peau

(Mot repris de peaux)

peau

n.f. [ lat. pellis ]
1. Organe constituant le revêtement extérieur du corps de l'homme et des animaux : Une crème pour peaux sensibles. La peau épaisse de l'éléphant.
2. Petit fragment de peau : Mordiller les peaux autour de ses ongles.
3. Cuir détaché du corps d'un animal et traité : Une peau de chèvre lui sert de descente de lit.
4. Fam. Intégrité physique de qqn ; vie : Ils ont craint pour leur peau.
5. Enveloppe de certains légumes ou fruits : Enlever la peau d'un oignon pelure
6. Croûte légère qui se forme sur certaines substances liquides ou onctueuses comme le lait bouilli, le fromage film, pellicule
Avoir la peau dure,
être très résistant.
Avoir qqn dans la peau,
Fam. en être passionnément amoureux.
Bien, mal dans sa peau,
à l'aise, mal à l'aise ; plein d'allant, déprimé : Elle est bien dans sa peau depuis qu'elle fait du sport.
Faire la peau à qqn,
Fam. le tuer.
Faire peau neuve,
changer de vêtements ; fig., changer complètement de vie, de conduite.
Peau d'âne,
Fam. diplôme, parchemin.
Peau de vache,
Fam. personne dure, méchante.
Risquer sa peau,
risquer sa vie.
Se mettre ou entrer dans la peau de qqn,
se mettre mentalement à sa place pour comprendre sa pensée, ses réactions : Elle s'est mise dans la peau du personnage qu'elle interprète.
Vendre chèrement sa peau,
se défendre vigoureusement avant de succomber.

