panneau

panneau

n.m. [ du lat. pannelus, petit pan, de pannus, pan ]
1. Élément plan d'un ouvrage de menuiserie, de maçonnerie : Un panneau de porte. Une cloison à panneaux coulissants.
2. Plaque d'un élément préfabriqué : Un panneau de plâtre.
3. Plaque de bois, de métal portant des indications, des inscriptions : Les horaires sont indiqués sur ce panneau. Les panneaux électoraux sont installés devant les bureaux de vote.
4. En beaux-arts, planche ou assemblage de planches servant de support à une peinture ; compartiment peint : Les trois panneaux d'un triptyque.
5. En couture, pièce de tissu rapportée dans un vêtement pour l'orner ou pour lui donner de l'ampleur : Elle porte une jupe à panneaux.
Panneau solaire,
dispositif permettant de recueillir l'énergie solaire pour la transformer en énergie électrique.
Tomber dans le panneau,
se laisser duper, tomber dans le piège.

PANNEAU

(pa-nô) s. m.
Petit pan d'étoffe, acception viellie, et qu'on ne trouve même que dans cette locution vieillie elle-même : Crever dans ses panneaux, être suffoqué.
Pour moi, j'en ai le cœur si serré, qu'à peine puis-je respirer. - Trivelin : Et moi, j'en crève dans mes panneaux [LEGRAND, les Brouilleries, sc. 4]
Courtebotte, en homme d'esprit, voyant que le roi crevait, comme l'on dit, dans ses panneaux, en voulant se retenir.... [COMTE DE CAYLUS (GROSLEY), Féeries, Prince de Courtebotte, Œuv. t. VIII, p. 139, dans POUGENS.]
Terme d'architecture. Toute face d'une pierre taillée. Toute partie d'un ouvrage d'architecture, de menuiserie, etc. qui offre un champ, une surface de médiocre grandeur encadrée de moulures. Un panneau de lambris. Une porte à panneaux. Les panneaux d'un carrosse. Tableau peint sur panneau.
Tous les panneaux par Martin sont vernis [VOLT., Nanine, III, 5]
Enfin, appuyant par hasard la main sur un ressort caché, le panneau s'est ouvert en rentrant dans la coulisse pratiquée dans le mur [GENLIS, Mères riv. t. I, p. 46, dans POUGENS]
Panneau flexible, celui qui est fait sur du carton, du fer-blanc, etc. pour pouvoir ensuite être appliqué sur une face concave, convexe, cylindrique, etc. Panneau de sculpture, se dit des ornements sculptés dans un panneau. Panneau de fer, l'ensemble des ornements fixés dans le cadre d'un balcon, d'une rampe, d'une porte de fer. Panneau de glace, une glace tenant lieu de panneau. On dit dans un sens analogue : panneau de vitre, de verre.
Il y aura un grillage du côté de l'écurie, un panneau de verre du côté de la maison, et un volet qui fermera hermétiquement [GENLIS, Maison rust. t. I, p. 147, dans POUGENS]
Terme de maçonnerie. Maçonnerie dont on remplit les entre-deux des poteaux d'une cloison, d'un pan de bois. Terme de construction. Planche ou feuille de métal, découpée suivant la forme exacte du profil d'une pierre, et servant à la tailler. Terme de charpente. La partie d'échiffre d'un escalier, comprise entre le patin, le limon et le poteau ou noyau, et qui est vide ou remplie de dosses. On dit aussi panneau d'échiffre. Terme de menuiserie. Panneau de hauteur, panneau plus haut que large, au haut d'un lambris ou d'une porte. Panneau d'épaisseur, celui qui affleure le bâti des deux côtés ou parements. Terme de marbrier. Nom des morceaux de marbres rapportés dans l'encadrement d'un foyer, ou entre les pilastres d'un chambranle circulaire. Terme de vitrier. Assemblage de plusieurs morceaux de verre taillés de figures diverses et attachés par le moyen de languettes de plomb.
Y a-t-il en Sorbonne une porte ou un panneau de vitre où vous [Mazarin] n'ayez fait mettre vos armes ? [FÉN., Dial. des morts mod. 19]
Terme de peinture. Planche dressée pour exécuter un tableau sur bois.
Terme de jardinage. Châssis vitré qui s'adapte sur un coffre, pour couvrir des plantes sur une couche.
Terme de marine. Pièce de bois qui ferme l'écoutille et, abusivement, l'écoutille elle-même. Grand panneau, le panneau qui sert à fermer la grande écoutille.
Filet pour prendre des lièvres, des cerfs et autres bêtes. Tendre un panneau, des panneaux. Fig. et familièrement. Piége.
Quoique bien averti, j'étais dans le panneau. - Va, n'appréhende pas d'y tomber de nouveau [CORN., Ment. II, 6]
Montre-nous ton moineau, Et ne me tends plus de panneau [LA FONT., Fabl. IV, 19]
Dans mes propres panneaux j'ai donné, j'en enrage [ID., Florent. I, 12]
Ce conseil adroit.... Jette dans le panneau l'un et l'autre vieillard [MOL., l'Ét. I, 10]
La pauvre Blake avait donné dans le panneau que vous lui tendiez [HAMILT., Gramm. 10]
Ceux qui ont reçu le plus d'esprit en naissant, sont souvent ceux qui sont la dupe des panneaux les plus grossiers [COMTE DE CAYLUS, Féeries, princesse Pimprenelle, Œuv. t. VIII. p. 367, dans POUGENS.]
Terme de sellier. Coussinets placés sous les bandes de l'arçon d'une selle (les selles de cavalerie n'en ont pas, elles sont dites à bandes sèches ; les selles d'officiers et celles d'artillerie en ont, elles sont dites à bandes à panneaux).
Terme de chapelier. Sorte de chevalet sur lequel porte la chanterelle à l'extrémité de l'arçon, et qui sert à bander la corde, quand l'ouvrier veut faire vaguer l'étoffe.
S. m. pl. Se dit de deux roues de champ, dans les machines à friser les étoffes.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et puis comment il s'en ala Laver en l'eve du fossé, Et il a son panel trossé [, Ren. 6006]
    Les chars crues ils mettent entre leur selles et leur paniaus, quant le sanc en est bien hors, si la manjuent toute crue [JOINV., 254]
  • XIVe s.
    Les penneaux doivent estre de fil cordé peu tors [, Modus, f. XLIX, verso]
    Celuy qui portera le penel [, ib.]
  • XVe s.
    Chacun emporte entre la selle et le panneau une grande plate pierre [FROISS., I, I, 34]
    Si monta sus le comte sans selle et sans pannel [ID., II, II, 159]
    Au trou où le conin [lapin] se glice, Ma bourse et mon pannel tendroie [E. DESCH., Poésies mss. f° 438]
  • XVIe s.
    Guette au panneau [, Moyen de parv. p. 11, dans LACURNE]
    Et pour un cent de clous qui a servy et a esté employé aux panneaux de la dite galleace [, Ms. de 1541, dans JAL]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de pan 1 ; prov. panel.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PANNEAU. Ajoutez :
    10°
    Planche de chêne, de 0m,22 à 0m,24 largeur, et 0m,020 à 0m,022 épaisseur, [NANQUETTE, Exploit. débit et estim. des bois, Nancy, 1868, p. 75]

