par

1. par

prép. [ du lat. per, par le moyen de ]
1. Indique le lieu par où l'on passe : Pour aller à Poitiers, il est passé par Tours via
2. Indique le moyen, la manière : Ils sont allés en Corse par avion. Elle m'a envoyé une photo par mél. Classer les cartes par couleur.
3. Indique la cause, le motif : Par respect pour ceux qui prient, les visiteurs parlent à voix basse. Il m'a aidé par intérêt.
4. Indique l'agent : Ils ont fait estimer leur tableau par un spécialiste.
5. Indique la distribution : La banque offre un calendrier par client. Il boit trois cafés par jour.
6. Indique les circonstances, le moment : Ce plaisancier évite d'aller sur mer par grand vent.
De par,
à travers : Ce reporter a voyagé de par le monde ; du fait de, étant donné : De par vos fonctions, vous êtes tenu d'assister à cette réunion (= à cause de, en raison de) ; par l'ordre ou l'autorité de : De par la loi, je vous arrête.

2. par

n.m. [ mot angl. signif. « égalité » ]
Au golf, nombre de coups nécessaires pour effectuer un parcours, égal à celui établi par un excellent joueur et servant de repère.

PAR1

(par) prép.
À travers. Il a passé par Bordeaux. Voyager par eau. Jeter quelque chose par la fenêtre. Les idées qui nous viennent par les sens.
Et pour vous faire outrage Il faudrait que par moi son fer se fît passage [ROTROU, Antigone, II, 4]
Je vous écouterai par cette jalousie [ID., Bélisaire, II, 3]
Il fallait passer par les ténèbres de l'ignorance et du mensonge avant de rentrer dans votre palais de lumière [VOLT., Voyage de la raison.]
Il y a de fins courtisans italiens qui prétendent qu'il faut toujours aller au prince par les ministres, et moi, monseigneur, je tiens que dans votre cour il faut aller au ministre par le prince [ID., Lett. au prince palatin, 5 juill. 1762]
On dit que cette vexation odieuse [la persécution contre le livre de l'Esprit] est le fruit de l'intrigue des jésuites, qui ont voulu aller par Helvétius à Diderot [ID., Lett. Thiriot, 7 fév. 1759]
Toutes les idées que vous avez eues me sont aussi venues par la tête ; mais je les ai chassées comme des suggestions du malin esprit [DIDER., Mém. t. II, p. 111]
Sans l'île de France, il n'y a point de protection pour les établissements de l'Inde ; et sans Pondichéry, l'île de France sera exposée à l'invasion des Anglais par l'Asie comme par l'Europe [RAYNAL, Hist. phil. IV, 32]
Par ces chemins de fleurs dont j'ai fui les appas, Qu'il est doux d'égarer ses désirs et ses pas ! [C. DELAV., Paria, II, 2]
Mes spahis Qui poussaient leurs chevaux par les champs de maïs [V. HUGO, Orient. 16]
Par terre, du côté de la terre ; par mer, du côté de la mer ; par eau, du côté de l'eau.
Il fallut l'assiéger par terre, et empêcher que les secours ne vinssent par eau [VOLT., Russie, I, 13]
On dit d'un purgatif qu'il fait aller le malade par haut et par bas, pour exprimer qu'il cause des évacuations par le vomissement et par les selles.
Par se dit pour exprimer les conditions atmosphériques sous lesquelles quelque chose se fait. Voyager par la pluie. Rentrer chez soi par un beau clair de lune.
Nous revînmes le soir, avec le flux de la mer, coucher à Hennebon par un temps délicieux [SÉV., 573]
Je suis venue dîner, par le plus beau temps du monde, à nos sœurs de Sainte-Marie du Fauxbourg [ID., 322]
Il faut que j'aie le diable au corps pour venir de Bayeux à Paris prendre une femme par le temps qu'il fait [LEGRAND, Métamorph. amour. SC. 6]
Il court au lac par une nuit noire [VOLT., Philos. Mart. ch. 25]
Je me promenais un matin par un beau soleil, sur le bord le plus élevé du mont de Salève [SAUSSURE, Voy. Alpes, t. I, p. 249, dans POUGENS]
Mme des Ursins fut mise dans un carrosse avec une femme de chambre et deux officiers des gardes, sans autres habits ni linge que ce qu'elle avait sur le corps, et partit à huit heures du soir par un froid très vif, le 23 décembre 1714 [DUCLOS, Œuv. t. v, p. 86]
En, dans, avec l'idée de mouvement dans l'espace indiqué.
Une fière harpie, un aigle ravissant De qui le vol s'étend par tout notre hémisphère [MAIRET, Sophon. v, 1]
La lumière et le bruit s'épandaient par le monde [TRISTAN, Mariane, I, 3]
Il [l'âne] allait par pays, accompagné du chien [LA FONT., Fabl. VIII, 17]
Le bruit s'en répandit par tout le voisinage [ID., VII, 13]
Suivez-moi que j'aille un peu montrer mon habit par la ville [MOL., Bourg. g. III, 1]
D'abord leurs escoffions ont volé par la place [MOL., l'Ét. V, 14]
Vous m'avez écrit la plus aimable lettre du monde ; j'y aurais fait plus tôt réponse, sans que j'ai su que vous couriez par votre Provence [SÉV., 1]
Je vous écrirai par les chemins ; c'est une de mes tendresses, comme dit Monceaux [ID., 215]
M. Lémery le quitta donc au bout de deux mois, et se résolut à voyager par la France [FONTEN., Lém.]
César, outré des bruits qu'on répandait contre son honneur et sa réputation, se jette dans la ville, court par les rues, assemble le peuple [VERTOT, Rév. rom. XIV, 319]
En, dans, sans idée de mouvement.
Ainsi, lorsque l'on voit un homme par la rue [RÉGNIER, Sat. II]
Mon petit ami de la poste ne se trouva pas hier à l'arrivée du courrier, de sorte que mon laquais ne rapporta point mes lettres : elles sont par la ville [SÉV., 141]
Il eut cette place en 1709, année si funeste aux plantes par toute l'Europe [FONTEN., Boerhaave.]
Mais on blâme par la ville Ce sentiment peu commun.... [CHAUL., Impromptu.]
Par le travers de. Il lui cingla un coup de fouet par le visage.
J'espère que la postérité m'en remerciera ; car pour mon siècle, je n'en attends que des vessies de cochon par le nez [VOLT., Lett. d'Argental, 28 août 1749]
Fig.
Et sur les jours caniculaires Ils [les médecins] nous donnent encore, avec leurs lois sévères, De cent sots contes par le nez [MOL., Amph. II, 3]
En termes de géographie et de marine. À la hauteur de. Nous étions par trente degrés de latitude.
Quand on est par le travers de la rivière du Massacre [BOUGAINVILLE, Voy. t. I, p. 315, dans POUGENS]
Demavend fut autrefois une ville de l'ancienne Médie ; elle est par 370 de latitude [BAILLY, Atlantide, Lett. 18]
Terme de marine. S'emploie pour désigner la position d'un bâtiment, d'un objet par rapport à un autre objet ou à un autre bâtiment. Canonner, aborder un vaisseau par sa hanche ou par sa joue. Un vaisseau navigue ou est mouillé par tant de brasses d'eau, lorsque la mer a, dans le lieu où il se trouve, une profondeur de tant de brasses.
Nous continuâmes à louvoyer pour approcher le fond de la baie ; et, à neuf heures du soir, nous mouillâmes, par neuf brasses, à environ une lieue dans le nord-est du mouillage [LA PÉROUSE, Voy. t. II, p. 56, dans POUGENS]
Deux objets lointains sont l'un par l'autre, lorsqu'ils sont tous deux dans le même alignement avec l'œil de l'observateur.
Par sert à désigner la partie que l'on saisit, que l'on prend.
Je suis le Seigneur votre Dieu qui vous prends par la main [SACI, Bible, Isaïe, XLI, 13]
Toute l'assemblée jeta les yeux sur Mentor, que je montrais le tenant par la main [FÉN., Tél. VI]
Je voudrais qu'il m'eût pris par le peu de cheveux qui me restent, comme Habacuc, et qu'il m'eût transporté vers vous [VOLT., Lett. d'Alemb. 23 juill. 1769]
À cause de, en raison de.
Ce n'est pas un présent que le lui fais [au duc d'Orléans, en lui dédiant une pièce], c'est un devoir dont je m'acquitte ; et les hommages ne sont jamais regardés par les choses qu'ils portent [MOL., Éc. des mar. Ép. dédicat.]
J'ai ouï condamner cette comédie à certaines gens, par les mêmes choses que j'ai vu d'autres estimer le plus [ID., Critique, 6]
Dites-nous donc, mes pères, par quelle autorité vous permettez ce que les lois divines et humaines défendent, et par quel droit Lessius a pu dire... [PASC., Prov. XI]
Le roi de Pologne déclarant la guerre à l'empereur par vingt sujets de plainte [SÉV., 13 avr. 1689]
Je viens de lui écrire [au cardinal de Bouillon, neveu de Turenne] un billet qui m'a paru bon : je lui dis par avance votre affliction [de la mort de Turenne], et par son intérêt, et par l'admiration que vous aviez pour le héros [ID., 2 août 1675]
