panaché, ée

PANACHÉ, ÉE

(pa-na-ché, chée) adj.
Orné d'un panache. Casque panaché. Oiseau panaché, oiseau qui a une aigrette. Substantivement. Homme paré d'un panache.
Pourvu que ce soit pour tuer les coquins de riches, d'accapareurs, ou de mouchards, et de panachés du Luxembourg [BABŒUF, Pièces, II, 106]
Qui présente diverses couleurs mélangées, en parlant de certaines fleurs et de certains oiseaux. Œillet panaché.
Il y a des canaris panachés dans toutes les couleurs simples que nous avons indiquées ; mais ce sont les jaunes jonquille qui sont le plus panachés de noir [BUFF., Ois. t. VII, p. 23]
Terme d'histoire naturelle. Se dit des surfaces qui offrent plusieurs couleurs disposées sans aucun ordre. En termes d'office, glace panachée, glace formée de glaces de différentes couleurs et de divers arômes. Terme de cuisine. Salade panachée, salade composée de deux ou plusieurs herbes. On dit aussi potage panaché.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PANACHÉ. Ajoutez :
    Fig. Mêlé, mélangé.
    Le salon est quelque peu.... panaché ; on y coudoie toute sorte de gens et jusqu'à des membres de la pairie [E. D. FORGUES, Feuillet. de l'Indépend. belge, 29 sept. 1868]
    Devant le public de Bade, panaché de grands-ducs et d'ambassadeurs, la comédie de Beaumarchais n'est pas écoutée peut-être sans une secrète inquiétude [A. VILLEMOT, Feuilleton du Temps, 30 août 1868]