panneau

PANNEAU. n. m. Petit pan. Il se dit, en termes d'Architecture, de Chacune des faces d'une pierre taillée.

Il se dit, par extension, d'une Plaque de carton, de fer-blanc ou de bois, découpée suivant le profil auquel doit être taillée une pierre.

PANNEAU se dit encore de Toute partie d'un ouvrage d'architecture, de menuiserie, etc., qui offre un champ, une surface de moyenne grandeur, encadrée ou ornée de moulures. Un panneau de porte. Une porte à panneaux, des volets à panneaux.

Panneau de sculpture se dit des Ornements sculptés dans un panneau.

Panneau de glace, Celui pour lequel on emploie une glace, au lieu de bois. On dit dans un sens analogue Panneau de vitre.

Panneau de fer, Ensemble des ornements fixés dans le cadre d'un balcon, d'une rampe, d'une porte de fer.

PANNEAU se dit spécialement d'une Planche préparée pour y peindre un tableau. Tableau peint sur panneau.

Il se dit encore d'une Pièce de bois, d'une plaque métallique, d'une toile tendue sur un cadre, portant des indications destinées à être vues du public ou des intéressés. Un panneau- réclame. Panneau de signalisation.

PANNEAU désigne aussi un Filet pour prendre du menu gibier. Tendre un panneau, des panneaux.

Fig. et fam., Tendre un panneau à quelqu'un, Lui tendre un piège pour le faire tomber dans quelque faute, dans quelque méprise, pour lui causer quelque dommage. Donner dans le panneau, tomber dans le panneau, Se laisser tromper, attraper. C'est un homme à donner dans tous les panneaux qu'on lui tendra.

PANNEAU, en termes de Sellerie, désigne Chacun des deux coussinets, chacune des deux garnitures rembourrées de crin qu'on met aux côtés d'une selle, sous les arçons, pour empêcher que le cheval ne se blesse. Il faut mettre, il faut attacher des panneaux à cette selle. Rembourrer des panneaux.

panneau

Panneau de menuiserie, Tympanum.

panneau


PANNEAU, Voy. PANEAU.

Synonymes et Contraires

panneau

nom masculin panneau
Plaque servant de support.
Traductions

panneau

Brett, Paneel, Tafel, Schildpanel, board, sign, plank, wainscot, dash‐board, banner, billboard, dashboardpaneel, bord, beschot, dashboard, instrumentenbord, plank, tablet, wagenschot, luik [schip], net [jacht], plaat, vak, wand, luik, bannerשילוט (ז), שִׁלּוּטplanxa, tauler, taules, taulóhyldepanelo, tabulocuarterón, pancarta, panel, plancha, tabla, tablerotaulutabulapainel, placa, prancha, tábuabräde, plank, tiljaubaoπίνακαςфилёнкаcartello, insegna, pannello面板Panel패널 (pano)
nom masculin pluriel panneaux
1. surface plate portant une inscription panneau d'affichage panneau publicitaire panneau de signalisation
2. système qui transforme l'énergie solaire en électricité
3. surface plate et rectangulaire un panneau de bois

panneau

[panneaux] (pl) [pano] nm
(= écriteau) → sign, notice
Ce panneau dit que la maison est à vendre → This sign says that the house is for sale.
[boiserie, tapisserie] → panel
tomber dans le panneau (fig) → to walk into the trap
panneau d'affichage nm
(informations)notice (Grande-Bretagne) board, bulletin (USA) board
(publicité)billboard, hoarding (Grande-Bretagne)
(gare, aéroport)arrivals and departures board
panneau de signalisation nmroad sign
panneau électoral nmnotice board for election posters
panneau indicateur nmsignpost
panneau publicitaire nmbillboard, hoarding (Grande-Bretagne)