passé

(Mot repris de passee)
Recherches associées à passee: passe

1. passé

prép.
1. Marque la postériorité dans l'espace ; au-delà de : Passé ce bosquet, il y a des champs à perte de vue après
2. Marque la postériorité dans le temps ; après : Passé une heure du matin, il n'y a plus de train avant

2. passé, e

adj.
1. Se dit du temps écoulé, révolu : Nous nous sommes vus le mois passé dernier ; prochain
2. Dépassé depuis peu : Son fils a dix ans passés révolu
3. Se dit d'une couleur qui a perdu de son éclat : Le rouge passé d'un canapé décoloré, délavé

3. passé

n.m.
1. Temps écoulé : Le passé, le présent et l'avenir. Ces événements appartiennent au passé.
2. Vie de qqn avant le moment présent : Ce vieil homme évoque son passé avec nostalgie l'ancien temps
3. En grammaire, ensemble des formes du verbe situant l'énoncé dans un moment antérieur à l'instant présent.
Par le passé,
autrefois : Ils se sont fréquentés par le passé jadis
Participe passé
Passé antérieur,
formé avec un auxiliaire au passé simple, et marquant qu'un fait s'est produit avant un autre dans le passé : « Finir » est conjugué au passé antérieur dans « quand il eut fini ses études, il monta à Paris ».
Passé composé,
formé avec un auxiliaire, et donnant un fait pour accompli : « Dormir » est conjugué au passé composé dans « j'ai bien dormi cette nuit ».
Passé simple,
marquant un fait achevé dans un passé révolu ou historique : « Écrire » est conjugué au passé simple dans « il écrivit ce roman en prison ».

PASSÉ2

(pâ-sé) s. m.
Ce qui a été fait ou dit autrefois. J'ai oublié tout le passé.
Il vous trompait vous-même, et son cœur offensé Prétendait tôt ou tard rappeler le passé [RAC., Brit. v, 6]
Que peut offrir le passé à un pécheur qui, étendu dans le lit de la mort, commence à ne plus compter sur la vie.... [MASS., Avent, Mort du péch.]
Le temps passé.
Quoique vous connaissiez le passé et l'avenir [VOIT., Lett. 80]
Nous rappelons le passé, pour l'arrêter comme trop prompt [PASC., Pens. III, 5, éd. HAVET.]
Que chacun examine ses pensées, il les trouvera toujours occupées au passé et à l'avenir [ID., ib. III, 5]
Le passé et le présent sont nos moyens ; le seul avenir est notre fin [ID., ib.]
Le passé ne nous doit point embarrasser, puisque nous n'avons qu'à avoir regret de nos fautes ; mais l'avenir nous doit encore moins toucher, puisqu'il n'est point du tout à notre égard [ID., Lett. à Mlle Roannez, 7]
Je ne donne point au passé un si bon air que vous ; au contraire, je m'en fais une amertume, je le regrette [SÉV., 15 sept. 1680]
Le passé est un abîme sans fond qui engloutit toutes les choses passagères ; et l'avenir est un autre abîme qui nous est impénétrable [NICOLE, Ess. de mor. 2e traité, ch. 3]
Mais plus prompt que l'éclair, le passé nous échappe [RAC., Esth. II, 3]
À la différence de ces philosophes qui disent qu'on ne jouit que du présent et que le passé n'est rien, il [un vieil officier] ne jouit au contraire que du passé, et n'existe que dans les campagnes qu'il a faites [MONTESQ., Lett. pers. 48]
Puisse la raison qui s'affaiblit quelquefois dans la vieillesse, me préserver de ce défaut trop ordinaire d'élever le passé aux dépens du présent ! [VOLT., Fragm. sur l'hist. XX]
Le passé est comme la distance : notre vue y décroît et s'y perdrait de même, si l'histoire et la chronologie n'eussent placé des fanaux, des flambeaux aux points les plus obscurs [BUFF., Époq. nat. Œuv. t. XII, p. 2]
On ne peut faire un pas dans Rome sans rapprocher le présent du passé et les différents passés entre eux [STAËL, Corinne, IV, 5]
Voyez le monument que Charles a laissé ; Des peuples affranchis respectez la vaillance, Et qu'enfin l'avenir écoute le passé [MASSON, Helvét. VI]
Terme de grammaire. Le passé, l'inflexion du verbe par laquelle on marque un temps passé. Le passé défini. Le passé indéfini.

ÉTYMOLOGIE

  • Passé 1.

passe

PASSE. n. f. Action de passer.

