passe-pied

PASSE-PIED

(pâ-se-pié) s. m.
Danse à trois temps et d'un mouvement très rapide.
Après le dîner, messieurs de Locmaria et Coëtlogon dansèrent avec des Bretonnes des passe-pieds merveilleux [SÉV., 73]
Ils font des passe-pieds, parce que Mlle Prévôt les courait avec élégance [NOVERRE, Lett. sur la danse, p. 164, dans POUGENS]
Air de cette danse ; il a la mesure du menuet ; mais le mouvement en est plus vif. Au plur. Des passe-pieds.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Trois gentils-hommes bretons, beaux danseurs de passe-pieds et de trihoris [DESPER., Contes, V]

passe-pied

PASSE-PIED. n. m. Sorte de danse sur un air à trois temps, dont le mouvement est fort rapide. Danser le passe-pied. Des passe-pieds.

Il se dit aussi de l'Air sur lequel on danse le passe-pied. Jouer un passe-pied.

pâsse-pied


PâSSE-PIED, PâSSE-POIL, PâSSE-PORT: Ils sont tous trois masculins. Le 1er se dit d'une espèce de danse, dont le mouvement est fort vîte; le 2d, d'un petit bordé, qui est ordinairement de l'étofe de l'habit, et qui sort un peu des coutures, au-dedans desquelles il est apliqué; le 3e, d'une permission par écrit, donée par le Gouvernement, de passer librement, et qui porte ordre pour la liberté et la sûreté du passage. = Celui-ci s'emploie figurément. "Cet homme porte son pâsse-port avec lui. "Il y a certains adoucissemens, qui servent comme de pâsse-port à l'hyperbole.