Je suis toujours en peine de notre cardinal [de Retz] ; il me cache ses maux par l'intérêt qu'il sait que j'y prends [ID., 18 juin 167]
Cela est fâcheux par bien des raisons [ID., 20 juin 1685]
Quand nous avons fini de vous louer par tout ce que vous avez de louable [ID., à Bussy, 18 sept. 1672]
Il [un miroir] est à vous par bien des titres [ID., 13 juin 1685]
Notre cher d'Hacqueville, qui.... entre plus que personne dans la tendresse infinie que j'ai pour vous : je ne sais si c'est par celle qu'il a pour vous, ou par celle qu'il a pour moi, ou par toutes les deux [ID., 21 juin 1671]
Par ce que je vous dis, ne croyez pas, madame, Que je veuille applaudir à sa nouvelle flamme [TH. CORN., Ariane, III, 3]
Homme de mérite estimable par ses talents [J. J. ROUSS., Lett. à Malesherbes, 10 mai 1766]
Je ne vous écris plus que pour les choses pressantes et nécessaires, et tel était, par votre amitié pour moi, l'avis de mon arrivée au refuge que j'ai choisi [ID., Lett. à du Peyrou, 29 mars 1766]
En résultat de, en effet de. Il a fait cela par curiosité, par envie. N'agir que par boutade.
Par vous un Dauphin nous va naître Que vous-même verrez un jour De la terre entière le maître Ou par armes ou par amour [MALH., III, 1]
Et la beauté des fruits d'une palme si haute Me fait par le plaisir oublier le danger [ID., V, 30]
Par vos commandements J'ai tâché d'observer ses secrets sentiments [DU RYER, Scévole, v, 3]
Par le sacerdoce je ne me suis engagé qu'à Dieu et à moi-même, à Dieu mon souverain maître, à qui j'appartenais déjà [BOURDAL., 2e dim. après l'Épiphan. Dominic. t. I, p. 82]
Faites par devoir ce qu'il faudra bientôt faire par nécessité [ID., 14e dim. après la Pentecôte, Dominic. t. III, p. 430]
L'un était brave par vertu, l'autre l'était par férocité [FLÉCH., Hist. de Théodose, I, 10]
L'ennui est entré dans le monde par la paresse [LA BRUY., XI]
Le sénat, par son conseil [de Cicéron], promit une amnistie [VERTOT, Révol. rom. XII, 199]
Avocat par état, mais philosophe par goût, et historien par occasion, n'était-ce point aussi se partager un peu trop ? [D'OLIVET, Hist. de l'Acad. t. II, p. 242, dans POUGENS]
Votre esprit vous a rendu sage ; Si je le suis, c'est par mon âge ; Et je me suis trompé longtemps [VOLT., Lett. en vers et en prose, 147]
Il [le loup] est naturellement grossier et poltron ; mais il devient ingénieux par besoin et hardi par nécessité [BUFF., Quadrup. t. II, p. 186]
Les Hollandais, qui étaient devenus républicains par hasard et commerçants par nécessité [RAYNAL, Hist. phil. IX, 8]
Par quoi, raison pour laquelle. On s'y prit tard, par quoi l'opération manqua. Par le roi, par l'empereur, formule du contre-seing des lois, des ordonnances.
Par, d'après.
On regarde les gens par leurs méchants côtés [MOL., Mis. I, 2]
Périclès faisait peu de cas de ces plaintes, et se conduisait par des vues bien supérieures [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. III, p. 411, dans POUGENS]
Le Franc était jugé par la loi des Francs, l'Allemand par la loi des Allemands, le Bourguignon par la loi des Bourguignons, le Romain par la loi romaine [MONTESQ., Esp. XXVIII, 2]
Par l'erreur d'un moment ne jugez point ma vie [GRESSET, Méchant, IV, 5]
Et toi, fils de Vénus, Vois par ce que je suis ce qu'autrefois je fus [DELILLE, Én. v.]
Selon, suivant.
Le pape.... était, par les dernières nouvelles, à la dernière extrémité [SÉV., 24 août 1689]
Il paraît par notre auteur persan, que Tamerlan fut obligé de quitter l'Inde, après en avoir saccagé tout le nord [VOLT., Polit. et législ. Fragm. hist. sur l'Inde, XXXII.]
En conséquence de, par suite de.
Elle [Mme de Ludre] passa une nuit dans les champs, en faisant ce petit voyage, par un carrosse rompu, et tout ce qui arrive quand on est en malheur [SÉV., 23 juin 1677]
Pour moi, j'ai, par le récit de vos amis et par votre vigilance, fort bonne opinion de vous [ID., à d'Herigoyen, 26 fév. 1687]
10° Par s'emploie pour exprimer le complément des verbes passifs.
Dans le Menteur, tout l'intervalle du troisième acte au quatrième vraisemblablement se consume à dormir par tous les acteurs [CORN., Troisième discours]
L'excuse qu'elle prit, c'est qu'elle craignait d'être volée par les troupes qui sont par les chemins [SÉV., 239]
C'était une personne formée par et pour la bonne compagnie [STAËL, Corinne, XII, 2]
11° Par indique le moyen. Il a réussi par ce moyen-là.
Un grand chêne du mont Ida, que la hache a coupé par mille coups [FÉN., Tél. XVI]
Ce pape y présidait par ses légats [BOSSUET, Hist. I, 11]
Cléopatre, à qui elle ôtait la couronne avec son mari, épousa Antiochus Sidetes, et se résolut à régner par toutes sortes de crimes [ID., ib. I, 9]
Roxane, se livrant tout entière à ma foi, Le voyait par mes yeux, lui parlait par ma bouche [RAC., Bajaz. I, 4]
Mettez-vous au régime de penser par vous-même [VOLT., Polit. et législ. Tolérance, Remède]
Pour vous, madame, qui êtes dans un port assez commode.... vous avez toujours pensé avec grandeur, et j'ose dire qu'il y a une espèce de plaisir à sentir qu'on ne peut souffrir que par le malheur des autres [ID., Lett. Princesse de Talmont, 23 févr. 1771]
Il ne voit rien que par tes yeux, Il n'entend que par tes oreilles [FAVART, Soliman II, II, 12]
Changé par ses regards, et vertueux par elle [VOLT., Adél. du Guesclin. III, 3]
12° Par indique la manière.
Je punirai les habitants d'Égypte comme j'ai puni ceux de Jérusalem, par l'épée, par la famine et par la peste [SACI, Bible, Jérémie, XLIV, 13]
Pour moi, par un malheur, je m'aperçois, madame, Que j'ai, ne vous déplaise, un corps tout comme une âme [MOL., Femm. sav. IV, 2]
Il m'appelle par mon nom, et m'encourage pour le suivre [FÉN., Tél. VI]
Chaque peuple à son tour a brillé sur la terre Par les lois, par les arts, et surtout par la guerre [VOLT., Fanat. II, 5]
S'il mourut par un crime, un crime l'a vengé [ID., Henr. VI]
En général, l'épreuve des canons par la poudre est peut-être la plus mauvaise méthode que l'on pût employer pour s'assurer de leur résistance [BUFF., Hist. min. Introd. Œuv. t. VIII, p. 141]
Par, en langage du turf, signifie issu de, en parlant de la naissance d'un cheval. Austerlitz par James et Jane Eyre signifie : Austerlitz, fils de James et de Jane Eyre.
13° Par indique l'ordre, la distribution. Il a divisé son livre par chapitres. Couper par morceaux. La lune se montrait par intervalles. Il a donné tant par kilogramme à la messagerie pour le port de ses effets. Il paye tant par jour. On paye tant par tête. La succession par souche est opposée à la succession par tête.
Vous m'avez déjà menti par trois fois, et vous ne m'avez point voulu dire d'où vous vient cette grande force [SACI, Bible, Juges, XVI, 15]
Et qui, père de sa patrie, Compte ses jours par ses bienfaits [J. B. ROUSS., Odes, II, 6]
Je lui ai ouï dire [au comte de Belle-Isle], que, pendant trente-quatre ans, il n'avait dormi que quatre heures par nuit [DUCLOS, Œuv. t. VI, p. 152]
Vous comptez par les jours, madame, et moi par les heures ; cela fait que l'intervalle me paraît vingt-quatre fois plus long qu'à vous [J. J. ROUSS., Lett. à la maréch. de Luxemb. 26 mars 1761]
Il enregistre à son retour Nuit par nuit, jour par jour, semaine par semaine, Les revers de l'hymen, les exploits de l'amour [DELILLE, Convers. VI]
14° Par s'emploie pour affirmer, jurer, conjurer, s'appliquant alors à la personne ou à la chose qu'on invoque en affirmant. Il en jure par sa foi.
Par ma barbe, dit l'autre.... [LA FONT., Fabl. III, 5]
Par le sang ! par la tête ! s'il était là, je lui donnerais tout à l'heure de l'épée dans le ventre [MOL., Scap. II, 9]
Par le salut des Juifs, par ces pieds que j'embrasse, Par ce sage vieillard, l'honneur de votre race, Daignez d'un roi terrible apaiser le courroux [RAC., Esth. III, 5]
Surtout si vous m'aimez, par cet amour de mère, Ne reprochez jamais mon trépas à mon père [ID., Iphig. V, 3]
