panard

1. panard, e

adj. [ du prov. panar, boiteux ]
Se dit d'un cheval dont les pieds sont tournés en dehors (par opp. à cagneux).

2. panard

n.m.
Fam. Pied.

PANARD

(pa-nar) adj. m.
Cheval panard, cheval dont les pieds de devant sont tournés en dehors, par opposition au cheval cagneux, dont les pieds sont tournés en dedans. On dit aussi, dans le même sens : cheval panard du derrière. Panard du boulet, se dit d'un cheval dont les boulets seuls sont trop tournés en dehors. À l'instar de crochet (voy. CROCHET), on laisse généralement invariable l'adjectif panard.
Des chevaux, une jument crochet ou panard [LEGOARANT, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Origine inconnue. Il y avait dans l'ancienne langue un panart, signifiant couteau, poignard.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PANARD. - Ajoutez : ÉTYM. L'origine étant inconnue, M. Bugge, Romania, n° 10, p. 156, dit : " Le mot est probablement dérivé d'un adjectif, de même que vieillard, l'ancien français blanchard. Je rattache panard au latin pandus, qui signitie curvus, incurvus, esp. pando, légèrement courbé vers le milieu. Panard pour pandard ; comparez prenons pour prendons, vieux français espanir représentant le latin expandere, vieux français responent pour respondent. " C'est une conjecture qui restera telle tant que panard sera aussi dénué de tout document.

panard

PANARD. adj. m. T. de Manège. Il se dit d'un Cheval dont les deux pieds de devant sont tournés en dehors.

panard


PANARD, adj. m. Dont les deux pieds de devant sont tournés en dehors. Il ne se dit que d'un cheval ou mulet. = En certaines provinces, on le dit des hommes pour boiteux.

Traductions

panard

Quanten