palet

palet

n.m. [ de pale ]
Dans certains jeux, pierre plate et ronde ou disque épais qu'on lance le plus près possible d'une cible : Un palet de marelle, de hockey sur glace.
Remarque: Ne pas confondre avec un palais.

PALET

(pa-lè ; le t ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel l's, se lie : des pa-lè-z arrondis ; palets rime avec traits, succès, paix, etc.) s. m.
Pierre ou morceau de métal plat et rond, qu'on jette le plus près possible d'un but marqué. Quelques enfants du.
village, couverts de brocarts d'or tout déchirés, jouaient au palet à l'entrée du bourg [VOLT., Candide, 17]
Lorsque vous prenez trop d'audace, Il vous survient même disgrâce Qu'aux joueurs de petits palets : Le but les renvoie et les chasse, Quand ils le heurtent de trop près [PANARD, Œuv. t. III, p. 356, dans POUGENS]
Terme d'antiquité. Morceau très pesant de pierre, de fer ou de cuivre, qui servait dans le jeu du disque.
Achille dans les champs Élysées joue au palet sur l'herbe [FÉN., Dial. des morts anc. Dial. 6]
Quelquefois il [Milon] se plaçait sur un palet qu'on avait huilé pour le rendre plus glissant, et les plus fortes secousses ne pouvaient l'ébranler [BARTHÉL., Anach. ch. 38]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Assez près, ainsi comme un ject de palet [, Modus, f° LVI, verso]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, palâ, palaû. Diminutif masculin de pale ; un masculin se trouve en effet dans Ronsard : Qu'Hyacinthe tuas, Quand le pal lui ruas D'art et non d'aventure, 539. Il y a un autre palet, d'origine inconnue, qui signifie baraque, boutique en un champ de foire : XVe siècle.
    Le pelletier à son valet : Ne bouge, tant je reviengne, Dicy ; entendstu, mon varlet ? Et prends bien garde à ton palet [, Rec. de farces, p. 150]
    À Avranches, le champ de foire s'appelle le champ du palet.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. PALET (pa-lè), s. m. Se dit, en Normandie, sur la côte, des pieux que les pêcheurs enfoncent dans les grèves pour fixer leurs filets.

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de pal, petit pieu.

palet

PALET. n. m. Pierre plate et ronde.

Il se dit particulièrement d'un Morceau de métal de la même forme, avec lequel on joue en le jetant le plus près qu'on peut du but qui a été marqué. Jouer au palet, au petit palet. Son palet touche le but.

palet


PALET, s. m. PALETTE, s. f. [Palè, lète: 2e è moy.] Le 1er se dit d'une pierre plate et ronde (Acad.) ou cârrée, avec laquelle on joûe, en visant à un but, qu'on a marqué, et dont on tâche de s'aprocher le plus prês qu'on peut. "Jouer au palet, au petit palet. Le dernier se dit surtout quand on joûe avec des écus, à peu prês comme on joûe aux boules. = Palette est 1°. un instrument de bois plat avec un manche et avec lequel les enfans joûent au volant ou à la paume. = 2°. Petit ais fort mince, sur lequel les Peintres mettent et mêlent leurs couleurs. = 3°. Petit plat, dans lequel on reçoit le sang de ceux qu'on saigne du brâs. = * Quelques-uns disent poilette, mais c'est palette qu' il faut dire: "On lui a tiré deux palettes de sang.

Traductions

palet

puck

palet

Puck

palet

Puck

palet

Puck

palet

Puck

palet

Puck

palet

Puck

palet

PUK

palet

Puck

palet

パック

palet

Puck

palet

[palɛ] nm
[pierre, métal] → disc
(HOCKEY)puck