Voilà mon sort ; mais vous, par le flambeau du monde, Par sa douce clarté que je ne verrai plus, Par votre cher Ascagne et ses jeunes vertus, Par les mânes d'Anchise, abrégez ma misère ! [DELILLE, Én. VI]
15° Par se construit avec un infinitif, quand il dépend des verbes commencer, débuter, finir, terminer. Il a commencé par être simple soldat. Il débuta par dire.
J'ai fini par être servante chez le Juif don Issacar [VOLT., Cand. XI]
Je terminerai cet article par réfuter une erreur [BERN. DE ST.-P., Étude V]
16° Par, devant un infinitif, tenant lieu de en avec un participe présent, ou de parce que avec un mode personnel (tournure qui vieillit, mais qui est excellente et qu'il faut conserver).
.... Nous la saurons dompter, Moi par écrire, et vous par réciter [LA FONT., Belph.]
Mais ne confondons point, par trop approfondir, Leurs affaires avec les vôtres [ID., Fabl. III, 17]
Je mande à mon fils que c'est un grand plaisir d'être obligé d'y être [à la cour], d'y avoir un maître, une place, une contenance ; que pour moi, si j'en avais eu une, j'aurais fort aimé ce pays-là ; que ce n'était que par n'en avoir point que je m'en étais éloignée [SÉV., 430]
Ne vous échauffez point à l'excès, par de cruelles nuits, par ne point manger [ID., 469]
Ne croyez point que j'offense ce que j'aime par négliger ma santé ; j'en ai un véritable soin pour l'amour de vous [ID., 7 août 1675]
Il y aura demain un an que je ne vous ai vue.... mon Dieu ! que ce jour est présent à ma mémoire ! et que je souhaite en retrouver un autre qui soit marqué par vous revoir, par vous embrasser... ! [ID., 2 oct. 1689]
On solennisera la Saint-Hubert par prendre trois cerfs bout à bout [DANGEAU, I, 66, 3 nov. 1684]
Quelques-uns par ne pouvoir se résoudre à renoncer à aucune sorte de connaissance.... [LA BRUY., XIII]
Il se trouvait entre leurs caractères toute la ressemblance, et, de plus, toute la différence qui peuvent servir à former une grande liaison ; car on se convient aussi par ne pas se ressembler [FONTEN., Malezieu.]
Et comme il était accusé d'en vouloir toujours aux plus grands hommes, tels que MM. Huyghens, Leibnitz, Newton, il se justifie par en parler plus librement que jamais [ID., Hartsoeker.]
Ces talents, ces connaissances font fortune par n'être pas à leur place ordinaire [ID., Sébastien.]
Le roi était accoutumé au visage de Mme de Saint-Simon par les Marly et par la voir souvent à la suite de Mme la duchesse de Bourgogne [SAINT-SIMON, 274, 202]
Mon père ne put répondre au roi, qui lui apprit qu'il l'avait fait grand écuyer, que par se jeter sur ses mains et les inonder de ses larmes [ID., 8, 102]
Le cardinal répondit au chevalier de Lorraine un fatras de sottises qu'il couronna par ajouter qu'il était d'autant plus affligé.... [ID., 24, 28]
Par trop bien boire un curé de campagne De son pauvre œil se trouvait déferré [J. B. ROUSS., Épigr. II, 16]
Je ne voulais pas vous donner occasion de vous fatiguer par trop écrire [J. J. ROUSS., Lett. à Mme d'Épinay, juin 1757]
J'écoute peu les déclamations contre la jeunesse d'à présent, et tiens fort suspectes les plaintes qu'en font certaines gens, me rappelant toujours le mot : Vengeons-nous par en médire [P. L. COUR., Pétition pour les villageois.]
17° De par, par l'ordre de, voyez PAR, DE.
18° Par forme d'autres prépositions composées, avec une préposition qui le suit. Par chez, par la demeure de.
Je n'ai point repassé par chez vous, parce que je comptais vous voir en allant en Italie [D'ALEMB., Lett. à Volt. 7 août 1763]
Par entre, par l'intervalle de.
Il fallait aller aux ennemis par entre les deux villages [SAINT-SIMON, 12, 135]
Par après, dans la suite.
J'ai peur, si le logis du roi fait ma demeure, De m'y trouver si bien dès le premier quart d'heure, Que j'aie peine aussi d'en sortir par après [MOL., l'Ét. III, 5]
Par après a vieilli.
19° Par-dessus, voy. DESSUS, n° 13. Substantivement, un par-dessus, voy. PARDESSUS. Par-dessous, voy. DESSOUS, n° 8. Par-devant, voy. DEVANT, n° 17. Par devant, en traversant le devant.
En passant par devant la chambre d'Angélique, j'ai vu un jeune homme avec elle qui s'est sauvé d'abord qu'il m'a vue [MOL., Mal. imag. II, 10]
Par derrière, voy. DERRIÈRE. Par deçà, voy. DEÇÀ. Par delà, voy. DELÀ. Par devers, voy. DEVERS. (Au mot par, l'Académie écrit par-devers avec un trait d'union ; à devers, elle l'écrit sans trait d'union : par devers.)
20° Par ailleurs, par une autre voie.
Le roi permit le passage du canon à travers leur parc [des solitaires de Mortaigne] quand il ne fut plus possible de le conduire par ailleurs [SAINT-SIMON, 1, 31]
Par en haut, par en bas, par le côté d'en haut, par le côté d'en bas. Cet habit est trop étroit par en haut, par en bas.
21° Par ici, par cet endroit-ci, vers cet endroit-ci, en parlant du lieu où l'on est. Passez par ici. Venez par ici.
Me faire de petites questions, Arlequin par ici, Arlequin par là [MARIVAUX, Surprise de l'amour, III, 1]
22° Par là, par ce lieu là, en parlant du lieu où l'on n'est pas. Allez par là ; moi j'irai par ici. Fig. Par là, par cela, par ce parti, par ce motif, par ce moyen, par ces paroles. Il en a passé par là.
Je l'attaquai par là, par là je pris son âme [CORN., Cinna, v, 2]
Je montre à tous par là que j'ai repris ma place [ID., Pomp. IV, 3]
Il n'est fourbe, ni crime, Qu'un trône acquis par là ne rende légitime [ID., Nic. I, 5]
Et par là cet honneur n'était dû qu'à mon bras [ID., Cid, I, 7]
Ce n'est plus par là [la mauvaise santé] qu'il me faut plaindre, c'est d'être bien loin de vous [SÉV., 4 fév. 1685]
Fig. et familièrement. Il faut passer par là ou par la fenêtre, se dit pour signifier que c'est une nécessité, qu'il n'y a pas moyen de faire autrement. Par où, ellipse pour : par là où.
Il commence en effet par où finit Auguste [RAC., Brit. I, 1]
Par où, par lequel, laquelle, etc.
Ces airs, ces tours de tête, ô femmes, votre charme, Doux charme par où j'ai péri [SAINTE-BEUVE, Poésies diverses (à la suite de J. Delorme)]
23° Par-ci par-là, loc. adv. En divers endroits, de côté et d'autre. Ils étaient dispersés par-ci par-là.
À la réserve de quelque douleur par-ci par-là, qui va et vient [SÉV., 257]
À diverses reprises, à diverses fois et sans suite.
Le lendemain, tout le jour se passa à raisonner et par-ci et par-là Sur cette voix et sur cette rencontre [LA FONT., Herm.]
Il [Ch. de Sévigné] a quitté la comédienne [la Champmeslé], après l'avoir aimée par-ci par-là [SÉV., 22 avr. 1671]
Il ne marque que des particuliers par-ci par-là [BOSSUET, Lett. 257]
Eh ! mais, oui, me répondit-elle, j'ai entendu dire quelques mots par-ci par-là [MARIVAUX, Marianne, 6e part.]
Et puis ma sœur par-ci, ma sœur par-là [ID., Pays. parv. 1re part.]
Vous êtes sensible ? oui, sensible par-ci par-là ; mais en un moment cela me passe [MARMONTEL, Contes moraux, Quatre flac.]
24° Par trop, beaucoup trop. Il est par trop pressé (voy. à l'étymologie ce qui est dit de ce sens superlatif). Par conséquent, voy. CONSÉQUENT 2.
25° Parce que, loc. conj. Attendu que, vu que.
Polyeucte est chrétien parce qu'il l'a voulu [CORN., Poly. III, 3]
Et parce qu'elle meurt, faut-il que vous mouriez ? [RAC., Andr. v, 5]
Rien n'enfle et n'éblouit les grandes âmes, parce que rien n'est plus haut qu'elles [MASS., dans GIRAULT-DUVIVIER]
Antisthène se crut heureux, parce qu'il se croyait sage ; je me crois sage parce que je suis heureux [BARTHÉL., Anach. ch. 32]
Il y a des vérités qui sont la source des plus grands désordres, parce qu'elles remuent les passions [CHATEAUBR., Génie, III, III, 4]
On peut séparer parce de que par quelque incise.
Parce, comme dit saint Augustin, que.... [PASC., Prov. XVIII]
Le consul Terentius Varro, qui venait de perdre une si grande bataille, fut reçu à Rome comme s'il eût été victorieux, parce seulement que, dans un si grand malheur, il n'avait point désespéré des affaires de la république [BOSSUET, Hist. III, 6]
Bethléem, où la sainte Vierge alla avec saint Joseph se faire enregistrer, parce, dit l'Évangile, que c'était leur pays [FÉN., t. XVII, p. 201]

