paillasson

paillasson

n.m.
1. Petite natte épaisse, en fibres dures pour essuyer les semelles des chaussures au seuil d'une habitation
2. Fig., fam. Personne servile.

PAILLASSON

(pa-lla-son, ll mouillées, et non pa-ya-son) s. m.
Natte de paille ou de roseau sur laquelle on s'essuie les pieds. On met aussi des paillassons dans les pièces non parquetées, pour tenir les pieds chauds.
Paille longue étendue attachée par plusieurs rangs de ficelle et maintenue sur des perches pour garantir de la gelée les espaliers et les couches. Les paillassons sont pleins ou à claire-voie.
On voit, sur ses bords, des oliviers qui prospèrent sans que rien les préserve des rigueurs de l'hiver, des orangers et des citronniers en espaliers, qui en hiver ne sont garantis que par des paillassons [SAUSSURE., Voy. Alpes, t. v, p. 333, dans POUGENS]
Sorte de paillasse plate et piquée entre deux coutils qu'on met au-devant des fenêtres pour garantir la chambre du soleil, du bruit, particulièrement en Italie et en Espagne.

ÉTYMOLOGIE

  • Paillasse 1.

paillasson

PAILLASSON. n. m. Natte de paille, tapis de fibre végétale, que l'on met à l'entrée d'un appartement pour permettre de s'essuyer les pieds.

Il se dit, en termes de Jardinage, d'une Sorte de claie faite avec de la paille longue, étendue et attachée sur des perches, qui sert à garantir de la gelée les couches et les espaliers. Il se dit aussi de Claies du même genre qu'on met sur les serres pour les garantir du soleil et des intempéries.

Traductions

paillasson

doormat, matאסקופית (נ), מדרסה (נ) [אסקופית], מחצלת (נ), שפשפת (נ), מִדְרָסָה, מַחְצֶלֶתdeurmat, voetveeg, matπατάκιstuoiarohožka (pajasɔ̃)
nom masculin
petit tapis placé devant une porte d'entrée

paillasson

[pajasɔ̃] nmdoormat