parcelle


Recherches associées à parcelle: parcelle de terrain

parcelle

n.f. [ lat. particula, de pars, partis, partie ]
1. Très petite partie de matière : Prélever une parcelle de peinture pour analyser ses composants fragment, morceau
2. Très petite quantité de qqch ; miette : Elle n'a pas une parcelle d'humour atome, grain
3. Pièce de terrain rural, constituant une unité cadastrale : Ce terrain va être divisé en trois parcelles.
4. En Afrique, lot de terrain bâti ou à bâtir.

PARCELLE

(par-sè-l') s. f.
Petite partie.
Diviser chacune des difficultés que j'examinerais, en autant de parcelles qu'il se pourrait, et qu'il serait requis pour les mieux résoudre [DESC., Méth. II, 8]
Dieu, aux yeux de qui rien ne se perd, et qui suit toutes les parcelles de notre corps, en quelque endroit écarté du monde que la corruption ou le hasard les jette [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Ces parcelles détachées de la doctrine catholique, qui paraissent deçà et delà dans leur catéchisme [des réformés] [ID., Expos. de la doct. cath. 12]
Une si petite parcelle [les frères de Bohême] d'une autre parcelle [les calixtins] détachée depuis si peu d'années de l'Église catholique [ID., Var. XI, 176]
Il faut nous aimer nous-mêmes comme étant une petite parcelle de ce grand tout qui compose l'univers [FÉN., t. XXII, p. 331]
Tout cet espace immense qui comprend notre soleil et nos planètes ne sera qu'une petite parcelle de l'univers ? [FONT., Mondes, 5e soir.]
Les divinités qui habitaient les astres étaient des parcelles de cet esprit universel ; elles descendaient quelquefois sur la terre ; elles s'y montraient sous une forme humaine [CONDIL., Hist. anc. III, 5]
Terme du cadastre. Se dit de chaque petite portion de terre, séparée des terres voisines, et appartenant à un propriétaire différent.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Souspirs ardans, parcelles de mon ame [ST-GEL., 140]
    Chasque parcelle, chasque occupation de l'homme l'accuse et le monstre egualement qu'une aultre [MONT., I, 377]
    Elle [la mémoire] me manque du tout : ce qu'on me veult proposer, il fault que ce soit à parcelles [ID., III, 54]
    Et j'apperçois en vous tous les biens amassez Qu'en parcelles le ciel ailleurs a dispersez [AM. JAMYN, IV, Élég. Celuy qui....]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. parcela ; portug. parcella ; de particella, diminutif non latin de pars, partis, part (voy. PART, s. f.).

parcelle

PARCELLE. n. f. Petite partie de quelque chose. Il a avalé une parcelle d'os. Payer une somme par parcelles.

En termes de Cadastre, il se dit de Chaque petite portion de terre, séparée des terres voisines et appartenant à un propriétaire différent.

parcelle

Parcelle, Particula.

Par parcelles, Particulatim, Carptim.

Parler par parcelles, Caesim dicere.

Diviser une oraison par petites parcelles, Carpere orationem membris minutioribus.

Par petites parcelles, Intercise, Minutatim.

parcelle


PARCELLE, s. f. [Parcèle: 2eè moy. 3e e muet.] Petite partie d'un tout. "Une parcelle de l'Hostie. "Payer une somme par parcelles. = L'emploi de ce mot est fort borné. Il ne me plait guère dans la phrâse suivante. "Les Hérétiques, qui disputoient contre l'universalité, ne formaient qu'une petite parcelle de l'Église; et encôre une parcelle bien malade. Anon. Il sufisait de dire, une petite partie.

Synonymes et Contraires

parcelle

nom féminin parcelle
2.  Petite partie de matière.
Traductions

parcelle

plot, allotment, atom, lot, patchחלקה (נ), פרודה (נ), רסיס (ז), חֶלְקָהdeeltje, greintje, kavel, perceel, stukje, lapje grondappezzamento, framento, particella, lottoقِطْعَةُ أَرْضparcelalodGrundstückαγροτεμάχιοparcelapalstaparcela小区画작은 지면jordstykkedziałkaloteделянкаtomtที่ดินarsamảnh đất小块土地парцел包裹 (paʀsɛl)
nom féminin
morceau de terrain

parcelle

[paʀsɛl] nf
(= morceau) → fragment, scrap
[terrain] → plot