REMARQUE

  • 1. Il y a deux ans jour par jour que M. N*** est mort, dites jour pour jour. Copiez ce manuscrit page par page, dites : page pour page. Mais dites : Je surveille sa conduite jour par jour ; j'examine ce livre page par page.
  • 2. Parce que, conjonction qu'il ne faut pas confondre avec les trois mots par ce que : Je le crois parce que vous me le dites, c'est-à-dire à cause que vous me le dites ; je vois par ce que vous m'avez écrit, c'est-à-dire par les choses que vous m'avez écrites.
  • 3. On lit dans Laveaux : " Voici une règle assez étendue qui indique quand il faut employer les prépositions par ou de, que régit ordinairement le verbe passif. Quand le verbe exprime des actes intérieurs de l'âme, on emploie de : Un jeune homme vertueux est estimé de tout le monde, même des libertins. Mais si le verbe présente une opération soit de l'esprit soit du corps, on emploie la préposition par : La poudre à canon fut inventée par un moine. Si le verbe passif, outre son régime, est suivi de la préposition de et d'un nom, alors on doit employer par pour le régime du verbe passif : Votre ouvrage a été loué d'une manière fort délicate par un célèbre académicien. " Il faut ajouter qu'à la place de de on peut toujours mettre par, mais qu'à la place de par on ne peut toujours mettre de.
  • 4. Il faut éviter par devant le nom Dieu pour se garder de l'équivoque du juron pardieu : Tous les hommes seront jugés de Dieu, à la résurrection. De même Molière a dit : Sommes-nous chez les Turcs pour renfermer les femmes ? Car on dit qu'on les tient esclaves en ce lieu, Et que c'est pour cela qu'ils sont maudits de Dieu, Éc. des mar. I, 2. Toutefois ce n'est là qu'un conseil, et en plus d'une occasion on pourra dire par Dieu.
  • 5. Parce que a expulsé pource que, à tort ; car ces deux mots ne sont pas synonymes ; et la disparition de pource que oblige, en maintes circonstances, à un faux sens par l'emploi de parce que. On voit par Vaugelas que ce sont les puristes exagérés qui ont banni un mot utile : M. Coeffeteau se servait de parce que et non de pource que ; Vaugelas trouvait, on ne sait pourquoi, parce que plus doux que pource que, et, grand point pour lui, plus usité à la cour. Deux prépositions par et pour sont confondues et prises l'une pour l'autre dans la question pourquoi et la réponse parce que. Par indique naturellement le moyen, et subséquemment la cause. Si je demande : Pourquoi vendez-vous vos rentes ? et qu'on me réponde : parce que j'ai besoin de réaliser, on répond par la cause, lorsque je demande le but qu'on se propose ; c'est que pourquoi signifie en même temps par quoi et pour quoi. De même parce que signifie parce que et pource que. Pourquoi achetez-vous une maison ? on répond : parce que je veux l'habiter : le sens est pource que, comme on le voit si l'on répond par l'infinitif seul : pour l'habiter, et non pas par l'habiter.
  • 6. Voltaire (Comm. Corn. Rodog. IV, 1) dit que la conjonction parce que ne doit pas entrer dans un vers noble, étant dure et sourde à l'oreille. C'est trop dire ; mais il est difficile de la bien placer.

