes de fortification, il se dit des travaux avancés au dehors d'une place. "Ouvrages extérieurs: ouvrage à corne, à courone, etc.
   OUVRER est vieux, et il ne se dit plus que dans cette locution: ouvrer la monaie, fabriquer des espèces. = Au participe passé, il a un emploi plus étendu. — Linge ouvré, linge de table façoné: napes, serviètes ouvrées. = Fer, cuivre ouvré, façoné, travaillé; pour le distinguer du fer en bârres, du cuivre en lames.
   OUVRIER, celui qui travaille de la main et fait quelque ouvrage (n°. 1°.) Habile ouvrier; excellente ouvrière. "Cette chôse est du bon ouvrier, de la bone ouvrière. Adj. "Jour ouvrier. Voy. OUVRABLE. Cheville ouvrière. Voy. CHEVILLE.
   Rem. 1°. Ouvrier est de trois syllabes en vers.
   Soyez plutôt maçon, si c'est votre talent,
   Ouvrier estimé dans un art nécessaire,
   Qu'Ecrivain du commun, et Poète vulgaire.
       Boileau.
  O parfait Ouvrier! l'homme est-il ton ouvrage?
  À~ l'oeuvre enfin, l'ouvrier se déclare.
       Rousseau.
La Fontaine, citant ce Proverbe, dit artisan, ce qui n'est pas si bien. {C049b~}
   À~ l'oeuvre, on connoit l'artisan.
On dit, à l'oeuvre on conait l'ouvrier. = On dit, dans le même sens, figuré famil. la marque de l'ouvrier, ce qui fait voir d'où l'on sort, de qui l'on tient: "ces soeurs là ont d'étranges têtes: quoique la Guittaut soit pleine de mille bonnes choses, il y a toujours la marque de l'ouvrier. Sév. = On dit aussi, d'un ouvrage qu'on veut louer, qu'il est fait de main de maître. * LA BRUYèRE dit, dans le même sens, de main d'ouvrier. "L'ouvrage est bon, et fait de main d'ouvrier. — Les expressions consacrées ne doivent point être changées. D'ailleurs, La Bruyère ne dit pas bien ce qu'il veut dire. Tout ouvrage est fait de main d'ouvrier; et quand on dit de main de maître, on entend distinguer les maîtres, comme suposés plus habiles, des simples ouvriers. = 2°. On ne dirait pas aujourd'hui ouvrier d'un Poète, comme Vaugelas l'a dit aûtrefois de Malherbe. "Cet excellent ouvrier. = 3°. Ouvrier, comme artisan, bâs dans le propre, est três-noble dans le figuré. De plus, ouvrier, comme artisan, se dit dans le propre, tout seul et sans régime; mais, dans le figuré, il s'unit élégamment à des noms qu'il régit au génitif. On ne dit point d'un Cordonier, qu'il est l'artisan d'un soulier, ni d'un menuisier, qu'il est l'ouvrier d'une porte; mais on dit d'un homme, pour le louer, qu'il est l'artisan de sa fortune, qu'il a été l'ouvrier d'une révolution si étonante, etc. Voy. ARTISAN.

ouvragé

OUVRAGÉ, GÉE, adj. Qui a exigé beaucoup d'ouvrage, de travail. "La garde de cette épée est fort ouvragée. = On ne le dit guère que des ouvrages de damasquinûre, de broderie, de filigrane.

Synonymes et Contraires

ouvragé

adjectif ouvragé
Qui a de fins ornements.
Traductions

ouvragé

[uvʀaʒe] adj [tissu, bois, style] → finely-worked; [bâtiment] → elaborate