pénultième

(Mot repris de pénultièmes)

pénultième

n.f. et adj. [ lat. paenultimus, de paene, presque, et ultimus, dernier ]
Avant-dernière syllabe d'un mot, d'un vers.

PÉNULTIÈME

(pé-nul-tiè-m') adj.
Avant-dernier, qui précède le dernier.
Le commun des hommes aime les phrases et les périodes, admire ce qu'il n'entend pas, se suppose instruit, content de décider entre un premier et un second point, ou entre le dernier sermon et le pénultième [LA BRUY., XV]
M. de Beauvillier, dont le rang d'opiner était le pénultième des ministres [SAINT-SIMON, 305, 226]
Votre pénultième mari, madame ! vous avez donc été mariée bien des fois ! [DANCOURT, la Femme d'intrigues, I, 7]
S. f. La pénultième, l'avant-dernière syllabe d'un mot, d'un vers.

REMARQUE

  • Votre pénultième lettre, a dit J. J. Rousseau, en écrivant à une dame (7 oct 1762). Hors l'usage technique, pénultième est pédant.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et ainsi chacune fois en montant le double de la tauxation du penultieme deffault [, Liv. des mét. 437]
  • XVe s.
    Et dura jusques au samedy ensuyvant penultime d'aoust [COMM., VI, 11]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. penultim ; espagn. et ital. penultimo ; du lat. paenultimus, de paene, presque, et ultimus, dernier, superlatif de l'inusité ulter (voy. ULTÉRIEUR). La forme en ième est née d'une assimilation avec les noms de nombres ordinaux, deuxième, troisième, etc.

pénultième

PÉNULTIÈME. adj. des deux genres. Avant-dernier, qui précède immédiatement le dernier. La syllabe pénultième.

pénultième


PÉNULTIèME, adj. [1re é fer. 3e è moyen, derniere e muet.] Avant dernier, qui précède immédiatement le dernier. "Le pénultième jour, la pénultième syllabe; ou substantivement le pénultième, la pénultième. "Dans ce mot, la pénultième est douteûse, est longue.

Traductions

pénultième

penultimate

pénultième

penultima, anteúltimo, penúltimo

pénultième

penultimo