pâter

(Mot repris de pâtâtes)

PÂTER

(pâ-té) v. a.
Coller des cuirs ensemble avec une espèce de colle qu'on appelle pâte.

REMARQUE

  • On trouve aussi pâter en termes de vénerie ; mais c'est une faute pour patter.

ÉTYMOLOGIE

  • Pâte.

pater

PATER. (On prononce l'R.) n. m. Mot qui commence l'oraison dominicale en latin et dont on se sert pour nommer cette prière. Cet enfant ne sait pas encore son Pater.

Dire cinq Pater et cinq Avé, Réciter cinq fois de suite l'oraison dominicale et la salutation angélique.

Fam., Savoir une chose comme son Pater, La savoir très bien par coeur.

PATER se dit aussi des Gros grains d'un chapelet sur lesquels ont dit le Pater. Les Pater de ce chapelet sont d'émeraude.

pater


PATER, s. m. [2e ê ouvert: on prononce l'r.] L'oraison Dominicale. "Dites votre pater: il ne sait pas son pater. "Je sais cela comme mon pater, parfaitement bien. = Dans un pater, dans un instant: je reviendrai dans un pater. = Il ne prend point d's au pluriel: dites trois pater et trois avé. = Pater, se dit aussi des grôs grains d'un chapelet: "Les pater sont d'ivoire et les avé d'ébène.