parlant, ante

Recherches associées à parlant, ante: parlent

PARLANT, ANTE

(par-lan, lan-t') adj.
Qui parle.
Les arbres et les plantes Sont devenus chez moi créatures parlantes [LA FONT., Fabl. II, 1]
Fig.
Tels devraient être les prédicateurs ; il faudrait que tout fût parlant et résonnant en eux [BOSSUET, Sermons, Véritable convers. préambule.]
Cet homme est parlant, c'est-à-dire il aime à parler ; il est peu parlant, il parle rarement.
Jamais il n'avait vu sa fille si éveillée et si parlante [MARMONTEL, Mém. II]
Au théâtre, personnages parlants, par opposition à personnages muets. Trompette parlante, porte-voix.
Par extension, expressif.
Le philosophe s'écria qu'il lui semblait voir la chose même et non pas la représentation, et que cet homme [un pantomime] avait le corps et les mains parlantes [D'ABLANCOURT, Lucien, De la danse.]
Harlay avait des yeux beaux, parlants, perçants, qui ne regardaient qu'à la dérobée [SAINT-SIMON, 17, 198]
Fig.
Ah ! Que mon mariage est une leçon bien parlante à tous les paysans qui veulent s'élever au-dessus de leur condition ! [MOL., G. Dandin, I, 1]
Nous trouvons trop plaisant, depuis neuf jours que nous sommes arrivés, de n'avoir pas vu Termes.... c'est une chose parlante qu'un procédé si peu naturel [SÉV., 368]
Pensez-vous qu'il cherche à s'instruire par les médailles, et qu'il les regarde comme des preuves parlantes de certains faits... ? [LA BRUY., XIII]
Je craignais moins alors sa présence, quoique mon ajustement me semblât un reproche parlant de dissimulation [MARIVAUX, Pays. parv. part. 7]
Italie ! Italie ! ah pleure tes collines [de Rome].... Voilà le plus parlant de tes sacrés débris [LAMART., Harm. II, 3]
Terme de blason. Armes parlantes, armes dont la pièce principale exprime le nom de la famille à qui elles appartiennent. Les armes de Mailly, qui sont des maillets, sont des armes parlantes.
Portrait parlant, portrait très ressemblant.
J'ai été tantôt chez Mignard pour voir le portrait de Souvigny : il est parlant [SÉV., 6 sept. 1675]
Tous les portraits de Fénelon sont parlants, sans toutefois avoir pu attraper la justesse de l'harmonie qui frappait dans l'original [SAINT-SIMON, 380, 136]
On dit dans le même sens : vous êtes parlant dans votre portrait.
Si quelqu'un par hasard d'un mauvais caractère S'y trouve si bien peint qu'il soit presque parlant [BOURSAULT, Ésope à la cour, Prologue.]
Par ma foi, c'est vous-même, et vous voilà parlant ; Jamais peintre ne fit portrait si ressemblant [REGNARD, les Ménechmes, IV, 3]
Fig.
Cet air, ce port, cette âme bienfaisante Du bon vieux temps est l'image parlante [VOLT., Enf. prod. III, 4]