Mot de passe, Mot convenu qu'il faut connaître et qu'il faut dire pour pouvoir passer dans un endroit gardé. Faute d'avoir le mot de passe, il dut revenir sur ses pas.

PASSE signifie aussi Endroit par où l'on passe.

Il se dit spécialement dans ce sens en termes de Marine pour désigner une Sorte de chenal que les bâtiments peuvent suivre sans échouer. On peut entrer dans ce port par deux passes. Ce pilote connaît bien les passes.

Fig. et fam., Être en passe d'avoir quelque emploi, quelque charge, etc., Être dans une position favorable pour l'obtenir. Il est en passe de devenir officier.

Fig., Être dans une bonne passe, dans une mauvaise passe, Être dans une bonne, dans une mauvaise situation.

En termes d'Imprimerie et de Librairie, Passe, main de passe, Main de papier qu'on délivre à l'ouvrier imprimeur en sus de chaque rame, pour servir à la mise en train et pour suppléer aux feuilles qui seraient défectueuses. La passe a produit douze exemplaires de plus que les cinq cents exemplaires demandés. Volumes de passe, Volumes tirés en plus du chiffre prévu.

PASSE désigne, en termes d'Escrime, l'Action par laquelle on avance sur l'adversaire, en faisant passer le pied gauche devant le pied droit. Faire une passe sur quelqu'un.

En termes de Danse, il désigne un Mouvement du corps particulier à quelques figures.

Il se dit aussi des Mouvements qu'un magnétiseur fait avec les mains, soit en touchant légèrement la personne qu'il magnétise, soit à distance d'elle.

Il se dit encore de la Partie d'un chapeau de femme qui est attachée à la calotte et qui abrite le visage.

Maison de passe, Maison servant à des rendez-vous clandestins.

passé

PASSÉ. n. m. Le temps écoulé. Le passé, le présent et l'avenir. On rappela tout ce qu'il avait fait par le passé.

Il signifie aussi Ce qui a été fait ou dit autrefois. L'Évangile nous recommande d'oublier le passé quand il s'agit de nos ennemis. Ne parlons plus du passé.

En termes de Grammaire, PASSÉ se dit de Plusieurs temps du verbe exprimant une action qui a eu lieu, ou un état qui a existé dans un temps écoulé par rapport au moment ou l'on parle. Passé antérieur. Passé défini. Passé indéfini. Voyez ANTÉRIEUR, DÉFINI, INDÉFINI. Adjectivement, Participe passé. Voyez PARTICIPE.

PASSÉ se dit aussi d'un Point de broderie où la soie ou le coton passent en dessus et en dessous de l'étoffe. Broderie au passé.

passé

Du passé, est de ce qui s'est passé, De rebus quae transactae sunt quae extiterunt, comme, Il ne faut plus faire mention du passé, Rerum anteactarum amnêstia agitanda est.

pâsse


PâSSE, s. f. [Pâce: 1re lon. 2e e muet.] En termes d'Escrime, l'action par laquelle on pâsse sur celui contre qui on fait des armes. = Aux jeux de billard et de mail, l'archet ou porte par laquelle il faut faire pâsser sa bille ou sa boule. "Être, se mettre, venir en pâsse. "Fig. (style fam.) Être en pâsse, en état de: "Il est en pâsse de devenir Évêque, Maréchal de France. "Son mérite, sa naissance le mettent en pâsse de, etc. "Il est en pâsse de faire fortune. "Il est en belle pâsse. RÉFLEX. = Quelqu'un a dit d'un grand homme: "Il auroit vu ses fils en pâsse de le remplacer. L'expression n'est pas assez noble pour le discours soutenu. = Il ne régit point les noms.
   * Et la faveur du Duc, je me vois en pâsse,
   Du Prince, dans son tems, m'anonce la disgrâce.
       Du Cerc.
  PâSSE, adv. À~ la bonne heure. "Pâsse pour cela! Pâsse pour la première fois. "Pâsse encore, si je n'étois que fessé: je l'ai été chez les Bulgares. Volt.
   Qu'un sot afflige nos oreilles,
   Pâsse encor, ce n'est pas merveilles;
   Le don d'ennuyer est son lot.
   Mais Dieu préserve mon ouïe
   D'un homme d'esprit, qui m'ennuie;
   J'aimerois cent fois mieux un sot.
   PâSSE entre dans la composition de quelques mots. = Pâsse-dix, jeu qui se joue avec trois dés, où celui-là gâgne, qui amène plus de dix. = Pâsse-droit, grâce qu'on acorde à quelqu'un contre le droit, sans tirer à conséquence. = Il se dit sur-tout quand c'est au préjudice d'un aûtre. Voy. COMPèRE, à la fin. Voy. plus bâs: Pâsse-fleur, Pâsse-parole, Pâsse-partout, etc.

