palastre


Recherches associées à palastre: palestre, pilastre

PALASTRE

(pa-la-str') s. m.
Terme de serrurerie. Boîte de fer qui forme la partie extérieure d'une serrure, et qui en contient tout le mécanisme ou les ressorts et les pênes. On trouve aussi palâtre, dans les ouvrages de serrurerie.
Pièce de bois plate, dont on garnit les fentes d'un bateau, pour empêcher qu'il ne prenne eau.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Comme le suppliant eust pris une hache, et par force eust levé la serrure, palestrage ou fermeture de ladite porte [DU CANGE, paleria.]
    Lesquelz avoient osté les peletrages des portes, dont iceulx habitans avoient les clefs, afin qu'ilz ne les peussent ouvrir ne fermer [ID., ib.]
  • XVe s.
    Lequel Perrin rompi et leva le paltrage d'un escrin [ID., ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • Palestage, qui est la forme primitive, et le bas-lat. paleria, qui a même sens, indiquent une dérivation de palus, dans l'acception de barre, d'obstacle.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PALASTRE. - HIST. Ajoutez :
  • XVIe s.
    De challan neuf [sorte de bateau], à savoir, les pallastres qui sont cousues au dedans [MANTELLIER, Glossaire, Paris, 1869, p. 48]

palastre

PALASTRE. s. m. T. de Serrurerie. Boîte de fer qui forme la partie extérieure d'une serrure, et où sont montées toutes les pièces qui servent à la faire agir.