PEAU

(pô ; au pluriel, l'x se lie : des pô-z assouplies) s. f.
Membrane dense, épaisse, qui enveloppe et couvre extérieurement toutes les parties du corps de l'homme, des animaux vertébrés et d'un assez grand nombre d'animaux sans vertèbres. Les pores de la peau.
Le poison à mon corps unit mes vêtements ; Et ma peau, qu'avec eux votre secours m'arrache, Pour suivre votre main de mes os se détache [CORN., Méd. V, 3]
Celui qui dit froidement de soi, et sans croire blesser la modestie, qu'il est constant, fidèle, sincère, équitable, reconnaissant, n'ose dire qu'il est vif, qu'il a les dents belles et la peau douce : cela est trop beau [LA BRUY., XI]
Les sabres du Japon n'entament pas leur peau [des rhinocéros], les javelots et les lances ne peuvent la percer, elle résiste même aux balles du mousquet [BUFF., Quadrup. t. IV, p. 356]
Il importe que la peau s'endurcisse aux impressions de l'air et puisse braver ses altérations ; car c'est elle qui défend tout le reste [J. J. ROUSS., Ém. II]
Il est prouvé que l'épiderme, cette cuticule analogue à la corne, n'adhère à la peau par aucun vaisseau [BONNET, Contempl. nat. Œuvr. t. VIII, p. 22, dans POUGENS]
Porter à la peau, se dit d'une boisson, d'une préparation qui fait suer. Maladies de peau ou de la peau, celles qui altèrent la peau. N'avoir que les os et la peau, être très maigre.
Un loup n'avait que les os et la peau, Tant les chiens faisaient bonne garde [LA FONT., Fabl. I, 5]
On dit dans le même sens : n'avoir que la peau sur les os.
Vous n'avez tantôt plus que la peau sur les os [RAC., Plaid. I, 4]
Les os lui percent la peau, il a la peau collée sur les os, il est très maigre.
Les os lui percent la peau ; elle est entièrement étique et desséchée [SÉV., 149]
Il est gras à pleine peau, il est très gras. Avoir la peau chaude, faire éprouver à la main la sensation de la chaleur fébrile. Fig. et familièrement. Ne pas tenir dans sa peau, être plein de joie, d'orgueil.
Chamillart, enivré de son gendre, était dans le ravissement, et la Feuillade, en partant, ne tenait pas dans sa peau [SAINT-SIMON, 126, 135]
Ne pas tenir, ne pas durer dans sa peau, ne pouvoir résister, être tourmenté par un désir.
Auprès de lui, les plus cruelles Ne pourront tenir dans leur peau [MOL., Pastor. com. 2]
Il ne saurait durer dans sa peau, se dit d'un homme impatient. Enrager dans sa peau, être en proie à une colère, à une impatience intérieure. Il crève dans sa peau, il est très gras ; et fig. il a quelque grand dépit qu'il s'efforce de renfermer. Il mourra dans sa peau, il ne changera pas de peau, se dit d'une personne incorrigible.
Croyez-moi, vous mourrez, monsieur, dans votre peau, Et vous mériterez cet illustre tombeau [CORN., Suite du Ment. III, 5]
S'il paraît quelque brochure avec deux ou trois grains de sel, même du gros sel, tout le monde dit : c'est lui [Voltaire], je le reconnais, voilà son style, il mourra dans sa peau comme il a vécu [VOLT., Lett. d'Alemb. 3 août 1767]
On dit dans le même sens : il mourra dans la peau d'un insolent, d'un fat, etc.
Ce drôle est toujours le même, et, à moins qu'on ne l'écorche vif, je prédis qu'il mourra dans la peau du plus fier insolent.... [BEAUMARCH., Mar. de Fig. I, 4]
Dans sa peau mourra le renard, le loup mourra dans sa peau, se dit d'un homme rusé, d'un homme méchant qui ne se corrigera point. Populairement. Être dans la peau, être à la place de. Je ne voudrais pas être dans la peau de celui qui a fait ce mauvais tour. La peau lui démange, se dit d'une personne qui cherche les occasions de se faire battre.
Ma petite femme, ma mie, votre peau vous démange, à votre ordinaire [MOL., Méd. m. lui, I, 1]
L'épiderme, la première peau. Cette maladie lui a fait faire peau neuve.
Un serpent qui fait peau nouvelle, Dès que brille un nouveau printemps.... [BÉRANG., Épitaphe.]
Fig. et familièrement. Ce qui est le propre, le sentiment intime d'un homme.
Sa vieille et ancienne peau, ses engagements de plusieurs années [d'Argenson, touchant la Constitution] [SAINT-SIMON, 480, 215]
Fig. et familièrement. Il désigne la personne dont on parle.
Satan lui répondit : l'homme donnera toujours peau pour peau, et il abandonnera tout pour sauver sa vie [SACI, Bible, Job, II, 4]
Tant pis, reprit le triste oiseau, Je crains en ce cas pour leur peau [de mes enfants] [LA FONT., Fabl. V, 18]
On nous voit tous pour l'ordinaire Piller le survenant, nous jeter sur sa peau [ID., ib. X, 15]
Et je vous verrais nu, du haut jusques en bas, Que toute votre peau ne me tenterait pas [MOL., Tart. III, 2]
Pense-t-il que l'on soit bien tenté de sa peau, Et de la tienne aussi ? [REGNARD, Distr. V, 1]
Que faire à cela ? et comment sauver ma peau des coups qui la menaçaient ? [LE SAGE, Guzm. d'Alf. VI, 10]
L'assassin l'entendit et trembla pour sa peau [LAMOTTE, Fabl. I, 8]
Il a soin de sa peau, se dit d'un homme qui a soin de son corps. Aimer sa peau, ne pas s'exposer au danger.
Si vous aimez bien votre peau, Cherchez votre salut dans l'eau [SCARRON, Virg. IV]
Faire bon marché de sa peau, s'exposer sans nécessité. Risquer sa peau, s'exposer au danger.
