pastourelle

(Mot repris de pastourelles)

pastourelle

n.f.
Litt. Genre lyrique du Moyen Âge dans lequel une bergère dialogue avec un chevalier.

PASTOURELLE

(pa-stou-rè-l') s. f.
Terme de danse. Figure d'une contredanse française. C'est la quatrième du quadrille ordinaire, qui se compose ainsi : 1° Le cavalier et la dame en avant et en arrière (4 mesures). 2° Les mêmes en avant, la dame passe au vis-à-vis qui lui donne la main gauche, tandis que son cavalier recule à son point de départ (4 mesures). 2° En avant trois et en arrière le vis-à-vis et les deux dames (4 mesures). 4° En avant trois de nouveau, le cavalier remet les deux dames à son vis-à-vis, et recule à sa place (4 mesures). 5° et 6° Ce vis-à-vis fait à son tour les mêmes mouvements et, à la fin du deuxième en avant-deux, les quatre danseurs se prennent par la main (8 mesures). 7° Petit rond des quatre danseurs suivi d'une demi-chaîne anglaise, et chacun à sa place (8 mesures). La pastourelle se joue quatre fois. Autrefois, le cavalier, après avoir remis sa dame à son vis-à-vis, faisait tout seul en avant deux, en arrière, en avant deux et reprenait sa dame (8 mesures). On a renoncé à ce pas d'un homme seul qui paraissait souvent un peu ridicule.
Sorte de comédie spirituelle ou religieuse qui se jouait aux laudes de Noël.
Espèce de poire d'hiver.

ÉTYMOLOGIE

  • Pastoureau, pastourelle.