palliatif, ive

PALLIATIF, IVE

(pal-li-a-tif, ti-v') adj.
Qui a la vertu de calmer, de soulager momentanément. Traitement palliatif. Fig.
Rome, contente de cette prohibition [d'un livre de Fénelon], s'en tiendrait là, et croirait.... amuser le roi par cette expédition palliative [BOSSUET, Lett. quiét. 300]
Une faible mitigation, palliative de grandes erreurs [ID., Passages éclaircis, II]
C'était un remède palliatif, et le mal restait toujours [MONTESQ., Esp. XXXI, 11]
S. m. Un palliatif, remède palliatif.
Mais, par hasard, si ce palliatif N'opère rien sur leur esprit rétif [J. B. ROUSS., Ép. I, 1]
Les opérations cruelles n'ont été imaginées que pour sauver la vie, et les palliatifs pour adoucir les douleurs [DUCLOS, Consid. mœurs, ch. 3]
Fig. Mesure insuffisante.
Au fond, ces adoucissements n'étaient que des palliatifs [D'OLIVET, Hist. Acad. t. II, p. 200, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    La cure paliative est cure blandissante et assouagante si comme il est possible [H. DE MONDEVILLE, f° 71]
  • XVIe s.
    Il cerchoit des remedes paliatifs à sa maladie en vain [D'AUB., Hist. II, 438]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. palliatum, supin de palliare, pallier ; prov. palliatiu ; cat. paliatiu ; espag. paliativo ; ital. palliativo.