pêcher

(Mot repris de pêches)

1. pêcher

n.m. [ de 1. pêche ]
Arbre cultivé pour son fruit, la pêche.

2. pêcher

v.t. [ lat. piscari, de piscis, poisson ]
1. Prendre du poisson, des animaux aquatiques : Il a pêché des gardons. Ici, on pêche le homard.
2. Fam. Trouver qqch d'inhabituel, d'étonnant : Où as-tu pêché cette information ?
v.i.
S'adonner à la pêche : Ils pêchent en haute mer.
Pêcher en eau trouble,
chercher à tirer profit d'une situation confuse.

PÊCHER1

(pê-ché ; l'r ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie ; des pê-ché-z en fleur) s. m.
Genre de la famille des amygdalées, composé d'arbres originaires de la Perse. Arbre qui porte la pêche.
Il ne traite pas avec moins de soin les arbres qui, comme les pêchers, objet d'une industrie plus bornée et cultivés pour les délices d'une grande ville, font vivre par leur produit une partie du peuple industrieux qui l'environne [CONDORCET, Duhamel.]
Chez le cheval, robe fleur de pêcher, robe caractérisée par des poils rouges rassemblés en bouquets sur un fond blanc.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Peskiers ne periers ne noiers, Autre cier arbre qui fruit port [, Fl. et Bl. 2026]
  • XVIe s.
    Un grave [sorte de mets] d'aloues [d'alouettes] en couleur de fleur de peschier [, Ménagier, II, 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Pêche 1 ; wallon, pihi ; génev. pêchier ; provenç. pesseguier, presseguier ; catal. presseguer ; portug. pessegueiro.

PÊCHER2

(pê-ché) v. a.
Prendre du poisson avec des filets ou autrement. Pêcher une anguille, une carpe. Absolument.
Le maître de ce lieu dans huit jours pêchera [LA FONT., Fabl. X, 4]
Pêcher à la ligne, chasser à l'oiseau, s'asseoir sur un port pour voir couler l'eau, voilà d'aimables délassements [PICARD, M. Musard, SC. 8]
Suétone nous apprend qu'Auguste.... s'amusait, pour chasser apparemment l'ennui qui l'accablait quelquefois sur le trône, à pêcher à la ligne [AMEILHON, Inst. Mém. litt. et beaux-arts, t. v, p. 407]
Pêcher à la foule, marcher à pieds nus sur le sable, pour sentir les poissons qui, à la marée basse, y sont restés enfouis. Pêcher en eau trouble, voy. EAU, n° 4. Fig. et populairement. Pêcher au plat, prendre au plat même.
Pêcher un étang, pêcher tout le poisson d'un étang.
Il se dit de tout ce qu'on tire de l'eau. Pêcher des perles, du corail.
Fig. et familièrement. Prendre, avec une nuance de mépris.
J'ai bien envie d'en savoir votre avis [de cette devise], et où je l'ai pêchée ; car je ne crois pas l'avoir faite [SÉV., 98]
Quel plaisir prenez-vous à dire du mal de votre esprit ?... où pêchez-vous cette fausse et offensante humilité ? [ID., 6 janv. 1672]
Je ne sais où j'ai pêché un si sot frère ! [D'ALLAINVAL, École des bourg. I, 2]
C'est un ours mal léché, Votre homme ; où l'avez-vous pêché ? [BÉRANG., Orang-out.]
Où a-t-il pêché cela ? se dit de quelque trouvaille, et aussi de quelque idée étrange, fausse, qui vient à l'esprit de quelqu'un.
Où mon gros abbé Mignot a-t-il pêché que le style est dans le goût de Sémiramis et de Mahomet ? [VOLT., Lett. d'Argental, 1er janv. 1777]

PROVERBE

    Toujours pêche qui en prend un, c'est-à-dire ce n'est pas perdre tout à fait son temps que de faire un petit gain.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Cil qui devoit estre estaulis [établi] por pesxier les hommes [ST BERN., 571]
  • XIIIe s.
    Nus n'est defenduz d'aler à la rive de la mer, par achoison de poechier, en tel meniere qu'il ne face por ce viles ne maisons ou rivage [, Liv. de just. 63]
  • XVe s.
    Philippe d'Artevelle n'estoit mie bien subtil à faire la guerre ni sieges ; car, de sa jeunesse, il n'y avoit esté point nourri, mais de pescher à la verge aux poissons [FROISS., II, II, 165]
  • XVIe s.
    Qui sera en cherche de la science, si la pesche où elle se loge [MONT., II, 98]
    Il pescha en sa boëte une poignée d'escus [ID., IV, 8]
    Il n'est que pescher en grand vivier [LEROUX DE LINCY, Prov. t. II, p. 91]
    Pescher en eau trouble est gain triple ou double [ID., ib. p. 370]
    Les despens montent plus que le principal ; c'est pescher, comme l'on dict, en filets d'or et de pourpre [CHARRON, Sagesse, I, 23]
    Il faut perdre un veron pour pescher un saulmon [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, pehi ; bourguig. poché ; HauteNormandie, pêquer ; prov. et espagn. pescar ; ital. pescare ; du lat. piscari, qui vient de piscis (voy. POISSON).

pécher

PÉCHER. v. intr. Transgresser la loi divine ou religieuse. Pécher mortellement. Pécher véniellement. Pécher légèrement. Ève fit pécher Adam. Pécher contre le Saint-Esprit. Pécher contre les commandements de Dieu, contre les commandements de l'Église.

