palsambleu

palsambleu

interj. [ de par le sang de Dieu ]
Vx Juron marquant la colère, l'impatience, le dépit.

PALSAMBLEU

(pal-san-bleu) interj.
Jurement de l'ancienne comédie.
Hé ! palsambleu, si je le savais, je ne le demanderais pas [REGNARD, la Sérénade, 23]
Palsambleu ! la nouvelle est bonne, Et notre bonheur sans égal : Nous avons recouvré Crémone Et perdu notre général [, Couplet contre Villeroi, fait prisonnier dans Crémone, cité par LA HARPE, dans son Lycée, t. VI, p. 408]
On disait aussi : par la sambleu.
Par la sambleu ! messieurs, je ne croyais pas être Si plaisant que je suis [MOL., Mis. II, 7]

ÉTYMOLOGIE

  • Corruption de par le sang Dieu.

palsambleu

PALSAMBLEU. Interjection qui est l'altération de Par le sang de Dieu, ainsi modifié pour éviter le blasphème. Jurement de l'ancienne comédie. Palsambleu, voilà un plaisant personnage!