HISTORIQUE

  • IXe s.
    Per dreit [, Serment]
  • Xe s.
    Et à lui [J. C.] nos laist venir [qu'il nous laisse venir] Par souue clementia [, Eulalie]
  • XIe s.
    Serez ses hom [son homme] par honur e par bien [, Ch. de Rol. III]
    Dist Blancardins : par [au nom de] ceste meie destre.... [, ib. IV]
    Par le sien Deu, qu'il ait mercit de mei [, ib. VI]
    Li empereres est par matin levé [, ib. X]
    Et toute Espaigne [il] tiendrat par vostre don [, ib. X]
    Par lui orrez [entendrez] se arez pais ou non [, ib. XXX]
    Et Guene [il] a pris par la main destre à dois [, ib. XXXVII]
    Sire [il] est par mer de quatre cenz dromonz [, ib. CXVII]
    Par touz les prez or se dorment li Franc [, ib. CLXXX]
    Tant par est blans come flur en estet [, ib. CCXXVII]
    Mult par est preuz danz Ogiers li Daneis [, ib. CCLIX]
    ... Cil sont par eus [à eux seuls] en ceu val sous un tertre [, ib. CCXX]
  • XIIe s.
    Par maint pays je t'ai moult lonc portée [mon épée] [, Ronc. p. 23]
    N'i a galie qui soit se par lui non [qui ne lui appartienne] [, ib. p. 29]
    Par toute l'ost [il] fait les grailles [trompettes] sonner [, ib. p. 33]
    Par devers nous est li noiaus [le gros de l'armée ennemie] tornés [, ib. p. 81]
    Par moi fu morz Rolanz, ne puet estre celé [, ib. p. 198]
    Il [Judas] reconnut son tort, si se pendit par soi [, ib. p. 199]
    Car joie a courte durée, Qui avient par tel folor [telle folie] [, Couci, I]
    Amer [aimer] toute la meillor Qui soit par les bons louée [, ib. I]
    Vous pouvez bien savoir par ma chançon Et à mes dis que je n'aim se vous non [, ib. II]
    Par tantes fois [j'] ai esté assailliz Que je n'ai mais pooir de moi defendre [, ib. V]
    Grant peché fait qui son homme veut prendre Par beau semblant monstrer, tant que bien tient [, ib. XX]
    Alors m'est vis que jel sente [le vent] Par desous mon manteau gris [DAME DE FAÏEL, dans Couci.]
    Il en a envoié par mer une partie [, Sax. VII]
    Guiteclins va par terre o sa grant baronie [, ib. VII]
    Par tut le munde est leis [lois] tut par dreit establie.... [, Th. le mart. 26]
    N'ai beu ne vin ne el [autre chose], par unt l'um se poisse enivrer [, Rois, p. 4]
  • XIIIe s.
    Li marchis li vout assés doner terre et avoir, par un si [à condition] qu'il demorast avec els, et il n'en volt point prendre [VILLEH., CXXXIII]
    Et ne sai queles gens mistrent par mal le feu en la vile [ID., XCI]
    Li Venicien se ferirent as vaissiaus qui ains ains, qui mius mius, si que par un poi que li uns n'ocioit l'autre [ID., CLVIII]
    Et lors prist Huitaces de Sombruie deus messages, et les envoia par jor et par nuit en Constantinoble au duc de Venise [ID., CXVIII]
    Einsi dura li assaus par cinc jors [ID., XLIX.]
    Et li atachierent la crois en un grant chapel de coton par devant, pour ce qu'il voloit que tous le veïssent [ID., XL.]
    Li bruis fu mout grans par là dedans [ID., XCV]
    Je ne pris [prise] riens, ne beauté ne jouvent ; Pourquoi ? parce que la mort tout mestroie [ANONYME, dans Couci]
    Si come Berte fut en la forest par li [seule] [, Berte, I]
    Par le jardin du roi s'en venoit li lions [, ib. II]
    Par un jour si très bel qu'il ne pleut ni ne vente [, ib. X]
    Vestu [elle] ot un bliaut par desus sa chemise [, ib. XXX]
    Ce fu par un lundi, au chief de la semaine [, ib. L]
    Qui tant font par trop boire, Que il en perdent si le sens et la memoire.... [, ib. LXVI]
    Il a tantost Morant par devant lui mandé [, ib. CIII]
    Par dedens la chapelle fu Berte o le cor gent [, ib. CX]
    Et se mist en chemin et tant erra [marcha] l'un jour et l'autre, par laid et par biel, qu'il ot demouré an et demi, n'onques ne pot oïr nouviele del roi [, Chr. de Rains, p. 53]
    Et cerchoient par ces boissons [buissons], Par vaus, par plains et par montaingnes, Pommes, poires, noiz et chastaingnes [, la Rose, 8409]
    Chascun amans suit par coustume Le feu qui l'art [brule] et qui l'alume [, ib. 2361]
    Ton cuer ne porras apaier, Ains iras encore essaier, Se tu verras par aventure Ce dont tu ies en si grant cure [, ib. 2347]
    Seüe chose est que enfes puet estre parfait en set mois, par l'autoreté Ypocras [, Liv. de jost. 55]
    Et ensi me pot fere par trois fois s'il li plest [BEAUMANOIR, XXVIII, 4]
    Donques convient il qu'il soit regardé que cascuns arpens vaut, par loial pris, par an [ID., XXVII, 3]
    Sers ne hons qui soit en la subjection d'autrui par religion, sans l'autorité de son par dessus ne poent recevoir arbitrage sor eus [ID., XLI, 10]
  • XIVe s.
    À bestialité J'en peut bien dire que sa contraire est une vertu qui est par sus nous, appellée heroyque et divine [ORESME, Eth. 191]
    L'en dira de ceci par après planierement, et monstrera l'en quelle chose c'est que droitte raison [ID., ib. 35]
  • XVe s.
    Et tenoient leur tinel chacun par luy, c'est à savoir, le roi de ses chevaliers, et la roine de ses dames.... [FROISS., I, I, 131]
    Et avoit le roi d'Angleterre basti son siege par telle maniere que les François ne pouvoient venir à lui [ID., I, I, 211]
    Afin que les honorables emprises et nobles aventures.... les quelles sont advenues par les guerres de France et d'Angleterre soient notablement registrées [ID., Prol.]
    Ceux de dedans [le châtel] estoient si près menés et si oppressés de famine, qu'ils avoient mangé par huit jours tous leurs chevaux [ID., I, I, 179]
    Si demeura la chose en cet estat, et se logerent les seigneurs, chacun six par lui en entre ses gens [ID., I, I, 133]
    Si veuillez avoir de nous pitié et mercy par vostre très haute noblesse [ID., I, I, 321]
    Et vous demanderons quittance de notre foi....par ainsi serons-nous absous et dispensés.... [ID., I, I, 95]
    Pour garder les destroits et les passages contre les Anglois, qu'ils ne passassent par deça la mer pour venir en France [ID., I, I, 78]
    Et arst et destruit tout par de là Valenciennes [ID., I, I, 116]
    Et en son chemin passa par le seigneur de Metelin, qui à joie le receut [, Bouciq. I, 30]
    Et si la hayne y avoit esté par avant grande, elle l'estoit encores plus [COMM., III, 11]
    Très volontiers il luy laisseroit trois mille florins par an, par condition qu'il n'entreroit jamais dans la duché [ID., IV, 1]
    J'ay cecy dit par cy-devant [ID., IV, 5]
    Il avoit maintes espies et messagiers par pays [ID., V, 1]
    Qui par longues années avoit esté prisonnier en Bretaigne [ID., I, 7]
    Je scey bien, que la compaignie est belle et bonne ; mès elle a bien à faire ciens, et elle est toujours par chemins [, Les 15 joies de mariage, p. 18]
    Le meunier, oyant cette aventure, ne fit pas semblant par dehors tel que son cœur au pardedans portoit [LOUIS XI, Nouv. III]
  • XVIe s.
    Tousjours se veaultroyt par les fanges [RAB., Garg. I, 11]
    Il me desplaist par trop de lever guerre [ID., ib. I, 32]
    Par bien gouverner sa maison l'eust augmentée, par me piller sera destruyct [ID., ib. I, 46]
    Nous vous faisons prisonnier par le roy [MAROT, II, 87]
    J'ay donné charge à ce porteur de passer par vous, pour vous dire bien au long toutes nouvelles [MARG., Lett. 112]
    J'ay escrypt par deux fois à Yzarnay l'estat de la maladie du roy de Navarre [ID., ib. 136]
    Il commence à se pourmener par la chambre [ID., ib. 138]
    Passer par vifve force [MONT., I, 15]
    Par cy par là [ID., I, 32]
    Par tout le cours de leur vie [ID., I, 17]
    Quatorze ou quinze heures par jour [ID., I, 181]
    Jour par jour [ID., I, 257]
    Une espée de bois appointée par un bout [ID., I, 239]
    Il le rue mort par terre et s'enfuit [ID., I, 255]
    Il ne peut estre induict à aller la teste couverte par froid, orage et pluye qu'il feist [ID., I, 259]
    Par en hault, par en bas [ID., III 19]
    C'est parce, dict il, que quand nous voulons.... [ID., II, 291]
    Des ustensiles, tant de ceux qui servent par jour [tous les jours], que de ceux dont on use peu souvent [LA BOÉTIE, 98]
    Il requeroit que ledit sieur mist son dire par escrit, et au parsus se tairoit s'il pouvoit [, Sat. Mén. p. 106]
    Ils demanderent terme de deux heures, pour consulter par entre eux sur ceste affaire [CARL., IV, 19]
    L'on le trouvoit toujours apprenant par cœur, ou composant à part soy quelques harangues [ID., Thém. 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. esp. et ital. per, du lat. per. Le changement d'e latin en a français est rare dans les formes classiques ; on peut citer mercantem, marchand, pergamena, parchemin, remus, rame ; dans les patois populaires : bourguignon, pardre, perdre, tarre, terre, Piarre, Pierre, etc. Dans l'ancienne langue par avait une signification superlative : par grand, comme en latin permagnus ; de cet usage, il ne reste dans la langue moderne que par trop. Mais ce qui n'était pas dans le latin, c'est la possibilité de séparer la préposition de l'adjectif ; il y a plusieurs exemples de cette séparation dans l'historique.

