pathétique

pathétique

adj. [ du gr. pathêtikos, émouvant ]
Qui émeut profondément : Le récit de cette mère à la recherche de son fils est pathétique
n.m.
Caractère de ce qui est pathétique : Le pathétique de la scène finale de « Roméo et Juliette ».

pathétique

(patetik)
adjectif
qui crée des émotions tristes et fortes une situation pathétique

PATHÉTIQUE

(pa-té-ti-k') adj.
Qui touche l'âme et l'émeut. Orateur, discours pathétique.
Il passe pour constant que ce second acte est un des plus pathétiques qui soient sur la scène [CORN., Hor. Examen.]
Terme d'anatomie. Muscle pathétique, le grand oblique de l'œil, ainsi nommé parce qu'il sert grandement à l'expression de l'œil. Nerf pathétique, le nerf de la quatrième paire ; on le nomme aussi nerf oculo-musculaire interne.
S. m. Ce qui touche, émeut l'âme.
Le pathétique ne fait jamais plus d'effet que lorsqu'il semble que l'orateur ne le recherche pas, mais que c'est l'occasion qui le fait naître [BOILEAU, Longin, Subl. ch. XVI]
Les citations profanes, les froides allusions, le mauvais pathétique, les figures outrées ont fini [dans la chaire] [LA BRUY., XV]
Clytemnestre est le modèle du grand pathétique ; Iphigénie, celui de la simplicité noble et intéressante [VOLT., Comm. Corn. Suréna, préf.]
Le cœur se fondait à son pathétique [d'un chanteur] [J. J. ROUSS., Dict. de mus. art. voix.]
Ajoutons à la louange de Destouches, que le Glorieux est la première comédie où le pathétique, qui paraît si étranger à ce genre, ait osé s'introduire avec succès [D'ALEMB., Éloges, Destouches.]
J'ai choisi Richardson comme inspirateur de Rousseau et comme premier modèle du pathétique familier, exagéré par Diderot [VILLEM., Littér. franç. 18e siècle, 2e part. 3e leçon.]
Terme de musique. Genre de musique dramatique et théâtrale qui tend à peindre les grandes passions, et particulièrement la douleur et la tristesse.

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec signifiant, souffrance (voy. PATHOS).

pathétique

PATHÉTIQUE. adj. des deux genres. Qui émeut. Une improvisation pathétique. Un orateur pathétique. Le dernier acte de cette tragédie est fort pathétique. Il a traité ce sujet d'une manière pathétique. Voix pathétique. Accent pathétique. Chant pathétique. Sonate pathétique. Substantivement, au masculin, Il y a dans cette scène beaucoup de pathétique. Il ne faut pas confondre la déclamation avec le pathétique. Faux pathétique. Pathétique outré.

En termes d'Anatomie, Muscle pathétique, Muscle grand oblique de l'oeil, qui contribue pour une grande part à l'expression du visage. Nerf pathétique, Nerf du muscle grand oblique.

pathétique


PATHÉTIQUE, adj. PATHÉTIQUEMENT, adv. PATHôS, s. m. [Patétike, tikeman, patôs: 2e é fer. aux deux premiers, lon. au 3e, la 4e est un e muet dans les deux premiers.] Pathôs est un mot grec, qui signifie passion. On ne le dit en français que des grands moûvemens de l'éloquence. il y a bien du pathôs dans ce discours. Acad. = On ne le dit guère aujourd'hui qu'en se moquant. Molière a dit depuis long-tems, sur ce ton moqueur:
   On voit par-tout chez vous l'ithos et le pathos.
Mde De Genlis met ce mot dans la bouche d'un Petit-maître; et elle le met en Italique. "Tout ce pathos n'est fait, ni pour me choquer, ni pour me convertir. Th. d'Éduc. = * Quelques-uns apèlent pathôs un petit discours vif et animé, qui n'a pas l'apareil des Sermons ordinaires: faire un petit pathôs. = Cette expression n'est pas du bel usage.
   PATHÉTIQUE est dérivé de pathôs. Qui émeut les passions. Discours, Orateur pathétique. Manière de composer, de prêcher, de déclamer pathétique.
   PATHÉTIQUEMENT, d'une manière pathétique. "Endroit, touché, exprimé pathétiquement.

Synonymes et Contraires

pathétique

Traductions

pathétique

pathetic, pathos

pathétique

מותח (ת), מרטיט (ת), סוחט דמעות (ת)

pathétique

pathetisch

pathétique

patetico

pathétique

[patetik] adj
(= émouvant, dramatique) → moving
(= navrant) → pathetic
(ANATOMIE)pathetic