partialiser

PARTIALISER (SE)

(par-si-a-li-zé) v. réfl.
Prendre tellement le parti de quelqu'un, qu'on a peine à écouter ce qui lui serait contraire.
Il s'en faut tant que nous devions nous partialiser en nos sentiments.... [LAMOTHE LE VAYER, Dial. orat. t. II, p. 195, dans POUGENS]
La cour et la ville se partialisèrent, et d'amis en amis personne ne demeura neutre [SAINT-SIMON, 18, 219]
Dans des temps orageux où tout le monde se partialise [MIRABEAU, Lett. orig. t. II, p. 63, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il y avoit beaucoup des assistens qui prenoient le cas bien à cueur, et qui se partialisoient avec luy crians à l'encontre de Dion [AMYOT, Dion, 46]
    Les autres sectes pour.... s'estre partialisées, cette-cy pour le corps, cette aultre pour l'ame [MONT., III, 40]

ÉTYMOLOGIE

  • Partial.