pétrir

(Mot repris de pétrirais)

pétrir

v.t. [ bas lat. pistrire, de pistrix, fém. de pistor, boulanger ]
1. Presser de nombreuses fois, notamm. la pâte à pain ; malaxer.
2. Presser, malaxer dans sa main : Le potier pétrit la glaise façonner, modeler
3. Litt. Former, façonner qqn : Les coups durs ont pétri son caractère forger
Être pétri d'orgueil, de contradictions,
plein d'orgueil, de contradictions.

PÉTRIR

(pé-trir ; du temps de Ménage on prononçait pêtrir, écrit souvent paistrir) v. a.
Détremper de la farine avec un liquide, la remuer, et en faire de la pâte. Pétrir du pain. Absolument Ce boulanger pétrit bien. Par extension.
L'un pétrit dans un coin l'embonpoint des chanoines [BOILEAU, Lutr. II]
Je songe que les sucs alimentent l'abeille, Elle en pétrit son miel, en bâtit son palais [DELILLE, Im. I]
Presser l'argile pour en lier les différentes parties et leur donner de la consistance. Fig.
Mourir sans vider mon carquois, Sans percer, sans fouler, sans pétrir dans leur fange Ces bourreaux barbouilleurs de lois ! [A. CHÉN., Iambes.]
Fig. Dieu nous a tous pétris du même limon, il nous a tous faits semblables et égaux.
On dirait que le ciel est soumis à sa loi [du noble infatué], Et que Dieu l'a pétri d'autre limon que moi [BOILEAU, Sat. V]
Soit.... Que d'une débonnaire et généreuse argile On ait pétri mon âme innocente et facile [A. CHÉN., Épît. 4]
Presser avec les mains comme on fait pour la pâte.
Cet usage où l'on est de plier l'esprit de nos enfants, comme les femmes caraïbes pétrissent la tête des leurs [VOLT., Dial. XXIV, 9]
On dit que plusieurs sages femmes prétendent, en pétrissant la tête des enfants nouveau-nés, lui donner une forme plus convenable : et on le souffre ! [J. J. ROUSS., Ém. I]
Fig. Composer, former.
De vous et de Mme du Fresnoi, on en pétrirait une personne dans le juste milieu : vous êtes aux deux extrémités [SÉV., 4 mars 1672]
Qui ne croirait que la tendre nature, En pétrissant l'homme sa créature.... [J. B. ROUSS., Allég. II, 3]
À mon plaisir j'ai pétri sa jeune âme [VOLT., l'Enf. prod. I, 1]
Se pétrir, v. réfl. Être pétri. Cette argile se pétrit facilement.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et tout fust escapés, se ne fussent boulenghier qui estoient relevé pour pestrir [, Chr. de Rains, p. 96]
  • XIVe s.
    D'un pere et d'une mere sommes D'Adan, que Diex fist, et d'Evain ; Tout sommes presti d'un levain, Et tout ouni selon la char [J. DE CONDÉ, t. III, p. 98]
  • XVIe s.
    Il [l'icheumon] enduict son corps de limon bien serré et paistri [MONT., II, 164]
    Ilz trouverent sa femme qui paistrissoit elle mesme [AMYOT, Phocion, 26]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, prusti ; bourg. preuti ; provenç. pestir, prestir ; bas-lat. pistrire, du lat. pistum, supin de pinsere, piler ; sanscr. pish, piler, broyer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PÉTRIR. Ajoutez :
    Fig. Pétrir le cœur, former les dispositions morales, les volontés d'une personne.
    Le cœur de l'abbé [de Coulanges] est pour vous comme si je l'avais pétri de mes propres mains [SÉV., Lett. à Mme de Grignan, 18 mai 1671, dans Lett. inédites, éd. Capmas, t. I, p. 125]
  • Il avait paru douteux que Mme de Sévigné se fût servie de cette locution ; mais le nouveau manuscrit lève tous les doutes.

pétrir

PÉTRIR. v. tr. Détremper de la farine avec de l'eau, la malaxer et en faire de la pâte. Pétrir du pain. Pétrir un gâteau. Ce boulanger pétrit bien sa pâte, pétrit bien son pain et, absolument, pétrit bien.

Il se dit, par extension, en parlant de Certaines choses grasses et onctueuses que l'on presse et que l'on malaxe, pour leur faire prendre une forme. Pétrir de l'argile.

Fig., Dieu nous a tous pétris du même limon, Il nous a tous faits semblables, nous a donné à tous les mêmes facultés, les mêmes passions, les mêmes faiblesses.

Fig., Il se croit pétri d'un autre limon que le reste des hommes, Il se croit d'une nature supérieure à celle des autres.

Fig., Un homme pétri d'orgueil, Un homme très orgueilleux.

Fig., Une âme pétrie de fange, de boue, Une âme vile et corrompue.

PÉTRIR se dit encore en parlant de Certaines choses que l'on presse fortement avec les mains pour leur donner une autre forme ou pour les assouplir. Certains peuples sauvages pétrissent la tête des enfants nouveau-nés. Pétrir un muscle au cours d'un massage.

Synonymes et Contraires

pétrir

verbe pétrir
1.  Travailler une pâte.
2.  Littéraire. Former quelqu'un.
Traductions

pétrir

kneten, rührenknead, workknedenגיבל (פיעל), לש (פ'), עיסה (פיעל), לָשׁ, גִּבֵּלpastarknediamasarknådaimpastare (petʀiʀ)
verbe transitif
presser, remuer avec force pétrir la pâte

pétrir

[petʀiʀ] vt → to knead