palus

PALUS

(pa-lus') s. m.
Marais. Usité seulement dans cette locution : le Palus Méotide, les Palus Méotides, nom ancien de la mer d'Azof.
Terme rural. Terre prise à la surface des terrains humides.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Dont li cheval fuient par les palus [, Ronc. p. 80]
  • XIIIe s.
    Encor vous en jur et tesmoing La palu d'enfer à tesmoing [, la Rose, 10874]
  • XIVe s.
    Se il estoient ou boys ou en un palu [ORESME, Eth. 86]
  • XVe s.
    Il veoient leurs gens combatre, mais il ne les pouvoient conforter pour un grant palut d'eau et de marais, qui estoient entre eux et les combattants [FROISS., II, II, 94]
  • XVIe s.
    Le dernier rang tiennent les eaux des paluds et estangs [PARÉ, XXV, 42]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, nom de localité : les palus du val d'Yèvre au-dessus de Bourges ; prov. palus, palutz ; espagn. et ital. palude ; du lat. paludem, marais ; comparez le sanscrit palvala, marais ; grec, terre glaise.

palus

PALUS. (On prononce l'S.) n. m. T. de Géographie. Marais. Il n'est plus guère usité que dans le nom ancien de la mer d'Azof. Le Palus Méotide.

palus


PALUS, s. m. [On prononce l's finale.] Terme de Géographie. Marais. Suivant La Touche, on dit le Palus Méotide. L'Acad. ne le met qu'au pluriel; et c'est l'usage le plus comun. M. Cousin, dans l'Hist. Rom. a fait ce mot fém. Voy. MÉOTIDE.