PAR (DE)2

loc. prépos.
Par l'ordre, par le commandement.
De par le roi des animaux.... Fut fait savoir à ses vassaux.... [LA FONT., Fabl. VI, 14]
Et de par Belzébut, qui vous puisse emporter.... [MOL., Sgan. VI]
Croix de par Dieu, abécédaire.
Je n'ai jamais appris que ma croix de par Dieu [LA FONT., Fabl. VII, 15]
De par le roi, formule qui se mettait au commencement de divers actes publics portant sommation, injonction, etc.
De par le roi, monsieur l'exempt, faites votre devoir [DIDER., Père de famille, v, 12]
De par le roi, la loi et justice, formule qui se mettait en tête des jugements autorisant la saisie ou la vente des biens meubles et immeubles.
De par le monde, dans le monde. J'ai un cousin de par le monde, qui a fait une grande fortune.
Féronde était un sot de par le monde, Riche manant, ayant soin du tracas [LA FONT., Féronde.]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Sainz Gabriel qui de part Deu le garde [, Ch. de Rol. CC]
  • XIIe s.
    Sire, fait-il, laenz sunt quatre bacheler, De part le roi Henri volent à vos parler [, Th. le mart. 139]
    De part nostre Seignur [, Rois, p. 144]
    Samuel li prophete vint à Saül de part Deu [, ib. 53]
  • XIIIe s.
    Et il les salua de par l'empereur Alexis, et leur bailla les lettres qu'il apporteit de par son seigneur [VILLEH., LXV]
    De part Deu à vus parlerunt [MARIE DE FRANCE, t. II, p. 436]
    Voirs est [il est vrai] que servitute vient de par les meres [BEAUMANOIR, XLV, 15]
    Et illuecques doit estre oïs par le segneur qu'il servi, ou par home soufisant envoié de par li [ID., I, 41]
    Se j'ai heritage de par mon pere.... [ID., XIV, 23]
  • XVe s.
    De par Dieu faictes le suer [, Patelin]
  • XVIe s.
    Salue Ponocrates de par moy [RABEL., Garg. I, 29]
    Paix de par le diable [ID., II, 18]
    Theseus donques de par son pere estoit descendu en droite ligne du grand Erechteus [AMYOT, Thésée, 2]
    Si nous obtenons, dit-il, c'est de par le public ; si nous n'obtenons, c'est de nostre privé mouvement que nous venons [ID., Lyc. 54]
    En leur offrant de par luy de.... [ID., Arist. 25]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. de part ; voy. PART, s. f. La locution de par devrait être écrite de part ; c'est certainement le latin de parte ; les plus anciens textes ne laissent pas de doute là-dessus ; et, même dans la locution de par le monde, il faut entendre de parte mundi. De per n'a jamais été dit. De par est une faute d'orthographe, déjà fort ancienne, mais qui ne doit pas induire en erreur.

par

PAR. Préposition qui sert à marquer le mouvement et le passage. Il a passé par Bordeaux. Il court par monts et par vaux. Voyager par eau, par mer, par terre. Aller par le monde. Il est toujours par les chemins, par voies et par chemins. Jeter quelque chose par la fenêtre. Par où a-t-il passé? Entrer par la brèche. Venez par ici, passez par là.

Par extension, Passer par tous les grades. Passer par de rudes épreuves. Cette idée lui a passé par l'esprit.

Il s'emploie aussi au sens de En, dans, avec l'idée de mouvement dans l'espace indiqué. Il se promène par la ville. La lumière se répand par le monde. Le bruit s'en est répandu par tout le voisinage.

Il signifie encore À travers. Il lui cingla un coup de jouet par le visage.

De par le monde, Quelque part dans le monde. Il a de par le monde un cousin qui a fait une grande fortune.

PAR, en termes de Géographie et de Marine, signifie À la hauteur de. Nous étions par trente degrés de latitude.

Il s'emploie aussi, en termes de Marine, pour indiquer la Position d'un bâtiment, d'un objet, par rapport à un autre bâtiment ou à un autre objet. Ce navire a mouillé par dix brasses d'eau. Par l'avant. Par le travers. Une embarcation par tribord.

Il sert aussi à désigner la Partie qu'on saisit. Prenez-le par le bras. Prenez le couteau par le manche. Il le tira par les pieds. Je ne sais par où commencer.

Il sert encore à désigner : soit l'agent, et régit en cet emploi le complément des verbes passifs : Il a été instruit par un tel. La prise de Rome par les Gaulois. " La Henriade " par Voltaire; soit la cause, le motif : Il l'a épousée par amour. Il a fait cela par crainte, par haine, par bonté. Par cette raison; soit le moyen : Il a obtenu cela par force, par adresse, par faveur, par l'intercession d'un tel, par hasard, par aventure. Il ne va que par sauts et par bonds; soit l'instrument, la manière : Ce paquet est venu par la poste, par un messager. Il est arrivé par le bateau. Il descendait de tel roi par les femmes. Il en a menti par la gorge. Commencer par un bout, finir par l'autre. Par acquit de conscience. Par extension. Par analogie.

Il indique également l'ordre et la distribution. Ranger par tas. Poème divisé par chants. Distribuer par cantons. Toucher une rente par trimestre. Payer tant par tête, tant par jour. Cela s'est passé par trois fois. Conter par le menu. S'en aller par pièces. Couper par morceaux.

Avec les verbes qui signifient Commencer, Continuer, Finir, il s'emploie pour tenir lieu de En avec le participe présent. Il a commencé par être esclave, il a fini par être roi. J'ai fini par lui pardonner.

Il s'emploie aussi pour affirmer, jurer, conjurer. Il m'en a assuré par tout ce qu'il y a de plus saint. Il en jure par sa foi. Il vous conjure par notre ancienne amitié.

Par le roi, par l'empereur, par le président de la République, Formule du contreseing des lois, ordonnances et décrets.

PAR est aussi préposition de temps et signifie Durant. Labourer la vigne par le beau temps. Où allez-vous par cette pluie? Voyager par tous les temps, par un beau soleil. Par ces temps troublés, par ces jours heureux.

PAR se joint à plusieurs prépositions et adverbes de lieu, sans en modifier le sens. Par- delà les mers. Par-deçà le grand chemin. Passer par-dehors les murailles. Cette maison est belle par-dedans et par-dehors. Un contrat passé par- devant notaire. Un habit trop large par en haut, trop étroit par en bas. On le prit par-dessous les bras. Sauter par-dessus le mur. Je lui ai donné cent francs par-dessus ce que je lui devais. Je lui ai donné tout cela et quelque chose encore par-dessus. Il a le bon droit par-devers lui. Voyez DEÇÀ, DELÀ, DEDANS, etc.

Fig., Par-dessus les maisons. Par-dessus les moulins. Par-dessus l'épaule. Voyez MAISON, MOULIN, ÉPAULE.

PAR ICI, loc. adv. Par cet endroit-ci, vers cet endroit. Venez par ici. Cette locution s'emploie en parlant du Lieu où l'on est.

PAR LÀ, loc. adv. Par ce lieu-là, par ce point-là. Prenez par là. Cette locution s'emploie en parlant d'un Lieu où l'on n'est pas.

