parfum

parfum

[ parfœ̃] n.m. [ it. perfumo ]
1. Odeur agréable : Le parfum de la lavande fragrance [litt.], senteur arôme, bouquet
2. Substance aromatique utilisée pour parfumer le corps : Elle s'asperge de parfum chaque matin.
3. Arôme donné à certains aliments : À quel parfum désirez-vous votre glace ?
Au parfum,
Arg. informé de qqch ; au courant : Il est temps de le mettre au parfum.

PARFUM

(par-fun ; l'm ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des par-fun-z exquis) s. m.
Odeur aromatique agréable qui s'exhale comme une fumée, comme une vapeur, d'un corps odoriférant.
Orangers, arbres que j'adore, Que vos parfums me semblent doux ! [LA FONT., Psyché, I, p. 14]
Le père Charles de Condren.... dont la mémoire, toujours fraîche et toujours récente, est douce à toute l'Église comme une composition de parfums [BOSSUET, Bourgoing.]
La connaissance des affaires, l'application à ses devoirs.... le firent connaître au public, et produisirent cette première fleur de réputation qui répand son odeur, plus agréable que les parfums, sur tout le reste d'une belle vie [FLÉCH., le Tellier.]
Ces parfums, luxe de l'air déjà si pur et si doux [STAËL, Corinne, II, 3]
Fig. Le parfum de la louange, des louanges, de la renommée, le plaisir qu'on a de s'entendre louer, d'avoir de la renommée.
C'est une fumée [la renommée], si vous le voulez, disait quelqu'un ; mais elle est douce, c'est le parfum, c'est l'encens des dieux de la terre [BOSSUET, Disc. vie cachée.]
On dit aussi : Le parfum de la prière s'élève jusqu'à Dieu. On dit de même : un parfum de vertu, de piété. Il y a dans ce livre un parfum d'antiquité, c'est-à-dire on sent que l'auteur de ce livre s'est pénétré du génie des anciens.
Composition qui exhale une odeur agréable.
Les mouches qui meurent dans le parfum en gâtent la bonne odeur [SACI, Bible, Ecclésiaste, x, 1]
On n'a jamais vu depuis à Jérusalem des parfums si excellents que ceux dont la reine de Saba fit présent à Salomon [ID., ib. Paralip. II, IV, 9]
Tu brûleras des parfums sur mes autels [FÉN., Tél. IV]
Pline ajoute que la première cassette de parfums dont il soit fait mention dans l'histoire est celle qu'Alexandre trouva dans les dépouilles de Darius [PASTORET, Instit. Mém. inscr. et belles-lett. t. V, p. 137]
Composition d'une odeur forte dont on se sert dans les lazarets pour purifier les personnes et les choses. Terme de marine. Composition de goudron, genièvre, poudre à canon, etc. pour désinfecter.
Chez les tireurs d'or, composition pour donner le fumage au fil d'argent, afin de le faire passer pour du fil d'or.
Parfum d'août, espèce de poire.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Si on fait perfum aux images de l'empereur [CALV., Instit. 65]
    Parfum est une evaporation de medicamens humides, visqueux aucunement, et gras ; il y a deux manieres de parfums et suffumigations, les uns sont secs, les autres humides [PARÉ, XXV, 40]
    Pithou, qui ne fut jamais vendeur de parfums [donneur de galbanum] [PASQUIER, Rech. V, p. 443]

ÉTYMOLOGIE

  • Esp. perfume ; ital. profumo (voy. PARFUMER).

parfum

PARFUM. (On prononce Parfun.) n. m. Odeur aromatique, agréable, plus ou moins forte, plus ou moins subtile et suave, qui s'exhale d'une substance quelconque et particulièrement des fleurs. Respirer un parfum. Un parfum qui flotte dans l'air. Ces fleurs exhalent un parfum délicieux. Le parfum de ces fleurs entête. Un parfum subtil. Un parfum violent. Le parfum de l'encens.

Fig., Le parfum de la louange, des louanges, Le plaisir qu'on a de s'entendre louer. On dit aussi figurément : Le parfum de la prière s'élève jusqu'à Dieu, est agréable à Dieu.

Fig., Il y a dans ce livre un parfum d'antiquité, On sent, à la lecture de ce livre, que l'auteur s'est pénétré du génie des auteurs anciens.

PARFUM se dit aussi de Produits industriels extraits de certaines fleurs ou obtenus par des procédés chimiques, et dont il s'exhale une odeur agréable. L'essence de rose est un délicieux parfum. Parfums simples, composés, solides, liquides. Aimer les parfums. Avoir horreur des parfums.

parfum

Parfum, Thymiama.

parfum


PARFUM, s. m. PARFUMER, v. act. PARFUMEUR, EûSE, s. m. et f. [Par-feun, fu-mé, meû, meû-ze; 3e é fer. au 2d, lon. aux 2 dern.] On apèle parfum une agréable senteur, qui s'exhale de quelque chôse d'odoriférant. "Doux, agréable parfum. Ce parfum est trop fort. "Il aime, elle craint les parfums. = Quelques-uns disent figurément, le parfum des louanges. = Parfumer, répandre une bone odeur dans l'air. "Les fleurs parfument l'air. = Faire prendre une bone odeur à... Parfumer des gants, du linge, des habits, etc.Parfumer une maison, un navire: en chasser le mauvais air, en y brûlant quelque chôse d'une odeur forte. = Parfumeur, Parfumeûse, celui ou celle qui fait et qui vend des parfums.

parfum

*PARFUM, PARFUMEUR, EUSE. [Meû, meû-ze. — Lisez, meur, meû-ze.]

Synonymes et Contraires

parfum

nom masculin parfum
Odeur agréable.
Traductions

parfum

Parfüm, Duftperfume, scent, flavouring, fragrance, smell, flavoring, flavourparfum, geur, odeur, aroma, smaak, waas, zweemבושם (ז), ניחוח (ז), ריח (ז), ריחניות (נ), בֹּשֶׂם, רֵיחַ, נִיחוֹחַparfuumperfumparfume, duftparfumoperfume, fraganciaaroma, bau-bauan, parfumilmvatnhedychrumperfume, fragrância, aromaparfym, doftμοσχοβολιά, άρωμα, μυρωδιάprofumoعِطْر, عِطْرٌparfém, vůněhajuvesi, tuoksumiris, parfemにおい, 香水냄새, 향수duft, parfymeperfumy, zapachдухи, запахกลิ่น, น้ำหอมkoku, parfümhương thơm, nước hoa香味, 香水香水 (paʀfɛ̃)
nom masculin
1. odeur agréable le parfum des fleurs
2. liquide qui sent bon un flacon de parfum
3. goût d'un aliment une glace parfum fraise

parfum

[paʀfœ̃] nm
(= produit) → perfume, scent (Grande-Bretagne)
(= odeur) [fleurs] → scent
[tabac, vin] → aroma
[glace, milk-shake] → flavour (Grande-Bretagne), flavor (USA)
Je voudrais une glace. - Quel parfum veux-tu? → I'd like an ice cream. - What flavour would you like?