Une action d'un homme à fort petit cerveau Que d'aller sans besoin ainsi risquer sa peau [MOL., le Dép. V, 1]
Grabinski est un homme qui ira loin, je t'en réponds, sans risquer sa peau [P. L. COUR., Lett. I, 131]
Il a été bien heureux d'en rapporter sa peau, se dit d'un homme qui s'est retiré sain et sauf de quelque occasion dangereuse. Craindre pour sa peau, avoir peur pour sa peau, ménager sa peau, être poltron. Vendre bien cher sa peau, se défendre vigoureusement contre ceux par qui on est attaqué. Populairement. Se charger de la peau de quelqu'un, se charger d'une personne.
Je viens pour faire honneur à Mme Isabeau, Et par un bon contrat me charger de sa peau [TH. CORN., D. Bertr. de Cigarr. IV, 1]
Je ne veux point me charger de votre peau, je ne veux point me charger de vous.
Familièrement. Les parties de la peau qui sont flasques et pendantes. Il a de grandes peaux qui lui pendent au menton.
Parties tendineuses et coriaces qui se trouvent dans la viande. Ce bouilli ne vaut rien, il n'y a que des peaux.
La dépouille de l'animal, sa peau séparée de son corps. Apprêter, maroquiner une peau.
....Il veut avoir Un manchon de ma peau, tant elle est bigarrée, Et vergetée, et mouchetée [LA FONT., Fabl. IX, 3]
La pesanteur des peaux [chez un tanneur] et leur mauvaise odeur Eurent bientôt choqué l'impertinente bête [un âne] [ID., ib. VI, 11]
Les nymphes y avaient préparé deux lits d'une molle verdure, sur lesquels elles avaient étendu deux grandes peaux, l'une de lion pour Télémaque, et l'autre d'ours pour Mentor [FÉN., Tél. IV]
Fig. Il faut coudre la peau du renard à celle du lion, il faut joindre la finesse et la ruse à la force, mot du Lacédémonien Lysandre, qui est devenu proverbe. Peau crue ou verte, peau qui n'a pas encore reçu de préparation. Peau divine, un des noms de la baudruche (voy. ce mot). Peau de bon apprêt, peau facile à préparer. Peaux d'Espagne, peaux de senteur, peaux bien passées et bien parfumées. Terme de mégissier. Peaux fraîches, maroquins façon de Barbarie qui se fabriquaient à Rouen. Peau de chien, peau de chien de mer dont les menuisiers et les ébénistes se servent pour polir le bois.
Peau de vélin, peau de veau préparée pour la reliure ou l'impression. Peau d'âne, peau de l'âne préparée.
Comme la peau d'âne est très dure et très élastique, on l'emploie utilement à différents usages, on en fait des cribles, des tambours et de très bons souliers [BUFF., Quadrup. t. I, p. 169]
Parce que des meurtriers vêtus de rouge, coiffés d'un bonnet haut de deux pieds, enrôlent des citoyens en faisant du bruit avec deux petits bâtons sur une peau d'âne bien tendue [VOLT., Dict. phil. Quakers.]
Peau de tambour, peau d'âne tendue sur un tambour.
Je vous y vois.... Arracher une plume au dos de la Victoire, Et m'écrire en jouant, sur la peau d'un tambour, Ces vers toujours heureux, pleins de grâce et de tour [VOLT., Lett. au roi de Prusse, 29 juin 1741]
On dit aux garçons paresseux qui s'étirent les membres : La peau de tambour sera à bon marché, les ânes s'étendent. Peau d'âne, nom de l'héroïne d'un conte de fée, ainsi dite parce qu'elle fut longtemps vêtue d'une peau d'âne qui cachait sa beauté.
Des fables semblables à celles que content.... les Bretons du roi Artus.... les Parisiens du Moine bourru, et les bonnes femmes de leurs fées, Peau d'âne et Mère à sept têtes [NAUDÉ, Rosecroix, VI, 2]
Au masc. Peau d'âne, le conte de Peau d'âne.
Si Peau d'âne m'était conté, J'y prendrais un plaisir extrême [LA FONT., Fabl. VIII, 4]
Contes de Peau d'âne, petits contes pour amuser les enfants, par allusion au conte de Peau d'âne. Peau d'âne, la cyprée flavéole (univalves). Aux mots PEAU et ÂNE, l'Académie écrit peau d'âne sans trait d'union ; mais à CONTE, elle écrit, avec un trait d'union, Peau-d'âne.
En termes de palais, peau se disait pour parchemin. Greffier à peau ou à la peau.
Les titres et pièces en vertu desquelles ils jouissent et exercent lesdits offices de greffiers écrivants à la peau [, Arrêt du conseil, 10 mars 1674]
Le remboursement des engagistes de 17 places de clercs écrivants à la peau [, Conseil d'État, 31 mars 1674]
À l'égard du parchemin, sera pris pour chacune grande peau de parchemin ou vélin 25 sols ; pour chacune petite peau de parchemin ou vélin, 20 sols [, Édit, avril 1674]
10° Enveloppe qui couvre les plantes, les fruits, les légumes. Le raisin muscat a la peau dure.
11° Croûte qui se forme sur les substances liquides ou onctueuses. Il se forme une peau sur le lait, sur les confitures, etc.
12° Peau bleue, sorte de poisson très vorace, redouté des pêcheurs parce qu'il détruit le poisson. Nom marchand de diverses coquilles. Peau de tigre. Peaux douces, famille d'agarics. Peau de morille, famille de champignons.
13° Au masc. Peaux-rouges, nom donné aux indigènes de l'Amérique du Nord, ainsi dits de la couleur cuivrée de leur peau (on sous-entend homme).
Le Peau-rouge va à la chasse de l'Esquimau comme de toute bête féroce [, Bull. de la soc. d'anthrop. t. v, p. 729]

