période

période

n.f. [ lat. periodus, du gr. periodos, circuit, de peri, autour, et hodos, route, chemin ]
1. Espace de temps : Il part aux États-Unis pour une période de deux ans durée
2. Espace de temps caractérisé par certains événements : À cette période de l'année, il vaut mieux réserver époque
3. En médecine, phase d'une maladie : Quelle est la période d'incubation de la scarlatine ?
4. Chacune des grandes divisions des ères géologiques : La quatrième période de l'ère primaire.
5. En parlant d'un phénomène oscillatoire, intervalle de temps qui s'écoule entre deux passages au même point : La période d'un pendule.
6. En sports, chaque partie d'un match ; mi-temps : Cette équipe a dominé pendant la première période.
7. Phrase de prose assez longue et de structure complexe.

PÉRIODE

(pé-ri-o-d') s. f.
Temps qu'un astre met à faire sa révolution. La période solaire. La période lunaire. La période de Vénus. La terre fait sa période en 365 jours et un quart.
Révolution d'un nombre déterminé d'années, au moyen duquel le temps est mesuré de différentes manières par différentes nations. Période de Méton, voy NOMBRE, n° 7. Période chaldaïque, voy. SAROS. Période victorienne, voy. VICTORIENNE. Période julienne, voy. JULIEN 1. Périodes géologiques, divisions de l'existence de la terre. Périodes de la vie sociale, dans le système des fouriéristes, subdivisions de l'existence du genre humain.
Terme de médecine. Chacun des espaces de temps qu'une maladie doit successivement parcourir. La pneumonie est dans la période d'augment, de déclin. Dans les fièvres intermittentes, l'espace de temps qui comprend un accès et une intermission, le temps qui s'écoule, par conséquent, de l'invasion d'an accès à l'invasion de l'accès suivant.
Terme de grammaire. Assemblage de propositions liées entre elles par des conjonctions, et qui toutes ensemble font un sens fini, dit aussi sens complet. Période à deux, trois, quatre membres. Ce fut surtout Isocrate, né 436 ans avant Jésus-Christ, qui recommanda et pratiqua la recherche des périodes.
Pour produire un ouvrage régulier, il fallait.... partager la matière.... il fallait d'une période en faire plusieurs, et songer plus à l'ordre qu'à l'abondance [BALZ., Socr. chrét. x.]
Chaque mot dans les traductions de d'Ablancourt est mesuré par la justesse des périodes, et un mot de plus ou de moins en ruinerait je ne sais quelle harmonie, qui plaît autant à l'oreille que celle des vers [SAINT-ÉVREMOND, Disc. sur les traducteurs.]
La période est longue, il faut reprendre haleine [LA FONT., Fabl. II, 1]
Que ferez-vous ici, faibles discoureurs ? dissiperez-vous ces conseils cachés en chatouillant les oreilles ? croyez-vous que ces superbes hauteurs tombent au bruit de vos périodes mesurées ? [BOSSUET, Bourgoing.]
Que ne lui laissiez-vous finir sa période ? [RAC., Plaid. III, 3]
Ils [des esprits trop vifs] conçoivent une période par le mot qui la commence, et, par une période, tout un chapitre [LA BRUY., I]
Le commun des hommes aime les phrases et les périodes [ID., XV]
Je trouve qu'il est fort indigne du prêtre qu'il passe sa vie dans son cabinet à arrondir des périodes [FÉN., t. XXI, p. 104]
Il y a telle de mes périodes que j'ai tournée et retournée cinq ou six nuits dans ma tête, avant qu'elle fût en état d'être mise sur le papier [J. J. ROUSS., Conf. III]
Bossuet connaissait parfaitement la coupe du style ; quelquefois il va rapidement par une suite de phrases très courtes ; d'autres fois ses périodes sont d'une grande page, et elles ne sont pas trop longues, parce que tous les membres en sont distincts et sans embarras [CONDILLAC, Art d'écr. III, 3]
Dans une période, tous les membres doivent être distincts et liés les uns aux autres ; quand ces conditions ne sont pas remplies, ce n'est plus qu'un assemblage confus de plusieurs phrases [ID., ib. I, 9]
Une période bien faite est appelée une période arrondie [ID., ib.]
Période carrée, période à quatre membres dont les membres sont à peu près égaux.
Je sais mieux ranger les soldats que les paroles, et mieux carrer les bataillons que les périodes [SCUDÉRY, dans PELLISSON, Hist. de l'Acad. IV, Scudéry.]
Cela est bon pour Frédéric le Grand ; il lui faut des armées le matin, et Apollon l'après-midi ; il a tout, il carre des bataillons et des périodes [VOLT., Lett. Margr. de Baireuth, dans Rev. Française, février 1866, p. 202]
Période ronde, se dit, par opposition à période carrée, de celle dont les membres sont tellement joints, qu'on aperçoit difficilement l'endroit où ils s'unissent. Période croisée, celle dont les membres sont opposés et forment antithèse. Période rhopalique, voy. RHOPALIQUE. Période poétique, période faite avec des vers.
Période musicale, phrase musicale composée de plusieurs membres. Le mot de période en fait de musique est aussi usité qu'en parlant d'éloquence :
les bons écrivains et les hommes instruits n'appellent pas autrement le cercle que décrit un chant dont les parties se développent et se renferment dans un dessein régulier et fini [MARMONTEL, Œuv. p. 240]
S. m. Le plus haut point où une chose, une personne puisse arriver.
Puisque les sciences et les arts ne sont jamais à leur période, il m'est permis de croire qu'ils [les anciens] n'ont pas tout su [CORN., Clit. Préf.]
Il [un rhumatisme] a son commencement, son augmentation, son période et sa fin [SÉV., 2 févr. 1676]
Serait-il possible que vos incommodités fussent venues à leur période ? [ID., 17 mai 1680]
Ce période de développement des facultés humaines [J. J. ROUSS., Orig. 2]
Aujourd'hui, où ce sens de période n'est plus aussi bien compris, on y joint ordinairement l'adjectif haut. Le plus haut période de la gloire. Le dernier période, la fin. La puissance de cet empire touchait à son dernier période.
S. m. Espace de temps indéterminé.
Un long période de temps [, Dict. de l'Acad.]
Les temps destinés à cette attente sont dans leur dernier période [BOSSUET, Hist. II, 4]
Les princes ont, dans leur vie, des périodes d'ambition ; après quoi, d'autres passions et l'oisiveté même succèdent [MONTESQ., Rom. I]
En ce dernier sens, beaucoup font période féminin.
Les périodes du temps auxquelles toutes les choses parviennent tôt ou tard à leur perfection et maturité [NAUDÉ, Rosecroix, v, 3]
Pourquoi, disait-on, s'effrayer d'une période de deux millions d'années ? il y en a probablement de plus longues entre les positions réciproques des astres [VOLT., Phil. Newt. Diss. changem. globe.]
Le texte hébreu fait cette période [l'intervalle entre la création et le déluge] de 1656 ans, le samaritain de 1307, et la version grecque des Septante de 2242 [CONDILLAC, Hist. anc. I, 1]

