pâtisser

(Mot repris de pâtissez)

pâtisser

v.t.
Travailler une pâte : Pâtisser une pâte feuilletée.

PÂTISSER

(pâ-ti-sé) v. n.
Faire de la pâtisserie. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Et Dieu sçait lors, entre la douleur et la frayeur, de quel bon jugement ils vous le pastissent [leur testament] [MONT., I, 72]
    [Il avait feint par spéculation une religion différente de la sienne]. Comment pastissoit-il ce discours en son courage ? [ID., I, 397]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-latin, pasticius, pâté, de pasta, pâte.

pâtisser

PÂTISSER. v. intr. Faire de la pâtisserie. Elle s'amuse à pâtisser.

pâtisser


PâTISSER, v. n. PâTISSERIE, s. fém. PâTISSIER, IèRE, s. m. et fém. [Pâticé, ceri-e, cié, ciè-re: 1re lon. sur-tout au 1er et aux derniers: 3e é fer. au 1er et au 3e, e muet au 2d, è moyen et long au dern.] Fleury écrit pâticerie avec un c, contre l'usage universel. = Pâtisserie est, 1°. pâte préparée et assaisonée d'une certaine manière, et cuite au four. "La pâtisserie charge l'estomac. = On le dit sur-tout des tourtes et des pâtés; mais non pas du pain. = 2°. L'art de faire de la pâtisserie. "Il travâille bien en pâtisserie. "Elle entend bien la pâtisserie. = Pâtisser, faire de la pâtisserie; il pâtisse bien. = Pâtissier, ière, celui, celle qui fait des pâtés et aûtres pièces de four. "Bon Pâtissier; mauvaise Pâtissière.