pénétration

pénétration

n.f.
1. Action de pénétrer : La pénétration de clandestins dans un pays entrée
2. Faculté de comprendre des sujets difficiles : La pénétration de ce commissaire de police est légendaire perspicacité

pénétration

(penetʀasjɔ̃)
nom féminin
1. action de s'introduire sexuellement une pénétration anale
2. rapidité de compréhension Il est doué d'une grande pénétration.

PÉNÉTRATION

(pé-né-tra-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Terme didactique. Action de pénétrer.
L'intime pénétration qui a lieu entre ces deux corps [FOURCROY, Connaiss. chim. t. II, p. 65, dans POUGENS]
Terme technique pour désigner la quantité dont un projectile pénètre dans un milieu résistant quelconque : terre, bois, maçonnerie, etc. Action de faire infiltrer divers liquides dans les bois.
Fig. Action intellectuelle par laquelle on pénètre avant dans les choses.
La connaissance des choses passées, la pénétration dans celles de l'avenir [BALZ., De la cour, 2e disc.]
Le plus grand défaut de la pénétration n'est pas de n'aller point jusqu'au but ; c'est de le passer [LA ROCHEFOUC., Max. 337]
La pénétration a un air de deviner qui flatte plus notre vanité que toutes les autres qualités de l'esprit [ID., ib. 425]
Conférences.... où l'un [le ministre espagnol] se donnait du poids par sa lenteur, et l'autre [Mazarin] prenait l'ascendant par sa pénétration [BOSSUET, Mar.-Thér.]
La pénétration suppose qu'on est capable d'assez d'attention, de réflexion et d'analyse, pour percer jusques dans l'intérieur des choses ; et la profondeur, qu'on les creuse au point d'en développer tous les ressorts et qu'on voit d'où elles viennent, ce qu'elles sont et ce qu'elles deviennent [CONDIL., Conn. hum. II, 11]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    C'est impossible que pluseurs corps soient en un lieu, car ce seroit penetration de dimencions [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
    Se pleuresis est engendrée par voye de penetracion, elle est plus de colere [bile] et penetre plus [BERNARD DE GORDON, Traduction, IV, 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. penetratio ; espagn. penetracion ; ital. penetrazione ; du lat. penetrationem, de penetrare, pénétrer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PÉNÉTRATION. Ajoutez :
    Terme de géométrie descriptive. Il y a pénétration lors de l'intersection de deux surfaces, quand l'une de ces surfaces pénètre l'autre de part en part, c'est-à-dire quand toutes ses génératrices rencontrent l'autre en deux points, au premier point d'entrée, au second point de sortie ; en ce cas, l'intersection se compose de deux courbes distinctes, celle qui joint les points d'entrée et celle qui joint les points de sortie.

pénétration

PÉNÉTRATION. n. f. T. didactique. La propriété, l'action de pénétrer. La pénétration des gaz.

Il se dit surtout figurément de la Sagacité de l'esprit, de la facilité à pénétrer dans la connaissance des choses. C'est un homme qui a une grande pénétration d'esprit. Il a de la pénétration, beaucoup de pénétration. Je doute un peu de sa pénétration.

Synonymes et Contraires

pénétration

nom féminin pénétration
1.  Action de s'introduire dans.
Traductions

pénétration

penetration

pénétration

проникване

pénétration

滲透

pénétration

penetration

pénétration

penetration

pénétration

[penetʀasjɔ̃] nf
(d'un liquide dans qch)penetration, soaking in
jusqu'à pénétration complète → until it has completely soaked in
(d'un objet dans qch)penetration
(fig) (d'idées, de doctrines dans les esprits)penetration
(sexuelle)penetration
(militaire: dans un territoire)penetration
(= perspicacité) → perceptiveness