paradoxal

(Mot repris de paradoxales)

paradoxal, e, aux

adj.
Qui tient du paradoxe : Ton attitude est paradoxale, tu prétends être son ami et tu refuses de l'aider contradictoire
Sommeil paradoxal,
phase du sommeil pendant laquelle ont lieu les rêves.

paradoxal

PARADOXAL, ALE. adj. Qui tient du paradoxe. Opinion paradoxale.

Il signifie aussi Qui aime le paradoxe. Esprit paradoxal.

paradoxal


PARADOXAL, ALE, adj. PARADOXE, s. m. [paradoksal, sale, dokce.] Paradoxe, proposition avancée contre l'opinion comune. "Avancer, soutenir un paradoxe. = Paradoxal, qui tient du paradoxe. Opinion paradoxale. — Qui aime le paradoxe: esprit paradoxal.
   Rem. Dans le Dict. Gram. on parait surpris d'avoir lu dans un Auteur, principe paradoxe; et l'on traite de nouveauté l'emploi de ce mot, pris adjectivement: on se trompe: d'anciens Auteurs l'ont employé de même. "Ces béatitudes, en aparence si paradoxes et si incroyables. Bourdal. "Interprétation paradoxe et inconûe à toute l'antiquité. Richard Simon. "Témoin le câs nouveau et paradoxe de l'intersection des deux sections coniques, en quatre points, du même côté de l'axe. Fonten. — L'Acad. Trév. le Rich. Port. le marquent aussi adjectif. "Opinion paradoxe. — Je pense pourtant qu'il vaut mieux dire paradoxal, pour ôter l'équivoque avec paradoxe substantif (L'Ab. Des Fontaines le dit toujours ainsi). C'est comme éficace, qu'on disait aûtrefois adjectivement et substantivement. On préfère aujourd'hui éficacité pour le substantif; et l'on n'emploie guère plus éficace que comme adjectif.

Traductions

paradoxal

paradoxical, paradox-loving

paradoxal

פרדוקסאלי (ת) [לא הגיוני]

paradoxal

paradoxaal

paradoxal

paradox

paradoxal

paradójico

paradoxal

paradossale

paradoxal

[paradoxaux] (mpl) [paʀadɔksal, o] adjparadoxical