pantière ou pantenne

PANTIÈRE ou PANTENNE

(pan-tiè-r' ou pan-tèn') s. f.
Filet qu'on tend verticalement pour prendre les petits oiseaux.
N'est pas de ces oiseaux qu'on prend à la pantière [RÉGNIER, Sat. X]
Nom d'une sorte de grand filet, dont on se sert pour prendre des bécasses.
La pantenne ou pantière est un filet tendu entre deux grands arbres dans les clairières et à la rive des bois où l'on a remarqué qu'elles [les bécasses] arrivent ou passent dans le vol du soir [BUFF., Ois. t. XIV, p. 229]
Sac à mailles qui sert aux chasseurs à mettre leurs provisions de bouche et à rapporter le gibier.
Terme de pêche. Espèce de filet à larges mailles qu'on établit verticalement et par fond.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les toiles filadieres, pans, pantieres, poches, et autres choses concernant la chasse [YVER, p. 577]
    À sçavoir, de braquer et charger l'artillerie (à la pantiere de la breche) de boulets, cailloux, clous [PARÉ, t. III, p. 705]
    Ou la troupe legere Des oiseaux peinturés surpris à la pantiere [R. BELLEAU, Poésies, t. I, p. 89, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Il y a pour ce mot deux étymologies : 1° ital. pantera, du lat. pantherum, filet, du grec, tout, et, bête ; 2° l'anc. franc. pante (Berry, pant), filet (larges espieux, toiles, pantes de retz, DU BELLAY, IV, 10, recto ; pente de dais, Sat. Mén., p. 16), qui paraît être le même que le substantif pente : ce qui pend. Quant à pantière dans l'exemple de Paré, il est difficile de le rattacher à pantherum ; il semble plutôt se rapporter à pante ou pente.