pétulant, ante

PÉTULANT, ANTE

(pé-tu-lan, lan-t') adj.
Qui a de la pétulance.
Quand un moineau du voisinage S'en vint les visiter, et se fit compagnon Du pétulant pierrot et du sage raton [LA FONT., Fabl. XII, 2]
Il me suffira de dire en gros que son langage était moins pétulant que celui de sa mère, parce qu'il y entrait plus d'art [MARIV., Pays. parv. part. 6]
Sixte-Quint était né pétulant, opiniâtre, altier, impérieux... [VOLT., Dict. phil. Caractère.]
Le pétulant Saint-Simon l'interrompit en disant.... [DUCLOS, Œuv. t. v, p. 306]
Les geais sont fort pétulants de leur nature [BUFF., Ois. t. v, p. 148]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. petulantem, fréquentatif de petere, aller, attaquer (voy. PÉTITION).