pair


Recherches associées à pair: au pair

1. pair, e

adj. [ du lat. par, paris, égal ]
Se dit d'un nombre divisible par deux (par opp. à impair).
Organes pairs,
organes qui sont au nombre de deux : Les reins sont des organes pairs.

2. pair

n.m.
Aller de pair,
aller ensemble en étant sur le même rang : La préservation de la planète va de pair avec la limitation de la pollution.
Au pair,
logé, nourri et percevant une petite rémunération en échange de certains services : Elle travaille au pair.
Hors pair ou hors de pair,
sans égal ; exceptionnel, supérieur : Une informaticienne hors pair.

3. pair

n.m.
1. Personne de même condition sociale, de même rang : Il comparaît devant ses pairs.
2. Membre de la Chambre haute, dite Chambre des lords, en Grande-Bretagne.
3. En France pendant la féodalité, grand vassal du roi ; seigneur.

pair

PAIR. adj. m. Qui est égal, semblable, pareil. C'est un homme sans pair.

Il se dit substantivement des Hommes de même condition et de même rang dans l'État. Vivre avec ses pairs. Être jugé par ses pairs.

DE PAIR, loc. adv. D'égal, d'une manière égale, sur le même rang. Il marchait de pair avec les grands seigneurs. Il va de pair avec les plus savants.

Vivre avec quelqu'un, traiter quelqu'un de pair à compagnon, Le traiter comme si on était son égal. Cela se dit plus ordinairement en parlant d'un Inférieur qui vit trop familièrement avec une personne qui est au-dessus de lui.

HORS DE PAIR, loc. adv. Au-dessus de ses égaux. Il s'est mis, il s'est tiré hors de pair.

PAIR se dit, en termes d'Arithmétique, de Tout nombre qui peut se diviser exactement par le nombre deux. Deux, quatre, six sont des nombres pairs. Dans ce sens, Pair a un féminin. La série paire, la série impaire des numéros. Années paires.

Pair et impair, Sorte de jeu qui se joue avec trois dés.

PAIR se dit encore substantivement du Mâle ou de la femelle de certains oiseaux, et particulièrement de la tourterelle, en parlant de l'un par rapport à l'autre. Quand la tourterelle a perdu son pair.

Il désigne, en termes de Commerce, l'Égalité de change qui résulte de la comparaison du prix d'une espèce dans un pays avec le prix de la même espèce dans un autre pays. Le change est au pair.

En termes de Bourse, PAIR se dit de l'Égalité entre le capital nominal d'une valeur et son cours actuel. Acheter une valeur au pair. La rente est au pair.

Fig., Être au pair, N'avoir point d'arriéré dans ses occupations. J'étais en retard dans mon travail, maintenant je suis au pair, je me suis mis au pair.

Figurément et adverbialement, Prendre quelqu'un au pair, Employer quelqu'un sans lui donner d'autre rémunération que son logement et sa nourriture.

PAIR était aussi un Titre de dignité que portaient les Grands vassaux du roi. Il s'est dit plus tard de Ceux qui possédaient des terres érigées en pairies et qui avaient droit de séance au parlement de Paris. Il y avait six pairs ecclésiastiques. L'archevêque de Reims était le premier duc et pair. La cour des pairs. Le roi fit tel seigneur duc et pair.

Il s'est dit encore des Membres de la Chambre qui, sous la monarchie constitutionnelle, exerçait la puissance législative avec le roi et la Chambre des députés. La chambre des pairs. Les pairs de France.

Les Douze pairs de France ou de Charlemagne, se dit, dans les Chansons de geste, de Douze preux que l'on suppose attachés à la personne de Charlemagne, comme ses lieutenants et les plus braves chevaliers de ses armées.

pair

Pair, m. et n. C'est en general égal, semblable, equipollent, Par. Pareil, et en pluriel Pairs, sont les vassaux d'un seigneur, qui sont tenus assister à leur seance en Cour, et à leurs plaids, lesquels ne sont en tous pais d'une sorte Pares. Du-Tillet en son recueil des Roys de France, le Comte de Champagne d'ancienneté à esté creé Palatin, et decoré de sept Comtes ses vassaux et principaux membres et pairs de son Comté de Champagne leur chef. Les susdits sept Comtes sont assis avec celuy de Champagne en son palais pour le conseiller et honorer sa Cour: Et peu apres, le Comte de Joigny se pretend Doien desdits pairs, etc.

