pédoncule

pédoncule

n.m. [ du lat. pedunculus, petit pied ]
1. En anatomie, structure allongée reliant un organe au reste du corps : Les pédoncules des yeux du crabe.
2. En botanique, tige qui porte la fleur ou le fruit ; queue.

PÉDONCULE

(pé-don-ku-l') s. m.
Terme de botanique. Support de la fleur. Queue d'un fruit.
Terme de zoologie. Support d'une partie quelconque. Pédoncule oculaire, le pédoncule qui porte l'œil chez les crustacés podophthalmaires.
Terme d'anatomie. Pédoncules du cerveau ou cuisses du cerveau, nom donné à deux prolongements de la moelle allongée qui sont situés au devant du pont de Varole. Pédoncules du cervelet, nom donné à trois paires de prolongements, dont les inférieurs vont à la moelle allongée, les moyens gagnent le pont de Varole, et les antérieurs se rendent aux tubercules quadrijumeaux. Pédoncules du corps calleux, deux rubans de substance blanche du cerveau qui, naissant de la partie réfléchie du corps calleux, marchent parallèlement d'avant en arrière jusqu'au voisinage de la racine grise des nerfs optiques. Pédoncules de la glande pinéale ou du conarium, parties au nombre de trois de chaque côté de cette glande.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. pedunculus, diminutif de pes, pedis, pied.

pédoncule

PÉDONCULE. n. m. T. de Botanique. La queue d'une fleur ou d'un fruit.

Il désigne, en termes de Zoologie, d'Anatomie, le Support d'une partie quelconque.

En termes d'Anatomie, Pédoncules cérébraux, Prolongements de la moelle allongée. Pédoncules cérébelleux, Cordons qui relient le cervelet au cerveau et concourent à la formation des pédoncules cérébraux.

pédonculé

PÉDONCULÉ, ÉE. adj. T. de Botanique. Qui est porté par un pédoncule.
Traductions

pédoncule

ניצב (ז), עוקץ הפרי (ז)