SYNONYME

  • PÉRIODE, ÉPOQUE. Époque venant du mot grec signifiant sur, et du verbe grec signifiant, s'arrêter, désigne précisément un moment déterminé, particulier de la durée ; et ce n'est que par extension ou par abus qu'on lui attribue le sens de grand intervalle de temps. Au contraire, période, à cause de la préposition grecque qui entre dans sa composition, désigne proprement un grand intervalle de temps, une grande durée.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Peryode est le temps et la mesure de la duracion d'une chose [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVe s.
    Le cours de la durée des seigneuries et des citez que les naturiens appellent periode [AL. CHARTIER, Quadril. inv. p. 403]
  • XVIe s.
    Nature met fin et periode à toutes choses par elle produyctes [RAB., Garg. I, 20]
    Puis, quand la guarison fout faicte, comment se peut il [le médecin] asseurer que ce ne feust que le mal feust arrivé à sa periode ? [MONT., III, 230]
    Nous ne sommes pas pourtant à nostre dernier periode [ruine] [ID., IV, 84]
    Les maulx ont leur periode comme les biens ; à l'adventure est cet accident à sa fin [ID., IV, 273]
    Je luy appris encore à dire maxime d'Estat, maladie d'Estat, periode d'affaires.... et mille autres termes de cette façon, à quoy on connoit aujourduy une belle ame [D'AUB., Conf. II, 1]

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, autour, et du grec, chemin, voie.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PÉRIODE. Ajoutez :
    S. f.Terme d'arithmétique. Ensemble des chiffres qui se reproduisent dans le même ordre, en une fraction périodique simple ou composée (voy. PÉRIODIQUE).

période

PÉRIODE. n. f. Intervalle de temps au bout duquel un phénomène ou un groupe de phénomènes se reproduit dans les mêmes conditions.

En termes de Physique, il se dit de l'Oscillation d'un pendule ou d'une onde. Les ondes à courtes périodes sont très employées en télégraphie sans fil.