Pairs de France, sont les douze grands seigneurs de Tiltre et Domaine eminent, Ducs et Comtes, moitié Ecclesiastiques. Les Ducs Archevesque de Rheims, Evesques de Laon et de Langres: Les Comtes Evesques de Beauvais, de Chaalons, et de Noyon. Moitié seculiers, Les Ducs de Bourgoine, de Normandie, de Guienne: les Comtes de Flandres, Champagne et de Tholose. Lesquels estoient et sont tenus à mesme devoir aux plaids et Cour du Roy, qu'on dit à present lict de justice, que sont les pairs des seigneurs inferieurs, et de ce est procedé qu'on dit la Cour de Parlement de Paris estre la Cour et seance des Pairs de France, pour estre le lieu arresté et sedentaire representant les plaids et audiences solennels et generales, que nos Roys au premier tenoient ores cy ores là, assistez desdits Pairs comme de leurs assesseurs et conseillers nais, prenant l'advis desquels ils decidoient ce qui s'offroit en tels plaids. Jadis anniversaires, et par traict de temps iterez par iceux Roys en moins de temps. Et cette-cy est la raison de ce qu'on leur donne le tiltre de France, et de cette maniere de parler aussi, Le Roy tenant son lict de justice (ou, Seant en son lict de justice) en sa Cour de Parlement garnie de Pairs, usitée quand on veut marquer cette grande et authentique seance de nos Roys, ou les grandes affaires de la couronne sont debatuës par ordre judiciaire, comme fut la plaidoirie de la Reversion du Comte de Flandres par la felonnie de Charles d'Austriche. Mons. Pasquier au deuxiesme livre de ses Recerches extrait ce mot de Patritius Latin, et en allegue des raisons et authoritez, lesquelles je ne veux debatre, ne accorder. L'institution des fiefs, dont les sources et les premiers sont ceux qui de Dieu sont tenus et de l'espée, a introduict les Pairies, c'est à dire les assessoriats de conseillers, de fiefs, dominans, dont les Roys de France ne furent oncques sans, quoy que le nom fust divers, et par reigle d'estat les seigneurs plus signalez de tiltre et seigneurie estoient de ce rang reduicts finalement à douze, le Roy faisant le chef et le parfait du nombre de treize, court mystique, rapportant au College des douze Apostres, sommes pour tymbre et chef de Jesus Christ. Lesdits Pairs estoient la justification de nos Roys en toutes leurs deliberations de conseil és affaires du Royaume, et des Ambassades des Princes alliez, et non confederez, car c'estoit tousjours par l'advis des Pairs, et non de celuy seul des Roys, que le tout se disoit estre fait. On en retient encores aujourd'huy la façon de faire, quand le Roy a une longue audience donnée, respond en peu de mots qu'il en communiquera à son conseil.

Pairs de France, qui estoient au nombre de douze, Duodecimuiri Franciae, Primi siue Patricij Franciae, Duodecim primi, patriciique. Budaeus.

Estre fait Pair de France, In collegium duodecim primorum Franciae cooptari. B.

Les causes des Pairs de France, Causae patriciatuum. B.

Les douze Pairs de France ont leurs causes commises en Parlement, Quod duodecimuiri Franciae a duodecimuiro petet, vel a priuato, vel priuatus ab eo, quod iudiciumcunque dictabit, vel collegae, vel priuato, vel ipsi a collega, vel priuato dictabitur: Curia iudex, quasi senatus dabitur. B.

Condamnez par les Pairs de France, Damnati sententia duodecim primorum.

pair


PAIR, adj. et s. m. PAIREMENT, adv. [Pêr, pèreman, 1re ê ouv. au 1er, è moy. et long au 2d, 2ee muet.] Pair, adj. Égal, pareil. Il ne se dit guère que dans ces deux phrâses. "Ils sont pair et compagnon. Traiter quelqu'un de pair à compagnon. "C'est un homme, ce sont des gens sans pair. = Suivant Bouhours, on dit plutôt aller de pair que, aller du pair: "Il veut aler de pair avec les grands seigneurs. L'Acad. disait d'abord également l'un et l'aûtre: elle ne dit plus que le 1er. Pour se mettre hors du pair, se tirer hors du pair, elle le préférait à de pair: dans les nouvelles éditions, elle les dit tous les deux indiféremment. L. T. Être pair à pair, être égaux. "Nous voilà donc pair à pair. — Il est indéclinable. On ne doit point dire au fém. paire à paire, ni au plur. pairs à pairs. = Nombre pair, qui peut se diviser en deux parties égales. "Deux, quatre, six, huit, sont des nombres pairs.
   PAIR, s. m. L'un des Ducs ou Comtes, qui ont séance au Parlement de Paris. Duc et Pair, Comte et Pair. La Cour des Pairs; l'Assemblée des Pairs. "Les douze Pairs de France, etc.
   PAIREMENT, ne se dit qu'en Arithmétique. Nombre pairement pair, dont la moitié est aussi un nombre pair, comme quatre, huit, douze, etc.

Synonymes et Contraires

pair

nom masculin pair
Personne semblable.
Traductions

pair

(pɛʀ)
nom masculin
1. aller ensemble La douceur va souvent de pair avec la patience.
2. sans égal une cavalière hors pair

pair


paire

even, peer, pareven, edelman, gelijke, pair, paladijn, paar, gelijkmatigזוּגִיrekanpar, regularpari, uniformeزَوْجِيّ, مُسْتَوٍrovný, sudýjævn, ligeeben, geradeζυγός, ομαλόςpar, uniformeparillinen, tasainenparni, ravan偶数の, 平らな일정한, 평평한jevnparzysty, równyровный, четныйjämnเรียบเสมอกัน, คู่düz, tekbằng phẳng, số chẵn一致的, 双数的 (pɛʀ)
adjectif
qui peut être divisé par deux

pair

[pɛʀ]
adj [nombre] → even
un nombre pair → an even number
nm
(noble)peer
(égal)peer
jugé par ses pairs → judged by one's peers
(FINANCE)parau pair, at par
valeur au pair → par value
de pair (= ensemble) aller de pair → to go hand in hand, to go together
aller de pair avec → to go hand in hand with, to go together with
au pair, travailler au pair → to work as an au pair
jeune fille au pair → au pair