Prov., Qui perd pèche, On est porté à donner tort à celui qui perd, qui ne réussit pas.

PÉCHER signifie aussi Faillir contre quelque règle de morale. Pécher contre les bonnes moeurs. Pécher contre l'honneur. Pécher contre la bienséance.

Il signifie, par extension, Faillir contre quelque autre règle que ce soit. Vous avez péché contre les règles de l'art. Pécher contre le bon sens, contre la vraisemblance, contre les règles de la logique, de la grammaire, de la versification. Cet acte pèche par la forme. Ce raisonnement pèche par la base.

Il signifie aussi Mal user d'une bonne qualité ou d'une bonne intention, la porter trop loin, en avoir l'excès. Il a péché par trop de précaution, par trop de zèle. Il a péché pour vouloir trop bien faire, par trop bien faire. Cela pèche par trop de soin. Cet ouvrage ne pèche que par trop d'esprit.

Fam., Ce n'est pas par là qu'il pèche, Ce n'est pas là son défaut; cette qualité est celle dont il manque le plus. Vous ne direz pas qu'il est trop conciliant : ce n'est pas par là qu'il pèche.

pêcher

PÊCHER. n. m. Arbre de la famille des Rosacées, qui porte la pêche. Un espalier de pêchers. Pêcher de plein vent. Pêcher franc. Pêcher sur amandier. Pêcher sur prunier. Pêcher à fleur double.

Couleur fleur de pêcher, Sorte de couleur chair, à peu près semblable à celle des fleurs de pêcher.

pêcher

PÊCHER. v. tr. Prendre du poisson. Pêcher une anguille, un brochet, une carpe. Pêcher du poisson dans la mer, dans une rivière, dans un étang. Pêcher à la ligne, au filet.

Pêcher au vif, Pêcher à la ligne avec un appât vivant, par exemple dans la pêche au brochet.

Pêcher un étang, Pêcher tout le poisson d'un étang. On pêche les étangs de trois en trois ans. On met les étangs à sec pour les pêcher.

PÊCHER se dit aussi en parlant de Tout ce qu'on tire de l'eau. Pêcher des perles, du corail. Pêcher du bois emporté par le courant.

Fig., Pêcher en eau trouble, Profiter du désordre des affaires publiques ou particulières pour en tirer son avantage. Il y a des gens qui se réjouissent des malheurs publics dans l'espoir de pêcher en eau trouble.

Fig. et fam., et par une sorte de mépris, Où avez-vous pêché cela? ou êtes-vous allé pêcher cela? Où avez-vous pris, où avez-vous trouvé cela? On dit aussi : Où avez-vous pêché cette nouvelle? Où pêche-t-il ce qu'il dit? On dit de même : Où êtes-vous allé pêcher cet homme-là? Qui vous a suggéré un pareil choix?

pecher

Pecher, Peccare.

Pecher mortellement, Capitalem fraudem animae admittere, Impia fraude animam suam obligare. B.

Dieu me garde de pecher de ce dire, Pace deum dixerim. Bud. ex Liu.

pécher


PÉCHER, PÉCHEUR. Voy. PÉCHÉ.

Synonymes et Contraires

pêcher

verbe pêcher
Familier. Trouver quelque chose d'inattendu.
dénicher -familier: aller chercher, dégoter, dégotter.
Traductions

pêcher

(peʃe)
verbe transitif
attraper des poissons

pêcher

fish, angle, fish up, peach tree, peach, catch, gathervissen, opdiepen, opvissen, vangen, dreggen, opduiken, perzikboomדג (פ'), דָּגpescar, duraznopescarперсик, рыбачитьangeln, Pfirsich, fischenψαρεύω, αλιεύω, ροδακινιάfiskepescareيَصْطادُchytat rybyfiskekalastaaribariti魚を捕る낚시하다łowićfiskaตกปลาbalık avlamakcâu cá钓鱼 (peʃe)
nom masculin
arbre qui produit des pêches

pêcher

[peʃe]
nm (= arbre) → peach tree
vi (en mer, lac)to go fishing; (en rivière)to go fishing, to go angling
pêcher au chalut → to trawl
vt
[+ poisson] → to catch
Jacques a pêché deux saumons → Jacques caught two salmon.
(= chercher) → to fish for
Ils sont partis pêcher la truite → They've gone fishing for trout.
(fig) (= dénicher) → to find