PAR LÀ s'emploie figurément et signifie Par ce parti, par ce moyen, par ces paroles. Il a été forcé d'en passer par là. Par là vous réussirez. Qu'entendez-vous par là? Il désignait par là son ami.

PAR-CI, PAR-LÀ, loc. adv. En divers endroits, de côté et d'autre. Nous avons couru par-ci, par- là. On trouve dans ce livre des fautes d'impression par-ci, par-là. Il n'a que ce qu'il peut gagner par-ci, par-là.

PAR TROP, loc. adv. Beaucoup trop. Il est par trop pressant.

PAR CONSÉQUENT, loc. adv. En conséquence, donc. L'équité l'exige, par conséquent vous le ferez.

par

Par, Est une preposition, qui vient de cette Latine Per, et signifie induction, industrie, et mediation de la chose signifiée par le mot qu'elle regit en construction, comme, C'est par moy que le Roy a esté remis en son Royaume, Per me, vel opera mea Rex in regnum restitutus est. Tu seras restabli en la grace des Capitaines par moy, Interuentu meo in gratiam cum ducibus exercitus redibis. Mais quand elle est precedée de cette particule De, comme, De par moy, elle signifie quelquesfois authorité et puissance, comme, On fait à sçavoir de par le Roy, Regis iussu, imperio atque authoritate edicitur. Qui est une clause ordinaire et usitée és cris et proclamations faictes au public par authorité du Roy ou de ses officiers, ayans droict de les faire faire, et aux lettres closes de sa majesté addressans à son subject, où du vray et ancien style des secretaires des commandemens (qu'on appelle maintenant secretaires d'Estat) elle doit estre mise en teste et ligne separée: Et quelquesfois cause effective, comme, Il a tant de grace et faveur de par le Roy, qu'il ne faudra oncques de venir grand, Tanta Regis beneficio, pollet gratia, vt liquido constet in magnatum ordinem eum facile euasurum. Et aucunesfois la personne dont une chose vient, comme, Voila des lettres de par vostre femme. Ce que plus usitéement on dit de la part de vostre femme, Ecce tibi ab vxore tua epistolam. Qui est ce que Platon en mainte sienne epistre dit par émou, para sou. parê Arkhutou. Et quand elle est en composition, elle parfait et meine à chef la signification du verbe ou nom ausquels elle est joincte par composition, et signifie accomplissement et plenitude de leur action, comme, parfaire, parachever, parfournir, parpayer, et semblables, qui signifient faire, achever, fournir, et payer jusques à bout. Laquelle energie est aussi en ladicte preposition Latine, Per, Peragere, Perficere, Persoluere.

Je vous fais à sçavoir de par le Roy, Regis verbis tibi significo. Liu. lib. 22.

Tu bailleras cecy au garçon de par moy, Puero hoc a me dabis, meo nomine dabis.

C'est de par moy, Ortum ex me, In causa ipse fui.

Il n'a point fait cela de par moy, Me impulsore haec non fecit, Impulsu, suasu meo non fecit.

Elle est pucelle de par moy, Integra a me virgo est. B. ex Terent.

De par vous, Vobis hortantibus, Monitu vestro.

Sçavoir de par aucun, Ex aliquo scire.

Vaincu par Scipion, A Scipione victus.

Estre trompé par son serviteur, Falli per seruum.

Par ainsi, c'est par ce moyen, en ceste maniere, Ita, hac via, his artibus. Comme, Parle au Senat: par ainsi tu sauveras ton ami du danger auquel il est, Verba fac in Senatu, hac arte amicum a periculo in quo versatur liberabis. Et quelquesfois signifie pour cette cause, Ob eam rem, ob id. comme, Les chemins sont pleins de voleurs, par ainsi si tu me crois, tu n'yras point en voyage, Itinera a latronibus obsidentur, quapropter, si mihi fidem habes peregre non abibis.

Paravant, Ante, Antea, Antehac, Olim.

Faire comme paravant, Ad ingenium redire.

Paravant que Jupiter fust nul, etc. Ante Iouem nulli subigebant arua coloni.

Paravant qu'il eust fait ceci, Ante hoc factum.

Tu me sembles plus beau que paravant, ou que par cy devant, Formosior videre mihi quam dudum.

De par Dieu, Optimis ominibus. B. ex Cic.

De par Dieu soit, Sane quidem. B. ex Cic.

Commencer son disner par boire, A potu prandium incipere.

Par ou, Qua.

Par cy, par là, Passim, Hac atque illac.

Par cy, par là, et non point tout à une fois, Disperse.

Par cy devant, Ante, Antea, Antehac, Olim, Vsque antehac.

Les temps par cy devant, Priora tempora.

Il pense qu'il le fera par cy apres, Deinde facturum autumat.

Par devant et par derriere, A fronte et a tergo.

Faire quelque chose par devant toutes autres, Praeuerti aliquid rebus omnibus.

Jamais homme ne l'aura par devant cetuy-là que je veux, Nunquam quisquam illam habebit potius, quam ille quem ego volo, Nemo illum hac in re anteuertet.

Par derriere, A tergo.

Par dessus, Desuper.

Il t'a creé par dessus tout les autres comme le plus suffisant, Ex consularibus te creauit potissimum.

Le par dessus qu'on donne outre le poids, nombre, ou mesure, Auctarium.

Par delais, Per dilationes.

Il a tout perdu par estre trop doulx et gratieux, Per comitatem omnia disperdidit.

Par fois, Alterna vice, Quandoque.

Par jour et par nuict, c'est de jour et de nuict, Diu ac noctu, Jour et nuict, comme ils cheminerent par jour et par nuict, pour y arriver. Selon cette signification, l'on dit aussi Par temps de paix, Par temps de guerre, Pace bellove vigente. c. en temps de paix ou de guerre, et Par temps de pluye, ou par temps pluvieux, Par monts et par vaux, c'est par tout (qu'on dit en mesme sens Par mer et par terre) comme, Je l'ay cherché par monts et vaux, Vbicunque illum indagatus sum. Nihil terrarum non indagatum reliqui, Nihil non indagine cinxi. Qui semble estre une metaphore tirée des veneurs.

Par mer et par terre, Terra marique. comme, Il l'a assailli par mer et par terre, Terra marique aggressus est. Liu. lib. 23.

Par luy, ces deux dictions construictes avec un verbe, signifient luy, en sa personne, Ipse. comme, Il a jouy dix ans de cette maison, tant par luy, que par ses predecesseurs, Edes decennio tam ipse, quam maiores ipsius possederunt. Ainsi dit-on, Je l'ay visité, tant par moy que par mes serviteurs, Hominem inuisi tam ipse quam eo missis pueris meis.

Par là, Illac.

Par là où tu es, Istac.

Feru par le flanc, Ab latere ictus.

Par les carrefours, Per compita.

Par maniere de parler, Vt ita dicam.

Par moy, voyez Par luy.

Par quelques paroles certaines et solennelles, Certis quibusdam verbis.

Par commune voix, Vulgo homines illud requirunt.

Parce qu'ils sont assis, Tamen hoc quod sedent.

Par tel si, Obsequar voluntati, cum eo, ne, etc.

Par trop, Immodice, Immoderate.

Par tout, Passim vulgo, Vbique.

On dit par tout, Vulgo dicitur, vel dici solet.

Je l'avoy ouy dire par tout à un chacun, Vulgo audieram.

La loüange de Pompée est espanduë par tout, Late longeque diffusa est laus Pompeij.

Par tout où il me trouve, il parle à moy, Vsquequaque mihi loquitur.

Par tout où il va, Quocunque incedit.