PROVERBE

    Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir mis par terre, voy. OURS.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    De son col [il] jete ses grandes pels de martre [, Ch. de Rol. X]
  • XIIe s.
    Là se combat chascuns pour garantir sa pel [, Sax. IX]
    Car issir les ferai de leur piax à rebours [, ib. XXVIL]
    Ço parut en Adam, qui tuz premiers mesfist, Deus le vesti de peals, lui e nus [nous] mortals fist [, Th. le mart. 32]
  • XIIIe s.
    En crois morut por noz mesfais, Que nos et autres avons fais ; Ne morra plus, ce est la voire : Or poons soz nos piauz acroire [être tranquilles dans notre peau] [RUTEB., 111]
    Un sergiant lor fist assavoir que il retornassent arrieres ; car se.... [ils faisaient telle chose], il aront acreu sous lor piaus [ils auront fait une bonne affaire] [H. DE VALENC., XXVII]
  • XIVe s.
    Compainz, dis-je, quelz bestes sont Qui dehors piaus de brebis ont Et cors de leu [loup], que puet ce estre ? [J. DE CONDÉ, t. III, p. 61]
    Quant il [l'homme] naist, n'a nul drapel, Toute nue aporte la pel [ID., ib. p. 70]
  • XVe s.
    Elle [une truie] estoit tant maigre, que par semblant on n'i veoit que les os et la pel [FROISS., II, III, 22]
    Il m'en chault bien poy [peu] ; Je demourray quoy [coi] En ma vieille peau [CH. D'ORL., Rondeau.]
    Que vous semble de mon appel ? Garnier, feis-je sens ou follie ? Toute beste garde sa pel [VILLON, Ball. de son appel.]
    L'envieulx, qui ne dort jamais, ne prent jamais repos jusqu'à ce qu'il scet et voit tout ce que aultruy fait ; et ne se peult appaiser ; et de celle peau estoient vestus deux chevaliers de l'hostel du noble roy [, Perceforest, t. IV, f° 44]
    Il n'a droit en sa peau, qui ne la defend [LEROUX DE LINCY, Prov. t. II, p. 311]
  • XVIe s.
    Le peuple romain en devint si fier, se voyant couronné de tant de victoires et trophées, qu'il ne pouvoit quasi durer en sa peau [LANOUE, 193]
    Nous ne peusmes gaigner un lieu avantageux, qui avoit esté reconu près dudit Ervaux, où nous eussions vendu plus cher nostre peau [ID., 688]
    Les princes qui sont nez dans la peau de leur grandeur ne sçauroient la depouiller sans s'escorcher [D'AUB., Vie, CXXVIII]
    On y fend sa chemise [dans les duels], on y montre sa peau ; Despouillé en coquin, on y meurt en bourreau [ID., Tragiques, édit. LALANNE, p. 66]
    On voit dedans l'urine de petites peaux blanches et deliées [PARÉ, XV, 57]
    L'autre au contraire, ardant, aime les armes, Si qu'en sa peau ne scauroit sejourner Sans bravement attaquer les allarmes [RONS., 462]
    Sera le dit greffier tenu de dellivrer les lettres ou endossement signez de lui, sinon que lesdittes lettres excedassent un quart de peau [feuille de parchemin] [, Coust. gén. t. II, p. 516]
    Celui a bon gage du chat, qui en tient la peau [COTGRAVE, ]
    Il faut discerner la peau de la chemise [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry et norm. piau ; pic. piau, pieu, wallon, pai ; prov. pel, pelh ; cat. pell ; esp. piel ; ital. pelle ; du lat. pellis ; all. Feil.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PEAU. Ajoutez :
    14° Fig. Sortir de sa peau, cesser de songer uniquement à soi.
    Le sage se contente de soi ; c'est une parole.... que beaucoup de gens interprètent mal : ils le séparent de la communauté de toutes choses, et ne veulent point qu'il sorte hors de sa peau [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]
    15° Terme de théâtre. Entrer dans la peau d'un personnage, le représenter au vif, au naturel, comme si on était ce personnage même.
    16° Mis en peau, se dit d'un animal dont la peau est préparée de manière à le conserver.
    Aucun animal n'arrive plus parfaitement préparé et mis en peau que le lophophore [, Journ. offic. 22 janv. 1877, p. 404, 1re col.]
    17° Peau de taupe, sorte d'étoffe dite aussi moleskine (voy. ce mot au Supplément).
    Les autres métiers de construction spéciale produisent des velours de coton destinés à la coupe ou à l'article moleskine (peau de taupe, même genre que les velours d'Amiens) [, Enquête, Traité de comm. avec l'Angleterre, t. IV, p. 184]
  • Peau de taupe se trouve dans le P. Duchêne, au sens de bourse : Fouiller jusque dans la peau de taupe du gagne-petit, 38e lettre, p. 3.
  • 18° Peau de diable, sorte d'étoffe.
    Le pantalon et le gilet en peau de diable ont été découverts teints en noir, en la possession de F.... (assises des Bouches-du-Rhône, 8 juill.) [, Gaz. des Trib. du 11 juill. 1872, p. 672, 2e col.]
    19° Peau d'un émail.
    La première couche d'émail se désigne sous le nom de première peau ; elle exige beaucoup de soin et d'adresse... [, Œuvres de Benvenuto Cellini, trad. L. Léclanché, Traité de l'orfévrerie, ch. IV ou t. II, p. 389]
  • La peau de l'or, la surface extérieure d'un émail à or.
    Dès que Caradosso commençait à voir briller et bouger (sous l'action du feu) la première peau de l'or, il s'empressait de l'asperger avec une petite brosse imbibée d'eau [, ib. t. II, p. 277]
  • 20° Les différentes couches du marbre que le statuaire travaille.
    On opère avec une pointe jusqu'à ce qu'on arrive à un demi-doigt de ce qu'on appelle la pénultième peau [, Œuvr. de Benvenuto Cellini, trad. L. Léclanché, Traité de la sculpture, ch. 4, ou t. II, p. 389]
    21° Dans un langage très grossier, une peau, une femme de mauvaise vie.

