parlement

parlement

n.m. [ de 1. parler ]
1. (Avec une majuscule) Assemblée ou ensemble des assemblées exerçant le pouvoir législatif : En France, le Parlement comprend l'Assemblée nationale et le Sénat. Elle est députée au Parlement européen.
2. Au Moyen Âge et sous l'Ancien Régime, institution judiciaire, administrative et politique de la France.

PARLEMENT

(par-le-man) s. m.
Le sens propre et primitif, aujourd'hui inusité, est action de parler.
Dans les premiers temps de la monarchie française, assemblée des grands du royaume.
On faisait la revue au premier de mars ou au premier de mai ; c'est d'ordinaire dans ces temps qu'on tenait les parlements [VOLT., Mœurs, 19]
Une preuve qu'on s'était servi souvent du mot général parlement, en désignant les assemblées de la nation, c'est que nous donnâmes ce nom à ces assemblées dès que nous avons écrit en langue française ; et les Anglais, qui prirent toutes nos coutumes, appelèrent parlement leurs assemblées des pairs [VOLT., Dict. phil. Parlement.]
Nom postérieurement donné aux assemblées qui représentaient la nation, et qui n'est resté qu'en Angleterre ; en France ces assemblées prirent le nom d'états généraux.
Il faut s'arrêter un moment à cette clause, pour voir qu'en effet les trois états étaient le véritable parlement, puisque l'assemblée des états n'avait point d'autre nom en Angleterre [VOLT., Hist. parl. VI]
Le parlement d'Angleterre prit, vers l'an 1300, une nouvelle forme, telle qu'elle est à peu près de nos jours ; le titre de barons et de pairs ne fut affecté qu'à ceux qui entraient dans la chambre haute [ID., Mœurs, 75]
Aujourd'hui, en Angleterre, il se dit des deux chambres qui exercent, avec le roi, le pouvoir législatif.
Il y a des nouvelles certaines d'Angleterre, que le parlement a fait arrêter le duc de Bouckinquam ; c'était maintenant le chef d'une cabale opposée aux intentions du roi son maître [PELLISSON, Lett. hist. t. III, p. 160, dans POUGENS]
Les membres du parlement d'Angleterre aiment à se comparer aux anciens Romains, autant qu'ils le peuvent [VOLT., Dict. phil. Parlement.]
Long parlement, celui qui fut convoqué par Charles Ier en 1640, qui refusa les subsides, fit la guerre au roi et fut cassé par Cromwell ; dit aussi parlement croupion, par dérision. Parlement Barebone, dernier parlement républicain chassé par Cromwell. Parlement militaire, conseil de guerre de Cromwell.
Nom donné, sur le continent, à l'imitation de l'Angleterre, aux deux chambres législatives, et, parfois, à la seule chambre des députés.
Nom qu'on donnait en France à un certain nombre de cours supérieures de judicature, qui connaissaient des affaires en dernier ressort dans l'étendue de leur juridiction, et dans lesquelles se vérifiaient et s'enregistraient les édits, les déclarations et les ordonnances du roi ; ce qui, en différentes circonstances, leur permit de s'immiscer dans les affaires politiques. On comptait douze parlements en France.
Les parlements ressemblent à ces ruines que l'on foule aux pieds, mais qui rappellent toujours l'idée de quelque temple fameux par l'ancienne religion des peuples [MONTESQ., Lett. pers. 92]
Nous avons des séances de parlement judiciaire depuis 1254 [VOLT., Dict. phil. Parlement.]
Le parlement de Paris s'unissait [en 1762] avec ces autres parlements [des provinces], et prétendait ne faire avec eux qu'un corps, dont il était le principal membre ; tous s'appelaient alors classes du parlement ; celui de Paris était de première classe ; chaque classe faisait des remontrances sur les édits, et ne les enregistrait pas [ID., ib.]
C'est parce que le parlement de Paris était le plus considérable par son district, que Philippe le Bel le rendit sédentaire à Paris, et que Philippe le Long le rendit perpétuel [ID., Mœurs, 85]
Le parlement de Paris ne ressemblait pas plus aux parlements tenus par nos premiers rois, qu'un consul de Smyrne ou d'Alep ne ressemble à un consul romain [ID., Louis XIV, 4]
Les principes, répondit-il, en cette matière, sont fort obscurs ; mais, dans le fait, le parlement est fort sous un roi faible, et faible sous un roi fort [DUCLOS, Œuv. t. V, p. 413]
Savez-vous, pour comble de sottises, que cet article Genève a pensé être dénoncé au parlement, à ce parlement plus intolérant et plus ridicule encore que le clergé qu'il persécute ? [D'ALEMB., Lett. à Voltaire, 11 janv. 1758]
Le parlement de Paris, dans les derniers temps de son existence, était l'association de trois corps distincts : la grand'chambre, composée de dix présidents, y compris le premier, et de trente-sept conseillers, vingt-cinq laïcs et douze clercs ; les trois chambres des enquêtes, formées chacune de deux présidents et de vingt-trois conseillers ; la chambre des requêtes du palais où siégeaient deux présidents et treize conseillers [, Almanach royal de 1789, p. 294]
Tenir le parlement, présider une séance du parlement.
Rappelez en votre mémoire ces premiers âges de la monarchie.... comme les procès étaient rares, et qu'il ne fallait pour les juger que les principes communs d'une équité naturelle, les souverains tenaient eux-mêmes leur parlement [FLÉCH., Lamoign.]
Étendue, ressort de la juridiction d'un parlement. Le parlement de Paris s'étendait jusqu'en Saintonge. Lyon était du parlement de Paris. Durée du parlement depuis le jour de son ouverture jusqu'aux vacances. Le procès fut remis au parlement prochain. L'ouverture du parlement, la première assemblée du parlement qui se tenait après la Saint-Martin.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    [Je] Ne puis à vous tenir long parlement [, Ch. de Rol. CXCVIII]
  • XIIe s.
    Au parlement sur Muese, où ot maint haut princier, Où Franc et Saisne furent ajorné pour plaidier [, Sax. IV]
    Dunc unt entr'els li rei un parlement [conférence] asis, Qui fu à Saint Legier en Iveline pris [, Th. le mart. 99]
  • XIIIe s.
    Et tout cel an ne passerent dui mois qu'il n'assemblassent à Compiegne por tenir parlement [VILLEH., VIII]
    Tous leur parlemens fu [ils ne parlerent que] de Bertain as grans piés [, Berte, CXX]
    Il doivent aler querre conseil en le [la] cort au roi, en parlement [BEAUMANOIR, LXV, 13]
    Et li tans de porsivre ton apel si est tix [tel] que, s'il apele du bailli le roi de faus jugement, il le doit porsivir au premier parlement après l'apel [ID., LXI, 66]
    Et se nous ou nostre commendemens avons mestier d'aler à jour ou à parlement.... [, Bibl. des ch. 6e série, t. III, p. 597]
  • XIVe s.
    Li roys en son grand conseil.... a ordené.... que pour gouverner sa justice capital, c'est à sçavoir son parlement.... [, Ordonn. des rois, t. II, p. 220]
  • XVe s.
    [La veille de la bataille de Crécy, Philippe de Valois invite les hauts seigneurs à souper] et fut ce soir en grand recreation et en grand parlement d'armes [FROISS., I, I, 283]
    ... Dont ils peuvent bien noter que tout ce que le seigneur [mari] commande n'est pas arrest de parlement [, Les 15 joyes de mariage, p. 61]
    Le parlement [en Angleterre] qui vault autant comme les trois estats [COMM., IV, 1]
  • XVIe s.
    N'est heure où chef doibve avoir plus l'œil au guet, que celle des parlements et traictez d'accord [MONT., I, 25]
    Nos parlements renvoyent souvent executer les criminels au lieu.... [ID., I, 71]

