panacée

panacée

n.f. [ du gr. panakeia, de pan, tout, et akos, remède ]
1. Remède universel contre tous les maux : Cette tisane est une panacée.
2. Fig. Prétendu remède à tous les problèmes : En cas de plantage, éteindre l'ordinateur est la panacée.

PANACÉE

(pa-na-sée) s. f.
Remède universel.
L'amour de la vie, le désir pressant de la prolonger demandera la panacée universelle [BAILLY, Hist. astr. anc. p. 280]
Il n'y a point en médecine de panacée, c'est-à-dire de remède universel pour tous les maux [GENLIS, Maison rust. t. II, p. 251, dans POUGENS]
Panacée des fièvres quartes, l'asaret. Panacée anglaise, carbonate de magnésie mêlé de carbonate calcaire. Panacée mercurielle, protochlorure de mercure sublimé plusieurs fois.
Un nommé Labrune avait encore renchéri sur ces opérations fastidieuses ; et c'était par la série de neuf sublimations successives qu'il conseillait de préparer la panacée mercurielle [FOURCROY, Connaiss. chim. t. v, p. 348, dans POUGENS]
Fig. Le travail est la panacée contre les chagrins de la vie.
Terme du polythéisme grec. Déesse qui guérissait toutes les maladies. Je jure par Apollon, médecin, par Esculape, par Hygie et Panacée.... Serment d'Hippocrate.

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, tout, et, remède.

panacée

PANACÉE. n. f. Remède universel.

Fig., Cet utopiste s'imagine avoir trouvé la panacée aux maux de l'humanité.

panacée


PANACÉE, s. f. Remède universel. Il ne se dit plus qu'en plaisantant: il a trouvé la panacée. Dans le st. simple et sérieux, il ne s'est conservé que dans le nom de certains remèdes: panacée antimoniale, etc.

Traductions

panacée

תרופת פלא (נ)

panacée

панацея

panacée

panacea

panacée

panacea

panacée

panacea

panacée

panacéia

panacée

panaceum

panacée

universalmiddel

panacée

万能薬

panacée

universalmedel

panacée

[panase] nfpanacea