passée

passée

n.f.
Moment où le gibier d'eau passe (soir, matin).

PASSÉE

(pâ-sée) s. f.
Action de passer. Ils ont eu plusieurs passées de gens de guerre qui les ont fort incommodés.
Terme de chasse. Moment du soir où les bécasses se lèvent du bois pour aller dans la campagne. Prendre des bécasses à la passée ; ce qui se fait avec le filet qui se nomme pantière. Trace que laisse le pied d'une bête.
Je comparais ces traces invisibles aux passées des bêtes fauves qui agissent sur l'odorat du chien [BONNET, Observ. 43, insect.]
Le lieu où le cerf a passé. Place où les animaux ont coutume de passer.
Terme de pêche. Espace dans lequel on a coupé les herbes pour faire une route qui conduise les poissons aux filets dormants que l'on a tendus à son extrémité.
Tissu de cheveux qui couvre le tissu de soie de la perruque.
Se dit, chez les mégissiers, d'une certaine quantité de peaux qu'on plonge à la fois dans une cuve pour les faire devenir blanches.
Et quand le tout est bien délayé, on y plonge deux douzaines de peaux, ce que les mégissiers nomment une passée, [, Dict. des arts et métiers. Mégissier]
L'aller et le venir de la navette.
Passées, se dit, chez les tailleurs, des fils qu'ils passent des deux côtés d'une boutonnière pour la former.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Tant furent les murailles rompues et atterrées, que par les capitaines et maistres canoniers français fut dit que passée suffisante y avoit pour donner un assault [JEAN D'AUTON, Annales de Louis XII, p. 43, dans LACURNE]
    Prendre les oiseaux à l'amorce, à la passée.... [O. DE SERRES, 995]

ÉTYMOLOGIE

  • Passé 1.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PASSÉE (pâ-sée), s. f. Passée d'août, nom, en Normandie, de la fête qui termine la moisson.

passée

PASSÉE. n. f. Action de passer.

Il se dit, en termes de Chasse, du Moment du soir où les bécasses se lèvent du bois pour se diriger vers les champs. Tuer, prendre des bécasses à la passée. Voici bientôt l'heure de la passée.

Il se dit aussi de la Trace laissée, en passant, par certaines bêtes fauves, le cerf, le daim, etc. Les passées du cerf.

En termes d'Arts, La passée de la navette, Son mouvement de va-et-vient.

passée

Passée, Tantost est adjectif, du particip. feminin. Comme l'année est passée, Annus praeteritus est. Tantost substantif, comme, Prendre pinsons ou gays à la passée, In ipso transitu, commeatu, migratione. Ce qui se fait, fichant trois arbrisseaux en tripied, en une plaine où ait bonne passée de pinsons; et les entourant de fueilles par bas, et semant par haut des gluons, et mettant aux environs trois ou quatre cages, un pinson en chascune pour appeler les passans: Puis pour ce mesmes effect, pendant par les pieds deux ou trois pinsons à une corde attachée d'un bout emmy lesdits arbrisseaulx, supportée de l'autre bout d'une fourchelle qu'un homme tient un peu esloignée de là. Car les pinsons passagers arrestez du cry des pendus, et du chant des encagez, se branchent sur lesdits arbrisseaux semez de gluons, et s'engluent.

Passées en pluriel, comme les passées du Cerf, ce sont les endroits par où le Cerf a passé.

pâssée


PâSSÉE, s. f. [Pâcé-e: 1re lon. 2e é fer. et long, 3ee muet.] Action de pâsser, en parlant des bécasses. "Tuer des bécasses à la pâssée.

Traductions

passée

scorsa