ÉTYMOLOGIE

  • Parler, et le suffixe ment, n° 2 ; bourg. palement ; provenç. parlament ; esp. et ital. parlamento.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PARLEMENT. Ajoutez :
    Entretien, conférence (sens vieilli).
    Parlement de Cassius et de Brute [RAC., Lexique, éd. P. Mesnard.]

parlement

PARLEMENT. n. m. On appelait ainsi, du temps des premiers rois de France, une Assemblée des grands du royaume, qui était convoquée pour traiter des affaires importantes. Ce roi tint trois parlements dans la même année.

PARLEMENT a désigné, depuis, une Cour souveraine de justice connaissant directement des affaires qui lui étaient attribuées, et, par appel, des jugements des bailliages, sénéchaussées, duchés-pairies, et autres juridictions inférieures de son ressort. Par l'enregistrement, le parlement avait aussi des attributions politiques. Les édits, les déclarations, les lettres patentes et autres ordonnances du roi, s'enregistraient au parlement. Le parlement a refusé d'enregistrer cet édit. Arrêt du parlement. Remontrances du parlement. Les parlements du royaume. Le premier président du parlement. Président du parlement, c'est-à- dire Président d'une chambre des enquêtes, des requêtes. Conseiller au parlement. Avocat au parlement. Procureur au parlement.

L'ouverture du parlement, La première assemblée du parlement, qui se tenait après la Saint-Martin.

PARLEMENT désignait quelquefois le Ressort, l'étendue de la juridiction d'un parlement. Le parlement de Paris s'étendait jusqu'en Saintonge. Lyon était du parlement de Paris.

