palladium

palladium

[ paladjɔm] n.m. [ mot angl., de Pallas, nom d'une planète ]
Métal précieux, blanc, dur et ductile.

PALLADIUM1

(pal-la-di-om' ; on a prononcé aussi pal-la-di-on) s. m.
Statue de Pallas, qui passait pour le gage de la conservation de Troie.
Le palladium, quoique tombé du ciel, n'était qu'un gage sacré de la protection de Pallas ; c'était elle qu'on vénérait dans le palladium ; c'était notre sainte ampoule [VOLT., Dict. phil. Idolâtrie, I]
Par extension, nom donné à divers objets auxquels certaines villes, certains empires attachaient leur durée. Le boucher sacré, tombé du ciel durant le règne de Numa, était le palladium de Rome et de son empire.
Fig. Garantie, sauvegarde.
La loi civile est le palladium de la propriété [MONTESQ., Espr. XXVI, 15]
C'est là qu'est le vrai palladium de la liberté [J. J. ROUSS., Pologne, 7]

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, statuette de Pallas.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. PALLADIUM. Ajoutez : - HIST. XIIe s.
    Coment li traïtor ovrerent, Qui la traïson porparlerent, Que il furent, com orent non, Qui enbla lo palladion.... [BENOIT, Roman de Troie, V. 639]
    Por le temple qu'ert violez, Dont li pallades ert enblez [ID., ib. V. 25561]

REMARQUE

  • Devant ce mot qui n'existait pas en français, l'ancien trouvère du XIIe siècle a hésité. Une première fois il lui a laissé la forme latine, palladion ; une seconde fois, plus hardi, il a soumis le mot à la règle de l'accentuation, et il a mis pallade.

PALLADIUM2

(pal-la-di-om') s. m.
Terme de chimie. Métal blanc, très difficile à fondre, très malléable, découvert par Wollaston dans la mine de platine, et dénommé d'après la déesse Pallas.

palladium

PALLADIUM. (UM se prononce OME.) n. m. Mot emprunté du latin et dérivé du grec, et qui, par allusion à une statue protectrice de Pallas, désigne Ce qu'un peuple considère comme assurant sa durée. Le bouclier sacré, qu'on croyait être tombé du ciel au temps de Numa, était le palladium de la puissance romaine.

Il se dit, figurément, de Tout ce qui est le garant de la conservation d'une chose. En Angleterre, on regarde l'acte d'Habeas corpus comme le palladium de la liberté individuelle.

palladium

PALLADIUM. n. m. T. de Chimie. Métal blanc absorbant très facilement l'hydrogène et ne fondant qu'à une haute température.
Traductions

palladium

Palladium

palladium

palladium

palladium

palladium

palladium

паладий

palladium

palladium

palladium

palladium

palladium

paladio

palladium

pallaadium

palladium

palladium

palladium

palládium

palladium

palladio

palladium

paladis

palladium

pallādijs

palladium

pallad

palladium

paládio

palladium

paladiu

palladium

paládium

palladium

paladij

palladium

palladium