pari

pari

n.m. [ de parier ]
1. Convention par laquelle des personnes soutenant des opinions contradictoires s'engagent à verser une somme d'argent à celle qui aura raison : Il a perdu un pari.
2. Jeu d'argent où le gain dépend de l'issue d'une compétition sportive ; somme pariée : Recueillir les paris sur un combat de boxe enjeu, mise
3. Affirmation qu'un événement hypothétique se produira : Je vous fais le pari qu'ils vont encore arriver en retard.
Pari Mutuel Urbain ou P.M.U.,
organisme détenant en France le monopole de l'organisation des paris sur les courses de chevaux.

PARI

(pa-ri) s. m.
Engagement mutuel entre des personnes qui soutiennent des choses contraires, de payer une somme fixée à celui qui aura raison.
Nous mettrons donc cette cause au pari, Poursuivit-il, si l'avez agréable [LA FONT., Orais.]
Les règles d'un jeu étant supposées, et deux joueurs de la même force, on peut, en quelque état que soit une partie, déterminer, par l'avantage qu'un des joueurs a sur l'autre, combien il y a plus à parier qu'il gagnera ; le pari change selon tous les différents états où sera la partie [FONTEN., Bernoulli.]
Il faut, madame [une femme de 60 ans], que vous décidiez un pari que j'ai fait : j'ai gagé que cette dame et vous, lui montrant la femme de quarante ans, étiez de même âge [MONTESQ., Lett. pers. 52]
Je comprends sous le nom de jeu toutes les conventions, tous les paris où l'on met au hasard une partie de son bien, pour obtenir une pareille partie du bien d'autrui [BUFF., Ess. arithm. mor. Œuv. t. x, p. 100]
Les jeunes gens ont encore à regretter le temps qu'ils passent dans ces maisons fatales où l'on donne à jouer, où se livrent des combats de coqs qui souvent occasionnent de gros paris [BARTHÉL., Anach. ch. 20]
Tenir le pari, l'accepter, parier contre celui qui le propose. Le pari est ouvert, les paris sont ouverts, tout le monde est admis à parier.
Voilà des boxeurs à Paris, Courons vite ouvrir les paris [BÉRANG., Box.]
Fig. Les paris sont ouverts, c'est-à-dire il y a des opinions contraires sur une affaire qui va bientôt se décider. Il est hors de pari, se dit de celui qui, dans un pari entre plusieurs personnes, a perdu et n'a plus droit aux enjeux que les autres se disputent encore.
Au jeu, paris de traverse, paris qui ne sont pas du courant du jeu qu'on joue [, Dict. de l'Acad. de 1718]
Fig. Paris de traverse, choses accessoires, imprévues.
Ne croyez point que ce soit chose possible que de vaquer à nos deux commerces et à tous les paris de traverse qui arrivent chaque jour [SÉV., à Mme de Grignan, 1er avr. 1689]
Somme pariée. Payer le pari.
Monsieur le Grand et le maréchal de Bellefond courent lundi dans le bois de Boulogne sur des chevaux vites comme des éclairs ; il y a trois mille pistoles de pari pour cette course [SÉV., 6]
Au jeu, somme indépendante de l'enjeu ordinaire, que les personnes qui ne jouent pas, parient entre elles.
Perdre tous les paris, Vingt fois le coupe-gorge, et toujours premier pris ! [REGNARD, le Joueur, IV, 13]
Au jeu du piquet à écrire, le résultat des deux coups qui forment l'ide.

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. PARIER.

pari

PARI. n. m. Promesse réciproque, par laquelle deux ou plusieurs personnes, qui soutiennent des choses contraires, s'engagent à payer une certaine somme à celui qui se trouvera avoir raison. Pari hasardeux. J'en fais le pari. Gagner, perdre un pari. Proposer, accepter un pari.

Tenir le pari, L'accepter, parier contre la personne qui le propose. Beaucoup de personnes parièrent; il tint tous les paris.

Le pari est ouvert, les paris sont ouverts, Tout le monde est reçu à parier. Il se dit figurément d'une Affaire incertaine, sur laquelle il y a des opinions contraires et qui doit bientôt se décider. Réussira-t-il par ce moyen? Les paris sont ouverts.

Il se dit particulièrement, au Jeu, de la Somme, indépendante de l'enjeu ordinaire, que des personnes parient entre elles et dont le sort est décidé par celui de la partie.

En termes de Courses, Pari mutuel, Pari, autorisé par la loi, où ceux qui ont mis un enjeu sur le cheval gagnant se partagent les enjeux mis sur les autres chevaux. Pari à la cote, Pari effectué entre les joueurs et les bookmakers.

pari


PARI, s. m. Gageure, promesse réciproque entre deux ou plusieurs persones, de payer une somme convenûe à celui dont la proposition se troûvera véritable. "Faire un pari. "Le pari est ouvert: tout le monde est reçu à parier.

Synonymes et Contraires

pari

nom masculin pari
Fait de miser sur.
enjeu, mise -littéraire: gageure.
Traductions

pari

bet, wager, outcast, bettingהימור (ז), התערבות (נ), הִתְעָרְבוּת, הִמּוּרweddenschap, inzet, gok, weddenlikvaĵujflankoWette, Wettenscommessa, scommesseرِهان, مُراهَنَةsázení, sázkaspillevirksomhed, væddemålστοίχημαapuestavedonlyönti, vetoklađenje, oklada賭け, 賭け事내기veddemålzakład, zakładyapostaделать ставку, париvad, vadslagningการพนันbahis, bahse girmesự cá cược, vụ cá cược打赌, залог (paʀi)
nom masculin
fait de s'engager à donner qqch à celui qui aura raison faire un pari

pari

[paʀi] nm
(défi que l'on se lance)gamble, bet
un pari risqué → a risky gamble
pari gagné pour ... → a gamble that paid off for ...
faire le pari de qch → to gamble on sth, to bet on sth
faire le pari que → to gamble that, to take a gamble that
faire le pari de faire qch → to gamble on doing sth
(entre deux personnes)bet, wager
(SPORT)bet
Pari mutuel urbain, Pari mutuel → tote (Grande-Bretagne) system of betting on horses