parjure

parjure

n.m.
Faux serment ; violation de serment : Vous avez commis un parjure.
adj. et n.
Qui prononce un faux serment ; qui viole son serment : Un témoin parjure.

parjure

(paʀʒyʀ)
nom masculin
fait de ne pas tenir un serment commettre un parjure

parjure


nom masculin-féminin
personne personne qui ne respecte pas un serment Ce parjure nous a trahis !

PARJURE1

(par-ju-r') s. m.
Faux serment.
Le Normand même alors ignorait le parjure [BOILEAU, Épître IX]
Toujours les scélérats ont recours au parjure [RAC., Phèdre, IV, 2]
J'eus horreur de faire un parjure [FÉN., Tél. X]
Il [Lysandre] avait pour maxime favorite, qu'on doit amuser les enfants avec des osselets et les hommes avec des parjures [BARTHÉL., Anach. ch. 51]
Serment violé.
Tous mes pas vers vous sont autant de parjures [RAC., Andr. II, 2]
Est-ce ainsi qu'au parjure on ajoute l'outrage ? [ID., Iphig. IV, 6]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il condamnera les perjures et faux tesmoignages par lesquels les hommes font tort l'un à l'autre [CALV., Inst. 289]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. perjuri ; esp. perjurio ; ital. pergiuro ; du lat. perjurium (voy. PARJURER). Aux XVe et XVIe siècles, on disait parjurement.

PARJURE2

(par-ju-r') adj.
Qui a fait un faux serment.
Le parjure Thésée a mérité ma haine [TH. CORN., Ariane, JV, 2]
Dieu s'apprête à te joindre à la race parjure.... [RAC., Athal. III, 5]
Substantivement. Personne qui viole son serment.
Donne-moi tous les noms destinés aux parjures [RAC., Andr. IV, 5]
L'ingrate, la parjure.... [VOLT., Adélaïde, II, 6]
Les deux parties [devant l'Aréopage] prennent à témoin les redoutables Euménides, qui, d'un temple voisin où elles sont honorées, semblent entendre leurs voix et se disposer à punir les parjures [BARTHÉL., Anach. ch. 17]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    E la main del tricheor e del parjure [il] fist pendre encontre le temple [, Machab. II, 15]
  • XIIIe s.
    Et d'autre part, nous seriens parjur vers le roi, se nous dès ore en avant meffaisiens sour la deffense qui nous est faite [, Chr. de Rains, p. 188]
  • XVIe s.
    Desloyaux et perjures aux hommes et aux dieux [AMYOT, Eum. 38]
    Ce n'est qu'un coup d'estat que d'estre bien parjure [D'AUB., Tragiques, Princes.]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. perjur ; espagn. perjuro ; du lat. perjurus (voy. PARJURER).

parjure

PARJURE. n. m. Faux serment. En signant ce traité qu'il était décidé à ne pas respecter, il a commis un parjure.

Il signifie aussi Violation de serment. Ne pas respecter la neutralité d'un pays est un véritable parjure.

parjure

PARJURE. n. des deux genres. Celui, celle qui fait un faux serment, qui viole son serment, qui se parjure. C'est un parjure. Adjectivement, Un amant parjure. Vous serez déclaré parjure en agissant ainsi.

parjure

Parjure, Periurus, Periuriosus.

Parjure endroict Voyez Endroict.

parjûre


PARJûRE, s. m. SE PARJURER, v. réc. Faux serment ou serment violé. Il se dit et du crime et du criminel. "Faire un parjûre; il est parjûre; c'est un parjûre. "Ajouter l'outrage au parjûre. RAC. "Son parjûre amant. Id. = Se parjurer, faire un faux serment, ou violer son serment. "Il s'est parjuré devant le Juge. "Il avoit acompagné sa promesse de mille sermens; mais il s'est parjuré.

Synonymes et Contraires

parjure

adjectif parjure
Qui fait un faux serment.

parjure

nom parjure
Personne qui trahit un serment.
apostat, renégat -littéraire: félon, traître.
Traductions

parjure

שבועת שקר/שווא (נ), עדות, שקר

parjure

mened

parjure

Meineid

parjure

perjury

parjure

perjurio

parjure

عهد, نقض

parjure

väärä vala

parjure

krivokletstvo

parjure

eskü, hamis

parjure

meineed

parjure

mened

parjure

sperjur

parjure

кривоклетство

parjure

mened

parjure

křivé svědectví

parjure

偽証

parjure

위증죄

parjure

perjúrio

parjure

การให้การเท็จ

parjure

sự khai man trước tòa

parjure

伪证

parjure

[paʀʒyʀ]
nm
(= faux serment) → perjury
(= violation de serment) → breach of oath
nmfperjurer [paʀʒyʀe] vpr/vi → to perjure o.s., to commit perjury