pôle

pôle

n.m. [ lat. polus, du gr. polos, axe du monde ]
1. Chacun des deux points de la Terre formant les extrémités de l'axe autour duquel elle semble tourner : Le pôle Nord. Le pôle Sud.
2. Région géographique située aux alentours d'un pôle de la Terre : L'exploration du pôle Sud.
3. Chacune des deux extrémités d'un générateur ou d'un récepteur électriques, utilisées pour les connexions au circuit extérieur ; borne.
4. Élément en complète opposition avec un autre : Les deux pôles de la générosité et de l'égoïsme.
5. Fig. Entité jouant un rôle central, attractif : Les biotechnologies créent un autre pôle économique.
Pôle d'attraction,
ce qui attire l'intérêt : Ce centre commercial est le pôle d'attraction de la ville.

PÔLE

(pô-l') s. m.
Chacune des deux extrémités de l'axe rationnel autour duquel la sphère céleste semble se mouvoir en vingt-quatre heures.
Le ciel paraît tourner sur deux points fixes, nommés par cette raison pôles du monde [LA PLACE, Expos. I, 1]
Sous les pôles, dans les régions polaires. Absolument. Sous le pôle, dans les régions boréales.
Une telle transplantation [aller servir en Russie] ne peut convenir qu'à un soldat de fortune... il vaut mieux attendre tout du temps en France que d'aller chercher l'ennui et le malheur sous le pôle [VOLT., Lett. Thiriot, 30 juin 1760]
Dans la mythologie, les pôles, l'axe qui porte le monde.
Suis-je ce même Alcide ? ai-je de ces épaules Pour le secours d'Atlas soutenu les deux pôles ? [ROTR., Herc. mour. IV, 1]
Jupiter leur parut avec ces noirs sourcils Qui font trembler les cieux sur leurs pôles assis [LA FONT., Phil. et Bauc.]
Les deux extrémités de l'axe de la terre qui répondent aux deux pôles du ciel.
Pôles glacés, brûlants.... (vers d'un poëme de l'abbé Du Jarri, couronné par l'Académie française) ...un malin envieux de la gloire de M. l'abbé se souvint que nous n'avons que deux pôles ; encore sont-ils tous deux glacés, parce que le soleil ne passe jamais les tropiques [VOLT., Lett. à M. D***.]
Il [d'Alembert] a fait connaître les vraies dimensions de la petite ellipse que décrit le pôle de la terre [dans la précession] [LAPLACE, Exp. IV, 13]
Pôle arctique ou boréal, celui qui est du côté du septentrion ; pôle antarctique ou austral, celui qui lui est directement opposé. Absolument. Le pôle, le pôle septentrional. L'aiguille aimantée regarde le pôle. Hauteur ou élévation du pôle, l'arc du méridien compris entre le pôle et l'horizon du lieu où l'on est. De l'un à l'autre pôle, par toute la terre.
Allez d'un pôle à l'autre, interrogez les peuples, et vous y verrez partout l'idolâtrie et la superstition s'établir par les mêmes moyens [DIDEROT, Opin. des anc. phil. (Japonais).]
Fig. Ce qui dirige, fixe, comme fait le pôle.
Chère beauté que mon âme ravie Comme son pôle va regardant [MALH., v, 27]
Aussi mon cœur d'ores-en-avant tournera-t-il toujours vers les astres resplendissants de vos yeux adorables ainsi que vers son pôle unique [MOL., Mal. imag. II, 6]
La politique de la maison d'Autriche devait être le pôle dont rien ne nous devait faire perdre la vue la plus fixe [SAINT-SIMON, 437, 82]
Qui garde le silence sur ces deux objets [le gouvernement et la religion], qui n'ose regarder fixement ces deux pôles de la vie humaine, n'est qu'un lâche [VOLT., Dial. XXIV, 10]
Pôles du froid, nom donné à deux points de l'hémisphère boréal où la température moyenne est plus basse que partout ailleurs, et qui sont situés l'un dans l'Amérique boréale et l'autre dans la Sibérie asiatique.
On sait que pour nos climats le pôle du froid ne coïncide pas avec le pôle de notre hémisphère ; il décline sensiblement à l'orient [RAMOND, Instit. Mém. scienc. 1808, p. 134]
Chacune des deux extrémités de l'axe rationnel autour duquel tourne un corps sphérique ou elliptique.
Terme de géométrie. Point placé par rapport à une circonférence quelconque comme l'est le pôle du globe relativement à l'équateur.
Pôles de l'aimant, points par lesquels il attire ou repousse le fer et l'acier.
On a donné aux pôles de l'aimant les mêmes noms qu'aux pôles du monde, parce que l'aimant, lorsqu'il est libre de se mouvoir, a la propriété de diriger toujours ses pôles vers ceux de notre globe [BRISSON, Traité de phys. t. III, p. 221]
Pôle magnétique de la terre, point idéal auquel est appliquée la résultante de toutes les attractions magnétiques qui s'exercent d'un même côté de la ligne neutre.
Se dit des deux extrémités de la pile galvanique. Pôle positif. Pôle négatif.
La belle loi découverte par M. Berzélius que l'oxygène et les acides vont au pôle positif de la pile, et l'hydrogène, les alcalis et les bases inflammables au pôle négatif [GAY-LUSSAC, Inst. Mém. scienc. 1812, 2e part. p. 156]
Dans les cristaux où l'on a produit la pyro-électricité, pôles électriques, les deux points où se produit l'électricité.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. polus, du grec, tourner.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PÔLE. Ajoutez :
    10° En géométrie, point duquel on mène deux tangentes à une courbe du deuxième degré, et qui est le pôle de la droite qui joint les deux points de contact.