En termes d'Astronomie, il désigne la Révolution d'un astre tournant autour d'un autre. La période de la lune autour de la terre est de vingt-sept jours sept heures. La période de la planète Neptune autour du soleil est de cent soixante-quatre ans. Le Saros des Chaldéens est la période d'environ dix-neuf ans, au bout de laquelle les éclipses de soleil et de lune se reproduisent dans le même ordre.

PÉRIODE signifie aussi Temps qu'une chose met à accomplir les phases de sa durée.

En termes de Médecine, il désigne les Différentes phases d'une maladie. La période d'accroissement. La période de déclin. Les fièvres intermittentes ont leurs périodes déterminées.

En termes de Géologie, il désigne les Espaces de temps entre lesquels on partage l'histoire de la terre. Périodes géologiques. Période primaire, secondaire, tertiaire, quaternaire. Des sauriens gigantesques ont vécu pendant la période secondaire.

En termes d'Histoire, il désigne aussi un Espace de temps. La période révolutionnaire. La période romantique.

Il s'emploie au même sens dans le langage courant. Il vient de traverser une période difficile. Cette période de sa vie a été la plus intéressante. La période des débuts.

En termes militaires, il se dit dans un sens analogue. Accomplir une période d'instruction, ou absolument une période.

En termes de Grammaire, il désigne l'Enchaînement logique et ordonné de propositions dont le sens complet demeure en suspens jusqu'à leur point final. Période oratoire. Période nombreuse. Période obscure et embarrassée. Arranger, arrondir ses périodes.

En termes de Musique, il se dit dans un sens analogue. Période musicale. Ce compositeur excelle dans l'art de lier et d'arrondir ses périodes.

PÉRIODE est aussi masculin; et alors il désigne le Point, le degré où une chose, une personne est arrivée. Démosthène et Cicéron ont porté l'éloquence à son plus haut période. Il est au plus haut période de la gloire. Cet homme est au dernier période de sa vie.

période


PÉRIODE, s. f. et m. [Péri-ode: 1re é fer. dern. e muet.] Ce substantif est fém. 1°. Quand il signifie révolution, cours que fait un astre pour parvenir au même point: "La période solaire, lunaire. "La période du Soleil, de la Lune, de Saturne, etc. La période julienne: espace de tems, qui renferme 7980 ans. Joseph Scaliger en est l'inventeur. = 2°. Phrâse composée de plusieurs membres. On l'apelle période carrée, quand elle est composée de quatre membres, et par extension, quand elle est nombreûse et conçue en termes bien arrangés. = 3°. Révolution d'une fièvre, qui revient en certains tems réglés. "Les fièvres intermittentes ont leurs périodes réglées.
   PÉRIODE est masc. quand il signifie le plus haut point où une chose puisse arriver. "Monté au dernier période de sa gloire. — Dans le dernier période de sa vie; à la fin de sa vie.
   Rem. * Le Traducteur de l'Hist. d'Angl. d'Hume emploie période dans le sens d'époque, évènement, et le fait masculin. "Ce Période (de l'introduction des Représentans des Bourgs au Parlement) qui se trouve à la 23e année de son règne (d' Édouard I,) paroit être l'époque réelle et véritable de la Chambre des Communes. — Ailleurs il l'emploie pour espace. "Pendant ce période de tems. — Ce sont évidemment deux anglicismes.

Synonymes et Contraires

période

nom féminin période
Intervalle de temps.

période

nom masculin période
Littéraire. Le plus haut degré.
Traductions

période

Periode, Zeitraumperiod, term, era, timeperiode, tijdvak, tijd, tijdperkזמן (ז), מחזור (ז), עונה (נ), עידן (ז), פרק זמן (ז), שלב (ז), תור (ז), תקופה (נ), עִדָּן, עוֹנָה, זְמַן, פֶּרֶק זְמַן, תְּקוּפָה, שָׁלָבperíodeperiodeperiodoperiodo, períodoperíodoperiodπερίοδοςperiodo, evoمُدَّةًobdobíajanjaksoperiod期間기간tidsromokresпериодระยะเวลาdönemthời kỳ时期период (peʀjɔd)
nom féminin
durée la période des vacances en période scolaire

période

[peʀjɔd] nfperiod
une période d'incertitude → a period of uncertainty
traverser une période difficile → to be going through a difficult period, to be going through a difficult patch
une période faste → a prosperous period
la période des fêtes → the holiday period
en cette période de l'année → at this time of year
en période de crise → in times of crisis
période d'essai nf [contrat] → trial period