pâssé


PâSSÉ, ÉE, adj. [Pâcé, cé-e: 1re lon. 2e é fer. long au 2e.] Il ne se dit qu'avec les mots qui expriment le tems: le mois pâssé, l'année pâssée. "Le tems pâssé n'est plus, dit Racine dans Athalie. = S. m. "Le pâssé, le présent et l'avenir; tout trouble, tout désole le pécheur à l'heure de la mort. = Remarquez pourtant que quoique pâssé soit substantif dans de pareilles phrâses, il n'a pas le droit des autres noms, de pouvoir se combiner avec des pronoms; et que, quoiqu'on dise, le pâssé, on ne dit pas, un pâssé, ce pâssé. "Daignez oublier (ô mon Dieu) un pâssé, qui me fait rougir et qui vous offense. P. Griffet, Ann. du Chrét.Pâssé, partic. ne s'emploie point adjectivement. * "Parmi les infortunes des Anglois, qui s'étaient acrûes, le peu d'afection pour le Gouvernement, et le caractère de perfidie, pâssé jusque parmi la Noblesse, n'étoient pas les moins dangereux. Hist. d'Angl. — Je crois qu'il faut dire, qui avait pâssé, etc.
   PâSSÉ, tems des verbes. Voy. Prétérit.
   PâSSÉ, prép. Excepté. "Pâssé ce point, l'inconu devient un père absolument hors d'oeuvre dans la caûse. Linguet. = Au de-là: "Pâssé le 60e degré de longitude et avant le 25e de latitude, point de blé ni de pain. Id. "Pâssé ce degré (de parenté) les femmes n'ont aucune préférence. Moreau.

Synonymes et Contraires

passé

adjectif passé
1.  Qui est dans le passé.
accompli, ancien, antécédent, inactuel, révolu -familier: sonné -littéraire: défunt.
2.  Qui a perdu son éclat.

passé

nom masculin passé
Traductions

passé

(pɑse)
nom masculin
ce qui a eu lieu avant le moment où l'on parle

passé


passée

(pɑse)
adjectif
1. qui est terminé, fini les événements passés la semaine passée
2. qui a perdu sa couleur initiale les couleurs passées d'un tapis

passé

Vergangenheit, Präterium, vorig, welk, vergangenpast, last, preterite, past tense, simple pastverleden, voorbij, afgelopen, laatstleden, praeterium, verdord, verlept, verschenen, vervlogen, verleden tijd, verledentijd, na, overrijp [vrucht], verbleekt, voorbijgegaan, vorig, achtergrond, over, vroegerדהוי (ת), מעולם ועד עולם, עבר (ז), קודם (תה״פ), קֹדֶם, עָבָרafgelope, verledeminulost, minulý, uplynulýfortid, forbigang, tidligereestinteco, pasinta, velka, velkintapasado, pasada, pretéritomenneisyys, nuutunut, mennytpassatopassado, decrépito, murchoförgången, förfluten, förflutetπαρελθόν, περασμένοςالـمَاضِي, ماضٍprošao, prošlost過ぎ去った, 過去과거, 과거의forhenværende, fortidprzeszłość, przeszłyпрошедший, прошлоеที่ผ่านไปแล้ว, อดีตgeçmişđã qua, quá khứ过去, 过去的過去 (pɑse)
préposition
après Passé ce délai, ce ne sera plus possible.

passé

[pɑse]
adj
(= antérieur) [joie, vie] → past
(= précédent) [jour, semaine] → last
dimanche passé → last Sunday
Je l'ai vu la semaine passée → I saw him last week.
[heure]
Il est midi passé → It's past twelve.
Il est minuit passé → It's past midnight.
[couleur, tapisserie] → faded
(autres locutions) passé de mode → out of fashion
prép
(lieu) → after, past
Passé Verneuil, le paysage devient plus vallonné → After Verneuil, the landscape becomes hillier., Past Verneuil, the landscape becomes hillier.
(temps) (= au-delà de) → past, after
Il est passé midi → It's past twelve.
passé cinquante ans, on → when you get past fifty, you ...
nm
(= période) → past
dans le passé → in the past
(LINGUISTIQUE)past, past tense
Mettez ce verbe au passé → Put this verb into the past tense.
passé composé → perfect, perfect tense
passé simple → past historic
passe d'armes nf (ESCRIME)passage of arms (fig)heated exchange