palanque

palanque

n.f. [ it. palanca ]
Chacune des planches superposées qui constituent l'un des obstacles du concours hippique.

PALANQUE

(pa-lan-k') s. f.
Pièces de bois ou corps d'arbres plantés verticalement et jointifs, pour mettre, dans les fortifications passagères, à l'abri du feu de l'infanterie ; les joints sont renforcés par d'autres pièces de bois plus faibles ; des créneaux sont ménagés de distance en distance.
Autrefois ce mot s'appliquait aux camps retranchés faits sous les places par les Turcs ; c'est dans ce sens que l'emploient Montecuculli et l'Encyclopédie.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. palenc ; espagn. palenque ; bas-lat. palancatum ; ital. palancato ; du latin palanca, bois arrondi (voy. PALAN).

palanque

PALANQUE. n. f. T. de Fortification. Palissade formée de troncs d'arbres jointifs et plantés verticalement.

palanque


PALANQUE, s. f. Espèce de fortification, faite avec des pieux.