peau

PEAU. n. f. Membrane qui enveloppe et couvre extérieurement le corps de l'homme et des animaux. Avoir la peau dure, épaisse, tendre, noire, brune, blanche, ridée, sèche, rude, douce, fine, unie, huileuse, couperosée. Ce coup n'a fait qu'effleurer la peau. Il a la peau éraflée, égratignée, déchirée, emportée. Les quadrupèdes ont la peau couverte de poils, les oiseaux de plumes, et les poissons d'écailles. Les serpents changent de peau, dépouillent leur vieille peau, font peau neuve. La peau de certains pachydermes forme une véritable cuirasse. Les pores de la peau.

Il se dit quelquefois, familièrement, des Parties de la peau qui sont flasques et pendantes. Il a de grandes peaux qui lui pendent au menton.

Maladies de peau, de la peau, Celles qui altèrent la peau.

Fam., Porter à la peau, Provoquer une certaine irritation de l'épiderme. Certains aliments, les moules, les crustacés portent à la peau.

Prov. et fig., Les os lui percent la peau, il n'a que la peau et les os, il a la peau collée sur les os, se dit d'un Homme ou d'un animal fort maigre.

Fig. et fam., Il crève dans sa peau, Il est si gras qu'il semble ne pouvoir plus tenir dans ses habits. Il se dit aussi figurément d'un Homme qui a quelque grand dépit qu'il s'efforce de renfermer en lui-même.

