pecque

PECQUE

(pè-k') s. f.
Terme d'injure. Femme sotte et impertinente qui fait l'entendue.
A-t-on jamais vu, dites-moi, deux pecques provinciales faire plus les renchéries que celles-là ? [MOL., Préc. 1]
Il épousa une pecque provinciale [HAMILT., Gramm. 11]
Il s'est dit autrefois au masculin. Un pec de cheval. Un pec d'homme qui me fait enrager.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. pec ; cat. pech ; du lat. pecus, bête ; sanscr. paçu ; goth. faihu. La racine de pecus est le radical paç, en zend, lier.

pecque

PECQUE. n. f. Terme injurieux. Femme sotte et prétentieuse. C'est une pecque. Une pecque provinciale. Il est familier et peu usité.

pecque


PECQUE ou PèQUE, s. f. [Pèke: 1re è moy. 2e e muet.] Mot burlesque et injurieux. Femme sote et impertinente, qui fait l'entendûe. "A-t-on jamais vu deux pecques provinciales faire plus les renchéries. Mol. Il n'est que du st. mordant et satirique.