PARLEMENT, lorsqu'il s'agit de l'Angleterre, se dit collectivement des Deux chambres ou assemblées qui exercent, avec le roi, le pouvoir législatif, et qui sont formées, l'une des pairs ecclésiastiques et séculiers, l'autre des députés des comtés, des villes et des bourgs. La chambre haute, la chambre basse du parlement. Le roi d'Angleterre a convoqué, a ajourné, a prorogé, a dissous, a cassé son parlement, le parlement. Un membre du parlement d'Angleterre.

Il s'est dit aussi, en France, sous la monarchie constitutionnelle, des Assemblées qui partageaient la puissance législative avec le souverain.

Il se dit aujourd'hui de l'Ensemble des deux Chambres. Un décret convoque le Parlement. La rentrée du Parlement.

parlement

Parlement m. acut. C'est devis et conference entre deux ou plusieurs sur quelque affaire, Colloquutio, Colloquium. Liu. lib. 23. Parlement aussi est une Cour souveraine seant en la ville capitale de son ressort. On dit selon cela Cour et Cours de Parlement, et telles Cours ont ce nom, par ce que les advocats des parties ouys, le President avec les conseillers, ores du costé dextre, ores du senestre, parlemente, parle et confere sur l'Arrest qu'il convient là dessus donner. Aucuns le rendent en Latin, Senatus, peu proprement. Autres Curia suprema. Autres simplement Curia: Mais qui voudroit representer l'energie du mot, pourroit le rendre par Curia colloquij. J'ay dit Cour seant en la ville capitale de son ressort, car jaçoit ce que le grand conseil et presidiaux parlementent aussi comme lesdictes Cours, si ne sont-ils pourtant appelez Cours de Parlement, et est demeurée cette antonomasie ausdictes Cours.

Rompre le parlement d'aucun propos, Colloquium dirimere.

Rompre le parlement qu'on a ensemble, Colloquia interrumpere.

¶ Les villes où il y a parlement, Vrbes curiales. B.

Le Parlement commence le lendemain de la sainct Martin, Curia natalem habet actionum causarum atque altercationum, postridie Martinalium. B.

Dix mois de Parlement, Curia vniuersa quotannis considet decem mensibus pro potestate summa et imperio. B.

parlement


PARLEMENT, s. m. PARLEMENTAIRE, adj. et subst. PARLEMENTER, v. n. [Par-leman, mantère, manté.: 2e e muet, 3e lon. 4e è moy. et lon. au 2d, é fer. au 3e.] Parlement, est, 1°. Anciènement, l'assemblée des Grands du Royaume, soit Éclésiastiques, soit Militaires. = 2°. Aujourd'hui, Cour Souveraine qui juge en dernier ressort dans son district. "Les douze Parlemens du Royaume. "Premier Président du ou au Parlement. — On doit dire, Avocat au Parlement, et non pas en Parlement, comme plusieurs le disent et l'écrivent tous les jours. = M. Linguet, qui a fait quelque séjour au Barreau, où l'on parle une langue particulière, dit: En Parlement, on ne rit point, mais on se répète. Cependant âilleurs, il se qualifie d'Avocat au Parlement de Paris. — Le Gendre, Maître des Requêtes, dit, dans la même page: prêter serment en Parlement, être reçu en Parlement, et Conseiller au Parlement. = Suivant M. Marin, on distingue à Paris les Avocats au, et les Avocats en. Les Avocats au Parlement sont ceux qui sont inscrits sur le tableau des Avocats, qui suivent le Barreau, plaident ou consultent. Les Avocats en Parlement, sont ceux qui ont prêté serment d'Avocats, et qui n'en font point les fonctions. Ils ne peuvent occuper, et ne signent pas les mémoires et consultations.
   Parlement d'Angleterre, l'Assemblée des Pairs et des Comunes. La Chambre Haute, la Chambre Bâsse du Parlement. Voy. CHAMBRE, Rem. aprês n°. 2°.
   PARLEMENTER se dit, au propre, d'une ville qui entre en traité pour capituler; et au figuré, des négociations particulières.
   À~ peine Mars se présenta,
   Que la Belle parlementa.
       La Fontaine.
Parlementaire, qui est du parti du Parlement contre la Cour. Il se dit surtout des troubles d'Angleterre sous Charles I, et du tems de la Fronde en France. "La Faction Parlementaire: le parti, l' armée des Parlementaires.

Traductions

parlement

Parlamentparliament, legislatureparlement, volksvertegenwoordigingאסיפת הנבחרים (נ), פרלמנט (ז) [בית [הנבחרים]parlamentparlamentparlamentoparlamentoországházþingparlamentoпарламентparlament议会, 国会κοινοβούλιοparlamentoبَرْلَـمَانٌparlamentparlamenttiparlament議会국회parlamentparlamentรัฐสภาparlamentoquốc hội議會 (paʀləmɑ̃)
nom masculin
assemblée élue qui fait les lois

parlement

[paʀləmɑ̃] nmparliament
le Parlement européen → the European Parliament