Fig. et fam., Vous avez beau faire, il ne changera jamais de peau, il mourra dans sa peau, Il ne changera pas de conduite, de manières, il ne se corrigera point. On dit dans le même sens : Il mourra dans la peau d'un insolent, d'un effronté, d'un fat, etc.

Fig., Entrer, se mettre dans la peau d'un personnage, Se l'assimiler, restituer en soi ses manières de penser et de sentir, éprouver pour son propre compte les émotions qu'il éprouve.

Fig. et fam., Je ne voudrais pas être dans sa peau, Je ne voudrais pas être à sa place, dans la position fâcheuse ou périlleuse où il se trouve.

Fig. et fam., Faire bon marché de sa peau, Risquer sa vie, s'exposer aux coups avec un complet mépris du danger. Craindre, trembler pour sa peau, avoir peur pour sa peau, ménager sa peau, Craindre les coups, le danger, la mort, éviter de s'y exposer. Tenir à sa peau, sauver sa peau, Tenir à la vie, sauver sa vie. Vendre bien cher sa peau, Se défendre vaillamment contre ceux qui vous attaquent.

Avoir la peau de quelqu'un, Venir à bout d'un adversaire par n'importe quels moyens. Il est très familier.

PEAU se dit aussi de la Dépouille de l'animal, de sa peau séparée de son corps. Une peau d'ours, de renard, de lion, de tigre, de lapin, de mouton. Des sauvages vêtus de peaux de bêtes. Corroyer, apprêter, maroquiner une peau. Parfumer une peau. Peau musquée. Peau d'Espagne. Gants de peau. Un sac en peau de crocodile. Des souliers en peau de serpent.

Peau de vélin, Peau de veau, très mince, préparée pour la reliure, la peinture, l'écriture ou l'impression.

Fig., Coudre la peau du renard avec celle du lion, Joindre la finesse à la force.

Prov. et fig., Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir pris, avant de l'avoir mis par terre, Il ne faut pas disposer d'une chose avant de la posséder; il ne faut pas se flatter trop tôt d'un succès incertain.

PEAU se dit quelquefois des Parties tendineuses et coriaces qui se trouvent dans la viande. Cette viande n'est pas mangeable : il n'y a que des peaux.

PEAU se dit aussi de l'Enveloppe qui couvre les fruits, les amandes, les oignons, etc. Le raisin muscat a la peau dure. La peau des noix fraîches est amère. Une peau d'orange. Les oignons sont couverts de plusieurs peaux.

PEAU se dit encore d'une Sorte de croûte plus ou moins fine qui se forme sur les substances liquides ou onctueuses, par l'épaississement qui résulte de l'évaporation. Il se forme une peau sur le lait bouilli, sur l'encre, sur le fromage, etc.

Peaux Rouges se dit d'Indigènes de l'Amérique, ainsi nommés d'après la couleur cuivrée de leur peau.

peau

Peau, Cutis, Pellis, Exuuiae.

Peaux de bestes sauvages, Ferarum spolia.

Peau de bouc ou de chevre à mettre du vin, ou de l'huyle, Vter vtris.

Peau de parchemin, Membrana.

Petite peau de parchemin, Membranula.

La peau qui couvre les yeux dessoubs et dessus, en les clignant, Cilium.

Une peau moyennant, ou faisant separation d'entre le coeur et les poulmons d'une part, et les intestins inferieurs d'autre part, Diaphragma diaphragmatis, Septum transuersum.

La peau du bout du membre de l'homme, Praeputium.

La peau de quoy est enveloppé l'enfant, quand il sort du ventre de sa mere, Secundae secundarum.

Une peau endurcie és mains par trop labourer, et és pieds de trop cheminer, Callus, et Callum.

Une peau cousuë en façon d'un sac, ou un sac mesme, Culeus.

La peau ou pelure de quelque fruit, Calyx.

Petite peau deliée entre l'escorse et le bois, Membrana ligni.

Une petite peau deliée comme parchemin, qui est entre l'escorce et le bois du tillet, sur quoy les anciens escrivoyent, Philyra philyrae.

Peau molle et deliée, dequoy on fait gans, bourses, et autres choses, Aluta.

Qui appareille peaux molles et deliées, dequoy on fait gans, Alutarius.