Par toute la ville les boutiques sont fermées, Tota ciuitate tabernae sunt clausae. Liu. lib. 23.

par


PAR, prép. Elle exprime, ou la caûse éficiente de quelque chôse: tout a été créé par la parole de Dieu; ou le motif qui fait agir: il ne parle que par envie; ou le moyen; qu'on emploie pour agir: réussir par son habileté: recevoir des lettres par la poste, etc.
   PAR est aussi préposition~ de lieu: aler par les rûes; sortir par une porte, et rentrer par l'aûtre; ou de tems: voyager par un beau tems; ou de distribution et de partage: marcher par troupes: ranger par chapitres: distribuer par compagnies. = Il a divers aûtres usages et s'unit à plusieurs adverbes; par dehors, par dedans, par dessus, par dessous, etc. = * On disait anciènement par auprês, par ainsi: on a retranché par. 1°. PAR régit les verbes à l'infinitif: "Il comença par dire: il débuta par raconter. — Il est régi aussi par plusieurs verbes passifs. Voy. PASSIF. = 2°. Il gouverne quelquefois les noms sans article: "Ni par prières, ni par remontrances, ni par chatimens, le Prince ne put arrêter ses désordres. Boss. Le tour serait moins vif et plus pesant, si l'on disait: ni par les prières, ni par les remontrances, etc. = On dit aussi, article par article. L'illustre Auteur que nous venons de citer, substitûe à par, la prép. à: "Il réfute en particulier, chapitre à chapitre, toutes les erreurs de ces hérétiques. = 3°. La prép. par, régie par des verbes, employés au mode passif, se met aprês le participe: "Il lui fut adressé par, etc. Au Palais, et en style d'Ordonnances, on le met entre le v. être et le participe. "Que copies desdits procès verbaux soient par le Prévot général, ou son Lieutenant, adressées à, etc. = 4°. La Bruyère se sert mal-à-propôs, dans un endroit, de par, au lieu de pour. "Fleur que l'on cultive par sa beauté ou par son odeur. Il faut dire, pour sa beauté ou pour son odeur, c. à. d. à caûse de sa beauté. — Le même Auteur dit ailleurs: "Livres écrits avec précipitation et lus de même par leur nouveauté. Je crois qu'on doit dire, que des ouvrages plaisent par leur nouveauté, et qu'ils sont lus pour (à caûse de) leur nouveauté. = 5°. Par se met fort bien pour avec: "Ce n'est qu'un tableau général, ou par de l'ordre et de la méthode, j'ai tâché de rendre distinctes beaucoup de connoissances utiles. Necker. = 6°. Aûtrefois on faisait régir à par l' infinitif, au lieu de parce que avec l'indicatif. "Si je fusse retournée, je rendois inutile mon voyage de Bretagne, par être trop court. SÉV. parce qu'il aurait été trop court. — "J'ai bien de quoi m'anoncer auprès d'eux, par leur conter comme vous parlez de leur mérite. Mde de Coulanges. "Quelques-uns, par une intempérance de savoir, et par ne pouvoir (parce qu'ils ne peûvent) se résoudre à renoncer à aucune sorte de connoissance, les embrassent toutes et n'en possèdent aucune. La Bruy. "On se convient aussi par ne se pas ressembler. FONTEN.
   Dont bien et mal m'est encore avenu;
   Bien, par trouver l'art de me faire lire;
   Mal, par avoir des sots excité l'ire.
       Rouss.
Ce dernier exemple est dans le style marotique, où ce tour de phrâse fait fort bien. = 7°. Par est particule explétive dans ces phrâses: par trop grôssier; il l'a répété par deux fois. De par le monde, dans le monde.
   J'en sais beaucoup, de par le monde,
   Qui, etc.      La Font.
Parce que, conjonction causative. Elle se met indiféremment au premier membre de la phrâse, ou au second. "Parce que vous avez désobéi, vous serez puni; ou vous serez puni, parce que vous avez désobéi. Dans le discours soutenu, il est souvent mieux de l'employer au commencement, et dans le discours familier, il est mieux de ne s'en servir qu'après. Regn. = On disait aûtrefois, dans le même sens, pour ce que, et d'autant que.
   Rem. 1°. Suivant l'Auteur des Réflexions, etc. parce est quelquefois éloigné élégamment de que. L'exemple qu'il en aporte ne plaira pourtant pas à tout le monde. "Il fut reçu à Rome comme victorieux, parce seulement qu'il n'avoit pas désespéré des affaires de la République. — Cette séparation de parce d'avec que est plus suportable dans les exemples suivans. "Parce donc que j'ai cru que, etc. LA BRUY. "Parce, dit-il, que, etc. Le P. Rapin. "Parce, dit-on, que les Lacédémoniens s'y oposèrent. Rollin. "Un lieu apelé la Vallée des Artisans, parce, dit l'Écritûre, qu'il y en avoit. Fleuri. — Malgré tous ces exemples, je ne conseillerais pas de se servir de cette façon de parler. = 2°. Il ne faut pas confondre parce que, conjonction, avec ces trois mots, par ce que, qui signifient, par la chôse, ou par les chôses que. "Je le crois vrai parce que c'est vous qui le dites. "Je vois par ce que vous me dites, qu'on m'a trompé. = Vaugelas conseille de ne jamais le dire; et Th. Corn. remarque que tous ceux qui ont quelque soin de la pûreté du langage, évitent de l'employer, et disent, par les chôses que, plutôt que par ce que. — Je crois ces excellens Gramairiens trop délicats. Ce qu'on peut dire, c'est qu'on doit prendre garde de placer par ce que de manière qu'il ne puisse être confondu avec parce que, conjonction. On évitera toujours l'équivoque, en disant par tout ce que.

Traductions

par

durch, hindurch, kraft, mit, mittelst, quer mitten, vermittels, von, à, je, per, zu, Parterre, bei, proby, per, through, by means of, on, with, for, via, across, all, an, apiece, at the rate of, each, at, fromdoor, per, via, met, bij, doorheen, langs, over, uit, aan, door...heen, gedurende, in, op, wegens, astrologisch, à, door … heen, elk, ieder, telkensבאמצעות (מ יחס), במו (מ יחס), דרך (מ יחס), מאת (מ יחס), מתוך (מ יחס), על ידי, עַל יְדֵי, דֶּרֶךְdeur, met, pera raó de, a través de, amb, per, per mitjà degennem, igennem, af, perper, po, trapor, a lo largo de, a razón de, a tanto por, a través de, con, por medio de, través dekohti, läpi, -lla, kautta, perattraverso, mediante, a, da, per mezzo di, con, perprzez, na wskroś, po, za pomocąpor, a por, à razão de, através de, por entre, por intermédio de, por meio deprinper, genom, igenom, vidчерез, из расчета на, силамиبِواسِطَة, لِكُلِّna, uανά, παράod, po・・・につき, ・・・によって...곁에서, ...당per, vedโดย, ต่อbaşına, tarafındanbởi, cho mỗi在...旁边, (paʀ)
préposition
1. au travers de passer par la fenêtre
2. pendant, au cours de deux fois par mois
3. grâce à, à cause de par sa faute
4. au moyen de envoyer un colis par la poste
5. pour chaque personne trois euros par personne
6. indique la personne ou la chose qui agit la maison construite par mon père les feuilles agitées par le vent

par

[paʀ] prép
(dans les formes passives) → by
L'interface a été conçue par des graphistes → The interface was designed by graphic designers.
(manière) → with
Son nom commence par un H → His name begins with H.
(motif)out of
par habitude → out of habit
par amour → out of love
(lieu, stade intermédiaire) → through
Il faut passer par Lyon pour aller à Marseille → You have to go through Lyons to get to Marseilles.
Il vaut mieux passer par la côte → It's better to go by the coast.
Nous sommes passés par Lyon pour aller à Grenoble → We went via Lyons to Grenoble.
Il faut passer par la douane avant de prendre l'avion → You have to go through customs before boarding the plane.
par où? → which way?
par ici (= en suivant ce chemin) → this way
Il faut passer par ici pour y arriver → You have to go this way to get there. (= dans le coin) → round here
Il y a beaucoup de touristes par ici → There are lots of tourists round here.
par-ci, par-là → here and there
par la fenêtre [jeter, regarder] → out of the window
Elle regardait par la fenêtre → She was looking out of the window.
(rapport numérique) par jour → a day, per day
3 par jour → 3 a day, 3 per day
Prenez trois cachets par jour → Take three tablets a day., Take three tablets per day.
3 par personne → 3 per person
Le voyage coûte deux cents euros par personne → The trip costs two hundred euros per person.
deux par deux [arriver, être reçu] → two at a time; [marcher, se ranger] → in twos
Les élèves sont entrés deux par deux → The pupils went in two by two.