pastillage

PASTILLAGE

(pa-sti-lla-j', ll mouillées) s. m.
Terme de confiseur. Imitation d'un objet, faite d'une pâte de sucre, de gomme adragante et d'amidon, pour les desserts.
Les pastillages sont composés de sucre en poudre, et d'un peu de mucilage de gomme adragant que l'on aromatise.... et dont on forme une pâte... [, Dict. des arts et m. Confiseur]

ÉTYMOLOGIE

  • Pastille.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PASTILLAGE. Ajoutez :
    Il se dit aussi des figures en terre cuite.
    Faire reconnaître sur les vases déterrés à Hissarlik, dans ces pastillages qui peuvent aussi bien représenter la figure humaine qu'une tête de chouette, c'est-à-dire l'image symbolique de la déesse protectrice de la Pergame troyenne [, Journ. offic. 10 nov. 1874, p. 7487, 2e col.]
Traductions

pastillage

chip-on-board process