palot

palot

n.m.
Bêche étroite servant à retirer les vers, les coquillages, du sable ou de la vase.

PALOT1

(pa-lo) s. m.
Sorte de pelle à l'usage des tourbiers. Terme de pêche. Espèce de bêche pour retirer du sable des vers, des coquillages et des poissons.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Le suppliant ala en sa maison querir un palot ou besche, pour aler relever le dit fossé [DU CANGE, palus.]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de pale, pelle.

PALOT2

(pa-lo) s. m.
Terme populaire. Villageois grossier ; rustre.

ÉTYMOLOGIE

  • Il est probable que c'est le même que le précédent ; le palot, instrument du paysan, ayant donné son nom aux rustiques. L'édition du Dictionnaire de l'Académie de 1718 écrit palaut.

PALOT3

(pa-lo) s. m.
Se dit des piquets sur lesquels on tend les cordes au bord de la mer.

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de pal.

pâlot

PÂLOT, OTTE. adj. Qui est un peu pâle. Cet enfant est pâlot. Cette petite fille est toute pâlotte.

palot


PALOT, s. m. [On ne prononce point le t.] Villageois grossier. Terme de mépris. = Quelques-uns écrivent palaut.