pégase

(Mot repris de pégases)

PÉGASE

(pé-ga-z') s. m.
Terme de la mythologie. Cheval ailé, qui d'un coup de pied fit naître la fontaine Hippocrène, inspiratrice des poëtes.
Mais les vers ont perdu leur prix, Et pour les excellents esprits, La faveur des princes est morte ; Malherbe, en cet âge brutal, Pégase est un cheval qui porte Les poëtes à l'hôpital [FR. MAYNARD, Épigr.]
Fig. et poétiquement. L'inspiration poétique.
Pour lui Phébus est sourd et Pégase est rétif [BOILEAU, Art p. I]
Par plaisanterie. Monter, enfourcher son Pégase, se mettre à faire des vers.
Constellation de l'hémisphère boréal. On l'appelle aussi le cheval ailé et la grande croix. Le carré de Pégase, quatre étoiles disposées en carré qui appartiennent à cette constellation.

ÉTYMOLOGIE

  • Qui tient sans doute au grec, source.

pégase

PÉGASE. n. m. Cheval fabuleux auquel les anciens poètes ont donné des ailes et qui, selon eux, fit jaillir d'un coup de pied les eaux de l'Hippocrène. On ne met ici ce nom que parce qu'il s'emploie figurément dans plusieurs expressions poétiques ou relatives à la poésie. Monter sur Pégase, enfourcher Pégase, S'adonner à la poésie. Pégase est rétif pour lui, son Pégase est rétif, C'est un mauvais poète.

PÉGASE, en termes d'Astronomie, est le Nom d'une constellation de l'hémisphère boréal.

pegase

Pegase, ou Cheval volant, Pegasus, Alatus equus.

pégâse


PÉGâSE, s. m. [Pégâze: 1re é fer. 2e lon. 3e e muet.] Cheval fabuleux, auquel les anciens Poètes ont doné des ailes, et qui leur servait de montûre pour aler sur le Parnasse. Il n'y a plus guère que les Poètes de Province qui parlent du Parnasse et de Pégase. Voy. PARNASSE.

Traductions

pégase

Pegasus

pégase

Pegasus

pégase

Pegasos, Pegasus

pégase

ペーガソス, ペガサス, ペガスス, ペガスス座, 天馬

pégase

珀伽索斯, 飞马, 飞马座