payement, paiement ou paîment

PAYEMENT, PAIEMENT ou PAÎMENT

(pê-man ; quelques-uns prononcent pè-ye-man) s. m.
Ce qu'on donne pour acquitter une dette. Demander le payement d'un mémoire.
Sans vouloir de nous aucun payement [FÉN., Tél. VIII]
Fig.
Vous devez avoir une grande joie de la belle et bonne compagnie du marquis que vous avez faite.... voilà le payement de vos peines et des siennes [SÉV., à Mme de Grignan, 4 févr. 1689]
Voilà donc le paîment de l'hospitalité ! [V. HUGO, Hernani, III, 5]
Action de payer. Faire un payement. Suspendre ses payements.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Lors peüssiés veoir tante bele vesselemente d'or et d'argent porter à l'ostel le duc de Venise pour paiement faire [VILLEH., XXXVII]
    Primaut aura son paiement, Si que il sera moult dolenz, Ançois qu'il isse de laienz [, Ren. 3216]
  • XIVe s.
    Je te voudrai quittier et ta gent ensement Pour la moitié d'argent et demi paiement Qu'à raençon affiert, si com raison assent [, Guesclin. 19105]
  • XVe s.
    Et se louoient de lui [du duc d'Anjou] et de son payement toutes gens d'armes [FROISS., II, II, 136]
  • XVIe s.
    Je le croiray volontiers, pourvu qu'il ne me donne pas en payement une doctrine beaucoup plus difficile et plus fantastique que n'est la chose mesme [MONT., II, 37]
    Ha que de sang se perd pour piteux payement De ce que vous pechez !... [D'AUB., Tragiques, II]

ÉTYMOLOGIE

  • Payer ; wallon, pâiemain, paûiemain ; prov. pagamen, paguamen, paiamen ; catal. pagament ; espagn. et ital. pagamento.