Blesser et entamer la peau, Exulcerare.

Entameure de peau, Exulceratio.

Les serpens se despoüillent de leur vieille peau, Serpentes exuunt senectam.

La vieille peau que les serpens despoüillent au Printemps, Senecta, Senectus, Senium, Vernatio, Anguinae vernationis membrana.

Je n'ay que la peau et les os, Vires et corpus amisi.

Qui est couvert de peau, Pellitus.

Qui change de peau, Versipellis.

Fait de peau ou de cuir, Scorteus.

Qui est de peau, Pelliceus.

peau


PEAU, s. f. PEAUSSERIE, s. f. PEAUSSIER, s. m. [Po, dout. long au pl. Peaux, pron. , pôcerie. 1re lon. 2e et dern. e muet. po-cié. 1re dout. dern. é fer. = Rich. écrit peaucier: ce n'est pas le bon usage.] Peau est, 1°. la partie extérieure de l'animal, qui envelope et couvre toutes les parties. "La peau de l'homme. "Avoir la peau dûre, épaisse, ou tendre, délicate; noire ou blanche; belle ou vilaine, etc. "Ce coup n'a fait qu'éfleurer la peau, etc.La peau d'un animal. "Les serpens ont la peau mouchetée, tavelée. = 2°. Cette partie, considérée comme séparée du corps de l'animal. "Corroyer, aprêter, pâsser, parfumer une peau. = 3°. L'envelope qui coûvre les fruits, les oignons des plantes et des fleurs, etc. La peau des pêches, des raisins, des oignons. = 4°. Espèce de croûte déliée qui se fait sur du fromage, sur de la bouillie, sur des confitûres, etc.
   On dit, proverbialement, d'un jeune homme inquiet et remuant, qu'il ne saurait durer dans sa peau; de celui qui a un grand dépit, qu'il crève dans sa peau; et d'un incorrigible, qu'il ne changera point de peau, qu'il mourra dans sa peau; par allusion aux serpens, qui changent de peau: = Être grâs à pleine peau; Extrêmement grâs. = Faire bon marché de sa peau; prodiguer sa vie. = Avoir peur de sa peau, ou craindre pour sa peau; craindre les coups. = Au contraire, vendre bien cher sa peau, se bien défendre contre ceux qui nous ataquent. — Vendre la peau de l'ours avant de l'avoir pris; disposer des chôses avant que d'être assuré d'en être le maître. = Contes de peau d' âne, Contes inventés pour amuser les enfans. Voy. ÂNE, DÉMANGER, COûDRE, LION, ÔS.
   PEAUSSERIE, comerce, ou, marchandise de peau.
   PEAUSSIER, Artisan qui prépare les peaux, pour divers usages.

Synonymes et Contraires

peau

nom féminin peau
Tissu sur le corps humain.
épiderme -populaire: couenne, cuir.
Traductions

peau

Haut, Balg, Fell, Peltz, Tierhaut, Schaleskin, hide, fur, pelthuid, vel, schil, dierevel, pels, vacht, hachje, leven, vliesגלד (ז), עור (ז), קרום (ז), עוֹר, גֶּלֶד, קְרוּםvelkůže, slupkaδέρμα, επιδερμίδα, φλούδαhaŭtoskóra, skórkaкожа, кожицаpielpele, cascapelle, cute, pelliccia, bucciaجِلْد, قِشْرَةhud, skræliho, kuorikoža皮, 皮膚껍질, 피부hud, skallhud, skalเปลือกผักหรือผลไม้, ผิวหนังcilt, kabukda, vỏ果皮, 皮肤кожа皮膚 (po)
nom féminin pluriel peaux
1. ce qui recouvre le corps avoir la peau douce
2. enveloppe du fruit enlever la peau d'une pêche
3. cuir sac en peau de crocodile

peau

[peaux] (pl) [po] nf
[personne] → skin
Elle a la peau douce → She's got soft skin.
être bien dans sa peau → to be at ease with oneself
être mal dans sa peau → to be at odds with oneself
se mettre dans la peau de qn → to put o.s. in sb's shoes
faire peau neuve → to change one's image
peau d'orange (fig)orange peel skin
(= cuir) gants de peau → leather gloves
peau de chamois → chamois leather, shammy