pôle

PÔLE. n. m. Chacune des deux extrémités de l'axe immobile autour duquel la sphère céleste paraît tourner en vingt-quatre heures. Les pôles du monde.

Il se dit également des Extrémités de l'axe du globe terrestre, qui correspondent aux pôles célestes. La terre tourne autour de la ligne des pôles.

Pôle arctique ou boréal, Celui qui est du côté du Nord. Pôle antarctique ou austral, Celui qui lui est directement opposé.

Pôles magnétiques. Voyez MAGNÉTIQUE.

PÔLE, employé absolument, désigne le pôle septentrional. L'aiguille aimantée se dirige vers le pâle. Faire un voyage au pôle.

Hauteur ou élévation du pôle, L'arc du méridien compris entre le pôle et l'horizon du lieu où l'on est.

Poétiquement, De l'un à l'autre pôle, Par toute la terre.

PÔLE se dit encore des Deux extrémités de l'axe autour duquel un corps tourne. Les pôles d'une planète.

Pôles de l'aimant, Les points par lesquels l'aimant attire ou repousse le plus énergiquement la limaille de fer placée autour de lui. Un aimant a généralement deux pôles. Le pôle nord d'un aimant est sollicité par une force sensiblement dirigée vers le pôle nord de la terre.

PÔLE se dit aussi des Éléments extrêmes d'une pile électrique. À l'intérieur d'une pile le courant va du pôle négatif au pôle positif.

Il s'emploie encore figurément et signifie Extrémité. Aux deux pôles de la pensée.

pole

Pole, f. penac. Est une espece de poisson plat, rapportant à la Sole, mais raccamusée. Rondelet le rend par kunoglôtton, Buglossus.

Traductions

pôle

Pol, Polstellepolepool, centrum, kernקוטב (ז), קֹטֶבpolusopolokutubpoluspólopolπόλοςполюсpoloПолюс (pol)
nom masculin
extrémité de l'axe autour duquel tourne laTerre le pôle NordSud

pôle

[pol] nm (GÉOGRAPHIE, ÉLECTRICITÉ, ELECTRONIQUE)pole
pôle d'attraction nmcentre of attraction
pôle d'excellence nmcentre of excellence (Grande-Bretagne), center of excellence (USA)