partant

1. partant, e

n. [ de partir ]
1. Personne qui part : Les arrivants et les partants.
2. Concurrent qui prend le départ d'une course : Consulter la liste des partants du tiercé.
adj.
Être partant, être partant pour,
Fam. être disposé, prêt à : Elle est partante pour venir au cinéma.

2. partant

adv. [ de par et tant ]
Litt. Par conséquent : Une tornade est annoncée, partant les habitants ne doivent pas quitter leur domicile.

partant

(paʀtɑ̃)

partante

(paʀtɑ̃t)
adjectif
être d'accord pour faire qqch Ils sont toujours partants pour faire la fête.

PARTANT1

(par-tan) s. m.
Celui qui part. Je suis un des partants.
Portant.... Un secret au malade, aux partants un adieu, Un sourire à chacun, à tous un mot de Dieu [LAMART., Joc. VI, 232]

PARTANT2

(par-tan) adv.
Par conséquent.
Il avait du comptant, Et partant De quoi choisir.... [LA FONT., Fabl. I, 17]
Les tourterelles se fuyaient ; Plus d'amour, partant plus de joie [ID., ib. VII, 1]
Le plus sot des Chaldéens et partant le plus fanatique [VOLT., Zadig, 4]
Peu courtisan, partant homme de foi [ID., Ép. III]
Il s'emploie en style de pratique et de comptabilité. Vous avez signé au contrat, et partant vous êtes obligé. Sur quoi payé tant, partant reste.... Partant quitte, c'est-à-dire tous les comptes balancés, les deux parties sont quittes l'une envers l'autre.

REMARQUE

  • Ce mot partant peut être encore employé avec quelque grâce dans les discours de raisonnement ; hors de là, on lui préfère par conséquent, Acad. Observ. sur Vaugelas, p. 247, dans POUGENS. Cette remarque de l'Académie n'est pas juste, comme le prouvent les exemples.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Partant sera la nouvele nonciée [, Ronc. p. 123]
  • XIIIe s.
    Doivent aidier aus cordouaniers à paier les hueses [bottes] le roy, et partant puent il [ils peuvent] ouvrer de quel cuirien qu'il leur plest [, Liv. des mét. 214]
  • XVIe s.
    Partant [par là] se veoid l'animosité des accusateurs [MONT., I, 99]
    [La confiance prouve la bonté] partant la favorise Dieu volontiers [ID., I, 318]

ÉTYMOLOGIE

  • Par, et tant.

partant

PARTANT. adv. Par conséquent, par suite. Plus d'argent, partant plus d'amis.

partant

Partant, par tel si, avec condition telle, Ea lege, Ea conditione, En Amadis au premier livre, J'y feray mon devoir, partant que ne me demanderez chose où mon honneur puisse amoindrir. Il est aussi gerundif, ou particip. Partant de la ville rencontray le Herault, Discedendo, aut Discedens ex vrbe in fecialem incurri, Il signifie aussi à ceste cause, Pource en Amadis, au 1. livre, Et elle laissa tomber ses gants, qui estoit le signal d'eux deux, par lequel il cogneut son consentement, et partant respondit à la Royne, etc. Ob eam rem.

partant


*PARTANT, adv. Par conséquent. Il est suranné et hors d'usage. "Et partant, avouons que la force et le courage a été comme le manteau royal, qui l'a parée. Masc. "Vous ne l'avez pas, dites-vous, la grâce, et partant vous ne le pouvez pas. La Rue. = L'Acad. se contente d'avertir que ce mot est ordinairement plus en usage en st. de Pratique. Il me semble que ce n'est pas assez dire; et qu'au Palais même, il n'est guère employé que par les vieux Procureurs. Du reste, il est entièrement banni du discours ordinaire; et l'on ne peut plus le dire qu'en plaisantant.

Traductions

partant

starter

partant

aan de start verschijnend paard/coureur, derhalve, dientengevolge, vertrekkende

partant

partente

partant

daher

partant

따라서

partant

ดังนั้น

partant

[paʀtɑ̃, ɑ̃t]
vb
voir partir
nm (SPORT)starter (ÉQUITATION)runner
adj (= d'accord) → game
être partant pour qch → to be game for sth, to be up for sth