pâleur

pâleur

n.f.
Aspect de ce qui est pâle ; état d'une personne pâle : La pâleur d'une lumière
douceur : Une pâleur maladive

PÂLEUR

(pâ-leur) s. f.
Couleur de ce qui est pâle.
Je lis dans sa pâleur une secrète rage [CORN., Médée, V, 4]
On dit que ton front jaune et ton teint sans couleur Perdit en ce moment son antique pâleur [BOILEAU, Lutr. I]
Vous veniez de mon front observer la pâleur, Pour aller dans ses bras rire de ma douleur [RAC., Andr. IV, 5]
Dieux puissants ! quelle étrange pâleur De son teint tout à coup efface la couleur ! [ID., Esther, II, 7]
La crainte s'emparerait des esprits, on verrait la pâleur sur tous les visages [MONTESQ., Esp. VI, 6]
Préférer les lis de Lucrèce Et les pâleurs de la sagesse Aux roses de la volupté [BERNIS, Quat. part. du jour, Mat.]
Ce beau front que flétrit une pâleur mortelle [DELILLE, Én. X]
Ah ! s'il me permettait ce funèbre entretien, La pâleur de mon front passerait sur le tien [DUCIS, Hamlet, II, 5]
À la pâleur de son visage [de Napoléon, à Moscou], on voyait que la vérité, qui ne se fait jamais mieux entendre que dans l'ombre des nuits, l'avait oppressé longuement de sa présence et fatigué de son importune clarté [SÉGUR, Hist. de Nap. VIII, 11]
La pâleur de la mort, une pâleur mortelle, la couleur pâle que la mort étend sur le visage.
La pâleur de la mort est déjà sur son teint [RAC., Phèdre, V, 5]
Elle demeura quelque temps immobile ; une pâleur mortelle se répandit sur son visage [LESAGE, Diable boit. ch. V, p. 71, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et puisque cuer [le cœur] est tiex [tel] et de si grant valour, Donnons le tout à Diex frès et en sa chalour ; Car Diex n'en aroit cure, s'il tornoit à palour [J. de MEUNG, Test. 1515]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. pallor ; esp. palor ; ital. pallore ; du lat. pallorem (voy. PÂLE).

pâleur

PÂLEUR. n. f. La couleur de ce qui est pâle. Il se dit surtout en parlant des Personnes. La pâleur de son teint. Une pâleur mortelle. Par analogie, La pâleur du ciel.

pâleur


PâLEUR, s. f. [1re lon. Pâ-leur.] La couleur de ce qui est pâle (n°. 1°.) "Une pâleur mortelle. "La pâleur de la mort était peinte sur son visage. "Il lui est resté de sa maladie une grande pâleur. = On ne le dit que des persones: on ne dit pas la pâleur d' une couleur.

Synonymes et Contraires

pâleur

nom féminin pâleur
1.  Couleur pâle.
blancheur -littéraire: lividité.
couleur, rougeur -littéraire: roseur.
Traductions

pâleur

pallor, paleness, wannessהחוורה (נ), חיוורון (ז), לבן (ז), חִוָּרוֹן, לָבָןbleekheidpallidezza, pallore蒼白blekhet (pɑlœʀ)
nom féminin
fait d'être pâle

pâleur

[pɑlœʀ] nfpaleness, pallor