pandectes

PANDECTES

(pan-dè-kt') s. f. pl.
Recueil de décisions des anciens jurisconsultes que Justinien convertit en lois ; il est divisé en cinquante livres ; on le nomme aussi digeste. Fig.
À commenter dans leurs scènes dolentes Du doux Quinault les pandectes galantes [J. B. ROUSS., Ép. II, 2]
Il [Numa] s'adresse à la déesse Égérie, qui lui donne des pandectes de la part de Jupiter ; il est obéi sans contradiction, et il règne heureux [VOLT., Dict. phil. Charlatan.]
Titre d'un dictionnaire de médecine, composé par Matheus Sylvaticus.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. pandectae, du grec, qui reçoit tout, du grec, tout, et, recevoir.

pandectes

PANDECTES. n. f. pl. Recueil des décisions données par les anciens jurisconsultes romains, auxquelles Justinien, qui les fit compiler, donna force de loi. On nomme aussi ce recueil Le Digeste.

pandectes

Pandectes, C'est à dire Livres contenans toutes choses. Ainsi dit-on les pandectes du droict civil, et les pandectes de medecine: parce qu'en iceux tomes est recueilly et ramassé tout ce qui est du droict civil, et de la medecine, Pandectae.

pandectes


PANDECTES, s. f. pl. [Pandèk-te: 2e è moy. 3e e muet.] Recueuil des décisions faites par les anciens Jurisconsultes Romains. = Dans le st. plaisant, on le dit pour sentences, maximes.
   Du doux Quinaut les pandectes galantes.
       Rouss.